ASTEROÏDES : DE LA VIE A LA MORT - Nuit des étoiles

Publié le par Galaxien

Astéroïdes : De la vie à la mort, est un documentaire sur l'astronomie (0h51) diffusé par Arte, consacré aux objets cosmiques qui seraient à l’origine de la vie sur la Terre, et aux géocroiseurs qui pourraient aussi la détruire, ou anéantir l'espèce humaine.

 

Un astéroïde est un petit corps du Système solaire composé de roche, de métaux et de glace, de forme irrégulière et dont les dimensions varient de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres. Le premier fut découvert en 1801, et on en dénombre actuellement plus de 560 000. Une grande partie évolue sur une orbite située entre Mars et Jupiter, la ceinture d’astéroïdes. Un autre groupement important, la ceinture de Kuiper, est situé au-delà de l’orbite de Neptune. On suppose que les astéroïdes sont des restes du disque protoplanétaire qui ne se sont pas regroupés en planètes pendant sa formation.
Certains astéroïdes croisant l’orbite de la Terre, appelés géocroiseurs, sont considérés comme objets potentiellement dangereux à cause du risque de collision et sont surveillés par des systèmes automatisés.


La fréquence des impacts cosmiques dans le Système solaire a grandement varié en fonction de l'époque. Très fréquents au moment de la formation du Système solaire il y a 4,6 milliards d'années, ils se sont progressivement raréfiés au fur et à mesure que le nombre de corps célestes en circulation diminuait. Les impacts cosmiques se seraient à nouveau multipliés il y a environ 4 milliards d'années au cours de l'épisode baptisé grand bombardement tardif, à la suite d'une modification de l'orbite des planètes externes dont la planète Jupiter, qui a contribué par la suite à faire chuter la fréquence des impacts en capturant, grâce à son champ gravitationnel particulièrement important, un grand nombre des petits corps célestes qui subsistaient.
Les impacts cosmiques ont sans doute joué un rôle à la fois important et positif dans la genèse de la Terre et indirectement dans l'émergence de l'espèce humaine. Parmi les théories admises par la communauté scientifique, la collision de la Terre et de l'objet céleste qui a donné naissance à la Lune serait à l'origine d'un changement de la composition de la croûte terrestre qui aurait elle-même permis l'apparition de la tectonique des plaques. On attribue également la formation des océans à l'impact de comètes. Enfin, certaines extinctions massives d'espèces, dont celle des dinosaures qui a permis l'émergence des mammifères en tant que espèces dominante, ont été attribuées à un impact cosmique.


Des objets ayant un diamètre entre 5 et 10 mètres entrent en collision avec la Terre environ une fois par année. L’énergie dégagée est équivalente à celle d'une petite bombe atomique. Ces explosions se produisent généralement dans la haute atmosphère et presque la totalité des matières solides se vaporisent.
Tous les 10000 ans, des astéroïdes d'environ 50 mètres produisent des explosions comparables à celle observée dans la Toungouska en 1908. Le rythme d’impact pour des objets d’au-moins 1 km de diamètre est estimé à 2 par million d’années. En revanche, la majorité de ces objets ne sont pas considérés comme potentiellement dangereux, car ils sont en orbite entre Mars et Jupiter. Toutefois, ils peuvent éventuellement changer d’orbite après avoir frôlé une autre planète et devenir des astéroïdes géocroiseurs. Ceux-ci ont une durée de vie quelques millions d’années et finissent soit par frapper le Soleil, soit par être éjectés du Système solaire, ou soit par entrer en collision avec une planète ou la Terre.


En 2010, plus de 5 400 astéroïdes et comètes ont été détectés dans un rayon de 195 millions de kilomètres autour du Soleil, assez près de notre planète pour que les astronomes les classent dans la catégorie des objets proches de la Terre, nommés NEO pour Near Earth Objects, ou géocroiseurs. Ceux qui mesurent plus de 140 mètres de large et passent à moins de 7,4 millions de kilomètres de l’orbite de la Terre sont considérés comme dangereux. En 2008, les astronomes avaient déjà catalogué plus de 900 corps célestes de ce type, dont Apophis, un astéroïde qui passera à 32 000 km de la Terre en 2029.
La probabilité qu’un de ces objets dangereux entre en collision avec la Terre est quasi nulle à l’échelle du temps humain, mais quasi certaine à l’échelle du temps cosmique, le phénomène d’accrétion n’étant nullement terminé. C’est la raison pour laquelle des observateurs surveillent constamment leur position, recalculant leur orbite et les risques d’impact qu’ils présentent, et scrutent les régions voisines de l’espace à la recherche de nouvelles menaces.



- Voir aussi :

LA NAISSANCE DU SYSTÈME SOLAIRE : Superscience

L'EMPIRE DU SYSTÈME SOLAIRE - Du chaos à l'ordre

PLANÈTE TERRE : L’Odyssée des Origines

ASTÉROÏDE, IMPACT MORTEL POUR LA PLANÈTE

LES MÉTÉORITES, DE L'ESPACE A LA TERRE

ASTEROÏDE 2008 TC3 : Collision imminente - Nuit des étoiles 2012

 

- Autres documentaires de La Nuit des étoiles :

NUITS DES ETOILES -  Les documentaires diffusés sur Arte

Commenter cet article