ATTAQUES D'ASTÉROÏDES

Publié le par Galaxien

Attaques d’astéroïdes, est un documentaire (0h44) de la série L'Univers et ses mystères, qui s'intéresse au risque que la Terre soit frappée par un astéroïde géocroiseur destructeur, comme dans le passé, une collision qui se reproduira un jour d'après des astronomes et scientifiques.

 

L’espace interplanétaire n’est pas vide, des millions d'astéroïdes sont présents dont certains d'entre eux pourraient menacer la planète. La Terre a déjà connu plusieurs sinistres par le passé, causés par des astres venants de notre Système solaire. En gravitant autour du Soleil, la Terre rencontre une grande variété de particules et d’objets, allant de la poussière microscopique aux astéroïdes et aux comètes de grande taille.
Contrairement à ce que l'on peut penser, notre planète est régulièrement frappé par de petits astéroïdes. Les particules les plus petites provoquent des éclairs lumineux, dits météores ou plus souvent nommées étoiles filantes. Pourtant très nombreuses, elles sont cependant inoffensives.


Concernant les comètes et les astéroïdes de grande taille, ce type de corps céleste est plus rare, la probabilité que l’un d’entre eux entre en collision avec la Terre prochainement est extrêmement faible. Toutefois, vu la taille gigantesque de certains avec plusieurs kilomètres de diamètre, la survenance d’une telle collision pourrait entraîner l’extermination de la plupart des êtres vivants sur notre planète.
L’impact d’un astéroïde mesurant 10 à 20 kilomètres de diamètre a provoqué d’après de nombreux spécialistes l’extinction des dinosaures, il y a 65 millions d’années, mais ces événements se produisent une fois toutes les 100 millions d’années. Le plus grand cratère connu se trouve en Afrique du Sud et a été découvert en 1990. Leur probabilité étant faible, les autorités considèrent peu le danger, malgré le caractère apocalyptique des risques encourus.


"Pour l’instant, ce sont essentiellement les plus gros objets qui sont détectés. Quelque 99% des gros astéroïdes, de plus d’un kilomètre de diamètre, ont déjà été identifiés", rappelle Nicolas Bobrinsky, responsable du SSA, le programme de veille spatiale de l’ESA.
Pour lui, le danger vient des petits astéroïdes, beaucoup plus nombreux. En cas d’impact, ils peuvent causer de gros dégâts. "Vous avez vu ce qu'a fait la météorite de 17 mètres de diamètre à Tcheliabinsk en Russie, dont l’onde de choc a fait plus d’un millier de blessés dans l’Oural dernièrement. Si vous prenez un objet de 50 m., avec une masse multipliée par vingt ou trente, on arrive à des énergies énormes", indique N. Bobrinsky. Cinquante mètres, c’est à peu près la dimension de l’astéroïde 2012 DA14 qui est passé récemment à proximité de la Terre, à 27.000 km environ.


Selon lui, environ un million d’astéroïdes de 50 mètres ou plus sillonneraient notre Système solaire, et moins de 10.000 ont pour l’instant été catégorisés comme géocroiseurs, c’est-à-dire comme pouvant croiser l’orbite de la Terre.
"Ça veut dire que la plupart des objets qui risquent un jour d’apparaître pour nous rentrer dedans n’ont pas été détectés, il y a un travail colossal à faire !", insiste le responsable du SSA. Programme lancé fin 2008 par les États membres de l’ESA, il développe un prototype de télescope novateur, dit œil de mouche, en raison de la géométrie de ses capteurs. Avec un miroir d’un mètre de diamètre et un champ de vision très large, il permettra une veille très régulière du ciel, selon N. Bobrinsky.
Étant donné cette puissance de destruction, il est donc urgent de détecter les astéroïdes qui pourraient menacer notre planète. Divers projets visant à dévier un astéroïde sont à l’étude en Europe, aux États-Unis et en Russie.


Les plus fortes incertitudes scientifiques concernent précisément les corps célestes dont les pouvoirs publics devraient se préoccuper en priorité et de manière concrète, en raison de leur taille et de leur fréquence de collision. Les observateurs ne sont pas familiarisés avec ce type de collision, et cela est également vrai pour de nombreux experts chargés, au sein d’organismes militaires, de scruter le ciel pour détecter les menaces militaires les plus courantes.
Dans l’hypothèse où un astéroïde de 300 mètres de diamètre percuterait la Terre, il pourrait entraîner plus d'un million de morts, soit presque autant que le nombre total de pertes en vies humaines provoquées par les catastrophes naturelles les plus importantes des derniers temps. La probabilité qu’une collision de ce type se produise au cours du XXIe siècle est de quelques dixièmes de pour-cent. En revanche, il ne fait aucun doute que certains des petits corps célestes d'environ 50 mètres percuteront la Terre, tôt ou tard.


La collision avec la Terre d’un astéroïde ou d’une comète de un à trois kilomètres de diamètre, un des corps célestes dont il faut se préoccuper, pourrait anéantir toute vie sur l’ensemble d’un continent, voire pire. Cependant, leur dimension permet aux astronomes de les observer à l’aide de télescopes, dans le cadre du programme international baptisé Spaceguard Survey.
En 2001, des astronomes japonais ont observé un astéroïde de grande taille alors qu'il passait à une vitesse vertigineuse à une distance inquiétante de 4 millions de kilomètres de l’orbite de la Terre. Selon les experts, il s’agissait du plus gros astéroïde ayant menacé la Terre depuis celui qui s’est écrasé au Mexique il y a 65 millions d’années, provoquant l’extinction des dinosaures. Nos institutions doivent donc prendre des mesures pour nous protéger de ce danger.



- Voir aussi :

ASTEROÏDES : DE LA VIE A LA MORT - Nuit des étoiles

MÉTÉORITES, DE L'ESPACE A LA TERRE

ASTÉROÏDE, IMPACT MORTEL

APOPHIS 2036 : Terriens en danger ?

ASTEROÏDE 2008 TC3 : Collision imminente - Nuit des étoiles 2012

L'EMPIRE DU SYSTÈME SOLAIRE - Du chaos à l'ordre

Commenter cet article

Koffee668 07/03/2013 15:08

Merci !