AU BORD DE L'ESPACE, EN ORBITE AUTOUR DE LA TERRE

Publié le par Galaxien

Au bord de l'espace, est un documentaire (0h44) de la série l'Univers et ses mystères, qui explique les enjeux de la conquête de l'orbite terrestre, son utilité et les risques causés par trop de satellites et autres débris dangereux.
 

L'orbite terrestre est située autour de la Terre, et la Lune est le seul satellite naturel de la Terre. Les satellites artificiels sont placés en orbite autour de la Terre et les sondes spatiales débutent généralement leur mission en parcourant une orbite terrestre avant de continuer leur trajet vers un autre corps céleste.

Vue de l’espace, notre planète est un paradis, une perle bleue et blanche où tout semble paisible, pas de frontières, sinon celles de la nature. Au 13e siècle, Marco Polo passait pour le plus grand des explorateurs après avoir atteint la Chine, au 19e siècle, Jules Verne tenait pour un exploit de faire le tour du monde en 80 jours et aujourd’hui, dans une capsule spatiale, le tour de la Terre se fait en 90 minutes.
Contrairement à ce qu’on imagine souvent, l’espace ne commence pas à une certaine altitude, mais plutôt à une certaine vitesse. En effet, aucune frontière physique ne sépare l’atmosphère terrestre de l’espace, en réalité, plus on monte en altitude, moins il y a d’air.

Pour demeurer dans l‘espace, un engin doit se déplacer à la vitesse de 8 km/sec, soit 28 800 km/h. Une fois cette vitesse acquise, il peut y demeurer des années, sans avoir à utiliser ni moteur ni la moindre goutte de carburant.

D'après l'Agence Science-Presse, au bout de 50 ans d’explorations spatiales, il est temps de réfléchir à un nouveau modèle pour les 50 prochaines années, car l’espace est en voie d’être surpeuplé et militarisé.
Des centaines de satellites pour la téléphonie cellulaire, télévision, armée, GPS, Internet, transactions boursières, météo etc., tournent au-dessus de nos têtes. Sans ces satellites, une bonne partie de notre société cesserait de fonctionner du jour au lendemain, mais l’orbite terrestre est devenu surpeuplés.

Le constat ne date pas d’hier et chaque année qui passe le rend plus grave. L’orbite géostationnaire par exemple, celle privilégiée pour les télécommunications, est en voie de devenir un stationnement où chaque place se monnaie à prix d’or.

En-dehors de ces centaines de satellites fonctionnels, on estime à plus de 700 000 le nombre de débris, du boulon jusqu’au satellite tombé en désuétude, qui tournent et représentent autant de dangers pour la navigation. Une collision avec un simple boulon, et la carrière d’un satellite se termine.

 

- Voir aussi :

ISS : La Station Spatiale Internationale

TÉLESCOPE HUBBLE, un œil sur la galaxie

ORBITE TERRESTRE : Débris, poubelle

PAX AMERICANA - La conquête du contrôle militaire de l'espace

LES ARMES SPATIALES DE GUERRE DU FUTUR

L'ENERGIE DU FUTUR SUR TERRE EN 2057

Commenter cet article

télis 27/05/2011 18:04



Forcement que l'orbite terrestre est un enjeux pour les puissances seulement vu de la façon dont c'est géré depuis une cinquantaine d'années je me demande comment ça sera dans encore 50 ans si
personne s'en soucie!



Ross 23/05/2011 13:06



Pour le tourisme de l'espace c'était sûr qu'un jour quelqu'un le proposerait,maintenant le prix est encore inaccessible. Par contre ce qui me choc c'est le bazar qu'il y a là haut,c'est une vrai
poubelle cet orbite! On ne sais être propre décidément nulle part!!


Ross



jack35 22/05/2011 03:36



Très bon documentaire, demain je vais voire mon banquier pour emprunter 40 millions de dollars ou alors il faut que je gagne plusieurs au loto pour faire un tour dans l'espace.