AUX ORIGINES DE LA VIE - Les premiers organismes

Publié le par Galaxien

Aux origines de la vie, est un documentaire scientifique (0h52) de la BBC sur l’apparition de la vie sur Terre, et plus particulièrement sur celle des premiers organismes vivants, ainsi que leur évolution. Épisode N°1.

 

Rédacteur scientifique et chercheur naturaliste britannique, Sir David Attenborough nous emmène sur les traces des débuts de la vie sur Terre. En parcourant le globe et grâce à des technologies de pointe, il redonne vie aux premiers organismes vivants fossilisés il y a 500 millions d'années.
En Grande-Bretagne, les plus anciens fossiles dévoilent des organismes dont on ne sait pas s'il s'agit d'animaux ou de plantes. Les premiers organismes complexes ont mis quelques 3 milliards d'années à émerger. Au Canada, des roches de fonds marins contiennent des fossiles très rares. A cette époque, la planète n'était qu'un immense glacier et son réchauffement a permis à la vie de passer à l'étape suivante. En Australie, les éponges, parmi les premiers êtres vivants complexes toujours existants, montrent ce progrès par leurs cellules qui peuvent s'associer entre elles.
Dès lors, les êtres vivants deviennent plus sophistiqués et inventent bientôt la mobilité et la reproduction par voies sexuelles, comme pour les coraux. Enfin, l'une des grandes avancées consiste à ne plus se nourrir uniquement de végétaux, mais à pouvoir se nourrir d'autres êtres vivants complexes, c'est la naissance des prédateurs.


Les origines de la vie sur Terre demeurent incertaines. Cependant, de nombreuses théories scientifiques existent pour expliquer l'apparition de la vie, telle que nous la connaissons aujourd'hui, dont on pense qu'elle remonte à environ 3,5 à 3,8 milliards d'années.
Au début de son histoire, la Terre primitive était dépourvue d’oxygène. Les premiers organismes qui y sont apparus étaient donc anaérobies. Ces microbes avaient un métabolisme bien moins évolué que celui basé sur l’oxygène et leur taille était bien plus faible. Les vestiges de ces micro-organismes se trouvent dans les plus anciennes roches sédimentaires terrestres, datant d'environ 3.5 milliards d’années à l’époque de l’Archéen inférieur, situées en Australie et en Afrique du Sud.
Du fait de leur taille, l’observation de ces micro-fossiles est particulièrement délicate. De plus, il existe de nombreux artéfacts minéraux pouvant imiter une signature biologique. De très vives polémiques se sont ainsi développées au cours de la dernière décennie pour savoir si ces structures étaient réellement associées à des traces de vie primitive ou si elles étaient simplement des manifestations d’un monde abiotique.


Les stromatolites fossiles sont les témoins des plus anciens organismes de la planète. Leur nomenclature était fondée, à tort, sur des différences de formes qui pouvaient résulter, l'analyse moderne le montre, d'une même espèce.
En Australie, avec ceux des Bahamas, ce sont les rares représentants actuels des stromatolites qui peu­plaient les océans précambriens. Ces organismes sont des formations organo-sédimentaires fascinantes, car les plus anciennes datent d'environ 3,7 milliards d'années, la période dite de l'Archéen, et ce sont les plus vieux écosystèmes connus. Par ailleurs, ils ont été les témoins, et probablement les acteurs partiels, mais actifs, de l'augmentation de l'oxygène moléculaire dans l'océan et les basses couches de l'atmosphère, préalable indispensable à l'apparition de la vie telle que nous la connaissons.
Aujourd'hui cantonnés à quelques lieux géographiques, tels Shark Bay, en Australie ou les Bahamas, dans les Caraïbes, les stromatolites marins actuels sont loin de présenter la diversité morphologique de leurs prédécesseurs qui ont régné dans les océans précambriens durant près de trois milliards d'années.


L'espoir de retrouver des systèmes vivants primitifs fossilisés ou des traces d'une activité vieille de plus de 4 milliards d'années, est extrêmement faible. En effet, 4 facteurs ont contribué à les effacer : L'histoire tectonique mouvementée de la Terre, l'érosion, les effets destructeurs du rayonnement ultraviolet du Soleil et la vie elle-même.
Il a été produit depuis 2,5 milliards d'années d'énormes quantités d'oxygène qui nous font vivre mais qui sont un véritable poison pour de nombreuses molécules organiques et micro-organismes.

 

- Le deuxième épisode :

AUX ORIGINES DE LA VIE : De l'eau à la terre ferme

 

- Voir aussi :

PLANÈTE TERRE : L’Odyssée des Origines

LES ORIGINES DE L'HUMANITE, Genesis

QUEL EST LE SECRET DE LA VIE ? : La Fabuleuse Histoire de la Science 

Publié dans Science

Commenter cet article