CLASSIFICATION SYSTEMATIQUE DU VIVANT EXTRATERRESTRE

Publié le par Galaxien

Ce court métrage de l'émission Cosmic Connexion (0h10) est une rediffusion pour l'occasion de La Nuit des étoiles 2012, qui décrit une classification des espèces extraterrestres d'après nos connaissances scientifiques et populaires.

 

A notre époque où les scientifiques et les gens informés ont enfin compris que nous, les humains, ne sommes pas les seules espèces vivantes et intelligentes dans l'Univers, il est temps de prévoir et de s'intéresser, aux vues de nos connaissances actuelles, à nos voisins galactiques, les extraterrestres, en se demandant par exemple s'ils sont plus intelligents que nous, qui sont-ils, comment vivent-ils, à quoi ressemblent-ils...
Ce court métrage de Denis Van Waerebeke qui a été réalisé le 30 septembre 2006 pour Cosmic Connexion et diffusé sur la chaîne culturelle Arte, tente de répondre à quelques questions. Avec un humour décalé, la voix de Bruno Léandri nous explique scientifiquement la classification du vivant extraterrestre. Une leçon très utile qui, sait-on jamais, pourrait bien nous servir un jour futur.


Classification systématique du vivant extraterrestre fait donc partie de la première émission à destination des extraterrestres, Cosmic Connexion, diffusée en simultanée sur une chaîne de télévision et en destination de la constellation de Céphée, plus précisément l'étoile Errai. L'émission a été transmise par l'antenne radiotélescope du CNES, le Centre National d’Etudes Spatiales d'Issus Aussaguel près de Toulouse, et elle atteindra sa destination en 2051, vu la distance à parcourir qui est de 45 années-lumière.
L'idée de l'émission était d'envoyer un message aux hypothétiques habitants extraterrestres d'une des deux planètes orbitant autour d'Errai, Gamma Cephei b. L'interactivité était de mise, puisque les téléspectateurs pouvaient envoyer un message à Errai en le déposant sur le site web créé à cet effet, ou encore par voie postale à Arte. Ces messages, dont certains faisaient même partie intégrante de l'émission, étaient ensuite envoyés en même temps que le programme vers Errai.
A l'heure actuelle, de nombreux messages ont déjà été envoyés dans l'espace, déposés sur la Lune ou sur Mars.


Errai est une étoile sous géante orange de classe spectrale K2 V entourée par une exoplanète, Gamma Cephei B, dont l'existence fut annoncée dès octobre 2002 et confirmée en 2003 par les astronomes de l'Observatoire McDonald de l'Université du Texas. L'exoplanète présente une masse de 1,6 fois celle de Jupiter et gravite à 2 Unités Astronomiques de l'étoile. Sa période est de 903 jours.
Errai a été choisie, car suite au mouvement de précession des équinoxes et le lent déplacement du point de l'équinoxe vernal, la projection de l'axe du pôle Nord suit approximativement un cercle sur la voûte céleste, donnant le rôle d'étoile Polaire à différentes étoiles au cours d'un cycle de 25 800 ans. Ainsi, il y a 2 300 ans, c'était une étoile du Dragon qui servait d'étoile Polaire. Aujourd'hui c'est Polaris et dans 25 siècles, en l'an 4 500, ce sera Errai. Aldéramin, Alpha Cephei, sera notre étoile Polaire en l'an 7 500 et Véga, Alpha Lyrae, vers l'an 12 000.


Au-delà de la tentative de communication, l'émission a permis de voir les réactions des téléspectateurs, et plus généralement des humains face aux extraterrestres. En effet, outre les messages, de nombreuses séquences montraient l'évolution de l'image de l'extraterrestre dans le temps, les mythes l'entourant, les questions de l'éventuelle communication, ainsi que la classification méthodique des extraterrestres de fiction.
On apprend ainsi que les ­"martiens" se divisent en deux catégories, les amorphes et les morphes, et que parmi ces derniers se trouvent les anthropomorphes, les zoomorphes... Cela donne un arbre phylogénétique où des êtres bipèdes côtoient des créatures tentaculaires ou informes, représentées par des dessins originaux animés ou issus de comics et de fragments de longs métrages de science-fiction.
La superposition d'images et la succession d'extraits de films, de Godzilla à Roswell en passant par des productions improbables de série Z, sont énoncées sur un ton scientifique.


L'originalité de l'émission est qu'elle fut présentée par deux personnages appelés M et F, pour mâle et femelle, qui sont en réalité Marc Larnaudie et Émilie Rochefort, représentés nus sous la forme de dessins en noir et blanc, à l'instar des personnages de la plaque de Pioneer symbolisant le dessin élaboré par Carl Sagan et Frank Drake qui décrivait de manière simple et très illustrée ce qui nous caractérisait en tant qu'être humain et civilisation technologique.
La bio-astronomie ou exobiologie et la recherche d'intelligence extraterrestre, comme celle du SETI, sont des sujets passionnants car, non seulement ils sont multidisciplinaires et suscitent notre curiosité, mais les conséquences d'une découverte majeure peut révolutionner notre culture.
Plusieurs personnalités ont été interviewées comme, Wim Wenders, Claudie et Jean-Pierre Haigneré, Story Musgrave. L'émission a également été projetée lors d'un colloque du SETI à l'UNESCO de Paris, le 24 septembre 2008.



- Autres documentaire de La Nuit des étoiles:

LA NUIT DES ETOILES - Les documentaires Arte



- Voir aussi :

A LA RECHERCHE DES EXTRATRERRESTRES : Tentatives de contacts

ESPECES DE VIES EXTRATERRESTRES

EN QUÊTE DE VIE EXTRATERRESTRE - Sommes-nous seuls dans l'Univers ?

INVASION EXTRATERRESTRE : Scientifiques et Autorités s'interrogent

RENCONTRE DU 3ème TYPE - Aux frontières de la Science

Commenter cet article