DE L'ASTRONOMIE ANTIQUE A NOS JOURS : État des sources et transmission

Publié le par Galaxien

État des sources et transmission de l'astronomie antique, est une conférence (1h23) donnée à l'IAP le 4 janvier 2011 par Denis Savoie, chef du département Astronomie - Astrophysique du Palais de la découverte à Paris.
.

.

Denis Savoie est un astronome français né au XXe siècle spécialisé en histoire des sciences, tables astronomiques.
Directeur du planétarium et du département d'astronomie et d'astrophysique du Palais de la découverte à Paris, il a précédemment présidé la commission des cadrans solaires de la SAF, Société Astronomique de France, pendant vingt ans, sujet sur lequel il a écrit plusieurs ouvrages de référence. Il est aussi chercheur associé au Syrte, qui est le département Système de référence temps-espace de l'observatoire de Paris.

Producteurs : CERIMES - IAP (Institut d'Astrophysique de Paris)



À son début, durant l'antiquité, l'astronomie consiste principalement en l'astrométrie, c'est à dire la mesure de la position dans le ciel des étoiles et des planètes.
L'astronomie est peut-être la plus ancienne des sciences, vieille de plusieurs milliers d'années d'histoire remontant au-delà de l'antiquité, comme semblent l'indiquer nombre de découvertes archéologiques datant de l'âge du bronze et du Néolithique. Certaines civilisations de ces périodes avaient déjà compris le caractère périodique des équinoxes et sans doute leur relation avec le cycle des saisons, elles savaient également reconnaître quelques dizaines de constellations. L'astronomie moderne doit son développement à celui des mathématiques depuis l'antiquité grecque, et à l'invention d'instruments d'observation à la fin du Moyen Âge.



Plus tard, des travaux de Kepler et de Newton, naît la mécanique céleste qui permet la prévision mathématique des mouvements des corps célestes sous l'action de la gravitation, en particulier les objets du système solaire.
De nos jours, la plus grande partie du travail dans ces deux disciplines, l'astrométrie et la mécanique céleste, auparavant effectuée à la main, est fortement automatisée grâce aux ordinateurs, aux capteurs CCD...



Depuis le XXe siècle, l'astronomie professionnelle a tendance à se séparer en deux disciplines, l'astronomie d'observation et l'astrophysique théorique.
La recherche actuelle poursuit les investigations sur les constituants de la matière cosmique et les objets éloignés. Ainsi, on a découvert plusieurs planètes extrasolaires, exoplanètes, planemos.

.

.
- Voir aussi :

ASTRONOMIE ET OBSERVATOIRES DU MONDE

ASTRONOMIE, au début de -160.000 à -1500 ans

TÉLESCOPE HUBBLE, un œil sur la galaxie

GALILEE, l'astronome messager des étoiles

LES PORTES DU CIEL, LES ORIGINES DE L'ASTRONOMIE ANTIQUE

QU'EST-CE QUE L'UNIVERS ? : La Fabuleuse Histoire de la Science

Univers / Astro-Sciences

Publié dans Interview - Débat

Commenter cet article

Atilias 23/02/2011 22:23



Bonsoir, c'était bien passionnant. Différent d'un doc et un peu long mais très bien expliqué par Denis Savoie,vraiment très intéressant, merci.