ÉVIDENCE EXTRATERRESTRE ET TECHNOLOGIE DE L’ANTIQUITÉ ?

Publié le par Galaxien

The Evidence, est un documentaire (0h45) de la série américaine Ancient Aliens, qui étudie la théorie des anciens astronautes, en examinant les vieux textes, hiéroglyphes, ruines et légendes, paraissant comme l'évidence d'un contact entre l'être humain et des êtres venus d'autres planètes dans le passé.                                                               Épisode N° 1 sur 2.

.
.
 
Cette théorie bouleverse les conceptions académiques de l’histoire humaine, puisque selon son fer de lance, Erich Von Daniken, les hommes n’ont pu évoluer et progresser que grâce à l’appui d’une race extraterrestre. Ces êtres venus d’ailleurs motivés à l’origine par l’extraction d’or pur, auraient ensuite fait progresser les civilisations à l’aide de leur propre technologie. Ces nouvelles visions sur le passé de notre humanité sont vivement critiquées par la communauté scientifique qui pense que certains points reposent sur des raccourcis d’interprétations et autres approximations.


Le premier artefact examiné par Giorgio Tsoukalos et son équipe d’astro-archéologues est une figure découverte dans la nécropole de Saqqarah et qui ressemble à un oiseau. Pourtant, la position des ailes et la présence d’un gouvernail à la place de la queue rappellent un modèle réduit de planeur comme le remarque Uwe Appel, ingénieur aérospatial et Algund Eenboom. En 2006, Simon Sanderson, expert en aérodynamisme, réalise un modèle afin de mesurer ses performances de vol, et les tests démontrent que l’objet pourrait facilement s’envoler et planer.
Ensuite, viennent les figurines en or trouvées en Colombie dans la région de Tolima, dont certaines statuettes ressemblent là aussi à des engins volants, incompatibles avec l’histoire connue des peuples précolombiens. En reproduisant un engin agrandi et en lui rajoutant un moteur et des trains d’atterrissage, les ingénieurs prouvent que celui-ci pouvait voler.
.

La civilisation hindoue, parmi ses textes mystiques, possède un traité sur les vimanas, les chars volants dans lesquels se déplaçaient les dieux. Le vymaananika-Shaastra livrerait ainsi les secrets de conceptions et de pilotages de ces engins volants antiques, propulsés grâce à une combinaison d’électricité et d’un métal liquide proche du mercure. Ces technologies sont à l’étude dans le génie astronautique.
En Bolivie, le tailleur de pierres Roger Hopkins, examine plusieurs coupes dans les constructions de la ville de Puma Punku et, de son avis de professionnel, constate que beaucoup d’entre elles n’ont pu être réalisées sans un outillage mécanique, exploits qui ne sont pas encore à la portée de nos moyens actuels.
Les anciens égyptiens auraient également bénéficié de méthodes de forages et de découpe de pierres avancées, comme en témoignent les découvertes de William Petrie, un égyptologue anglais ayant mis au jour plusieurs sculptures surprenantes. Aussi, la grande pyramide de Gizeh posséderait un réseau d’énergie sans fil, comme l’avait imaginé le brillant Nikola Tesla, qui aurait connecté les différentes civilisations autour du globe, expliquant ainsi certaines ressemblances ou coïncidences culturelles troublantes…


Grâce à l’intervention de professionnels qualifiés et de scientifiques, de vraies questions se posent sur notre connaissance des moyens technologiques de nos ancêtres. Le plus gros problème des théories affiliées aux extraterrestres et à leurs technologies est sans doute l'absence de certaines preuves matérielles et la perte de ce savoir dans les traditions humaines.
.
.
- Partie 2 :
.

 
- Les épisodes de la série Ancient Aliens :
.
.
.
.
.
.
- Voir aussi :

ASTRO-ARCHÉOLOGIE ET EXTRATERRESTRES

.
.
.
.

Commenter cet article