INCROYABLE CORPS HUMAIN

Publié le par Galaxien

Incroyable corps humain, est un documentaire scientifique (0h44) diffusé sur France 5, qui permet de découvrir par des expériences en tout genre le rôle joué par les différents organes du corps humain, avec l'exemple d'une endoscopie des cordes vocales, l'examen des poumons, qui filtrent l’air, des os, qui constituent la charpente du corps, ou du coeur, qui répartit les flux sanguins dans l’organisme, chaque organe étant essentiel dans son fonctionnement, le tout illustré d’animations en 3D.

 

Le corps humain est une extraordinaire machine que nous ne soupçonnons pas tellement nous sommes habitués à lui sans réféchir à son fonctionnement. Totalement constitué d'atomes en provenance de l'Univers, nous sommes aussi âgé qu’une étoile. Chaque atome de notre corps a des milliards d’années. L’élément le plus répandu dans l’Univers est l’hydrogène, c’est aussi l’un des principaux matériaux de notre corps. Les atomes plus lourds comme l’oxygène ou le carbone ont été créés au cœur des étoiles, il y a entre 7 et 12 milliards d’années. Ces derniers ont été catapultés dans l’espace lorsque celles-ci ont explosé.
En réalité, nous ne voyons que notre enveloppe externe, mais dans son intérieur s'y trouve un monde vivant, qui évolue, se modifie et se transforme à chaque instant en permanence tout au long de la vie.
Nous sommes un peu plus de 7 milliards à travers le monde à posséder cette merveilleuse machine qu'est le corps humain, mais peu nombreux sont ceux qui en connaissent les rouages, ou qui l'ont exploré en détail. Pourtant, de la tête aux pieds et de la peau jusqu'aux os, notre anatomie regorge de paysages stupéfiants et d'endroits étranges, parfois impressionnants.


Le corps humain est une incroyable machine qui n'a cessé d'évoluer depuis 200.000 ans, depuis l'apparition de l'Homo sapiens. Avec le temps, nos capacités intellectuelles ont pris le pas sur nos capacités physiques. Nous avons peu à peu perdu notre part d’animalité. A l'inverse, les animaux ont conservé les facultés nécessaires à leur survie dans la nature.
L’humanité, toujours et partout, s’est représenté l’individu comme composé de deux parts, l’une périssable, l’autre invisible, âme, ombre, double, esprit poursuivant sa route au-delà de la mort.
Le corps humain est capable d'exploits extraordinaires et de s'adapter aux différentes circonstances de la vie quotidienne. Notre compréhension du corps progresse à pas de géants, modifiant ainsi notre vision de la vie. Presque tout ce qui est vivant se compose de molécules. Celles-ci varient de simples couples d’atomes comme l’oxygène à des compositions beaucoup plus complexes, mais la plus grande de toutes se trouve dans notre corps, et c’est le chromosome 1. Une cellule humaine normale possède 23 paires de chromosomes dans son noyau et possède chacune une très longue cellule d’ADN. Le chromosone 1 est le plus grand avec pas moins de 10 milliards d’atomes. On a déjà recensé 890 maladies qui ont un lien avec ce chromosome.


Enveloppe protectrice, la peau exprime et véhicule les émotions à travers ses multiples capteurs sensoriels. Sens souvent le plus développé chez l'homme, la vue procède de la perception de la lumière et de sa transmission au cerveau. L'étude du fonctionnement de l'odorat, de la respiration, du goût ou du coeur démontre également à quel point les organes répondent de manière idéale aux besoins.
Ainsi, chaque individu, tout en demeurant singulier à de nombreux égards, partage un seul et même corps aux rouages complexes et formidablement bien huilés.
La température interne du corps humain est de 37°C, et qu'il fasse chaud ou froid, elle reste inchangée. Cette stabilité est propre aux homéothermes comme la plupart des mammifères. Pour palier aux températures glaciales, notre organisme met en place tout un système mécanique pour créer de la chaleur et éviter les déperditions calorifiques, nommées la thermogenèse.


Le corps humain est une machine incroyable, mais contrôlée par un organe, le cerveau. Jouant le rôle de commande centrale, il reçoit et envoie des informations. Pour bien analyser, il peut compter sur ses 14 milliards de neurones et ses 1.000 milliards de connexions nerveuses, mais attention, ces cellules sont précieuses car elles ne se régénèrent pas.
En revanche, l’image que l’on a du monde est artificielle. Nos cerveaux ne produisent pas tous une image identique de ce qui nous entoure à la manière d’une caméra vidéo ou d’un appareil photo. Au contraire, nos cerveaux construisent une maquette du monde en mesurant toutes les informations qu’ils absorbent tels que la lumière, les ombres, les contours… Le désavantage de la technique, c’est que nos yeux peuvent être facilement trompés. Ainsi, télévision, films et illusions optiques ne fonctionnent que parce qu’ils trompent notre cerveau sur ce que voit réellement l’œil.


Grâce au coeur, le système circulatoire permet d'acheminer l'oxygène, le dioxyde de carbone ainsi que les nutriments à toutes les cellules de notre corps. La couleur rouge de notre sang est due à la forme spécifique d’une série d’atomes dans l’hémoglobine, la fameuse porphyrine. La nuance de rouge dépend de la proportion d’oxygène lié à cette série d’atomes. Lorsqu’il y a de l’oxygène, la porphyrine change de forme et donne davantage d’éclat aux cellules sanguines.
Une goutte de sang contient pas moins de 5 millions de globules rouges nommées hématies, 300.000 plaquettes, les cellules servant à la coagulation du sang, et 10.000 globules, les cellules de défense immunitaire.
Chaque seconde, 2 millions de ces cellules sanguines sont détruites, mais autant sont produites.
Le cœur est l'organe permettant à l'organisme d'acheminer les 5 litres de sang à tous les organes. Dans toute sa vie, le cœur humain va battre environ 3 milliards de fois, ce qui fait 70 battements à la minute.


Contrairement à ce que l’on nous a appris, nous avons plus de cinq sens. Un exemple, posez votre main à quelques centimètres d’une barre de fer chauffée. Aucun de vos cinq sens ne va nous prévenir du danger. Pourtant, même à cette distance, nous allons sentir la chaleur et ne pas toucher la barre. Ce signal de danger est possible grâce à un sens supplémentaire que sont les détecteurs de chaleur qui se trouvent sous notre peau. C’est aussi de cette façon que l’on peut détecter et sentir la douleur lorsqu’on est la tête vers le bas.
Un autre exemple parmi tant d'autres, fermez vos yeux et touchez votre nez. Vous ne pouvez le faire sans user de vos cinq sens, mais bien grâce à la proprioceptivité. C’est un sens qui permet de situer les différentes parties de notre corps par rapport aux autres. Ce métasens combine le savoir du cerveau avec la notion que l’on a de la forme que prend notre corps.


Il n'y a rien de plus familier et de plus impressionnant que le corps humain. En action, il est a couper le souffle, l'étendu de ses sens est exceptionnel et sa capacité de compréhension est stupéfiante. Chaque organe joue un rôle essentiel dans le fonctionnement du corps.
Au cours d'une journée dans le corps, nous allons observer au plus près le fonctionnement miraculeux du corps, ses instruments, ses moteurs, ses infrastructures, ses embranchements et sa machinerie. Aux rythmes de 10.000 clignements de yeux, 20.000 respirations, 100.000 pulsations, nous allons vivre, à travers cette vidéo, une banale exceptionnelle journée de sa vie impensable. Ce documentaire montre l'incroyable histoire du corps humain présentée comme un voyage spectaculaire à l'intérieur de chacun(e) de nous.



- Voir aussi :

MON CORPS CE HÉROS : La série des 4 documentaires

LA MACHINE HUMAINE : Le corps incroyable

LE CORPS HUMAIN PAR LES NOMBRES

LE CERVEAU HUMAIN ET LA SCIENCE

QUAND L'ESPRIT GUERIT LE CORPS : AUTOGUERISON


Publié dans Science

Commenter cet article