INTERNET : Libres ou prisonniers ? - C dans l’air

Publié le par Galaxien

Débat de l’émission C dans l’air sur France 5 (1h08) dont le thème porte sur internet en rapport avec les usagers internautes, de la dépendance aux préjudices possibles, jusqu'à la gestion de la vie privée. Patientez ou cliquez sur "start vidéo".

.

.

De plus en plus de français semblent considérer que pour être heureux, il n’est plus besoin de vivre caché, comme en témoigne le succès des réseaux sociaux. Mais aussi l’essor des applications téléchargeables, notamment sur les smartphones, qui nécessitent souvent l’activation de la géolocalisation.
Qui n’a pas jamais entendu parlé de Facebook, Twitter, LinkedIn et autres. Les Copains d’avant ? Appelés réseaux sociaux, ces sites communautaires, apparus au début des années 2000 avec MySpace, connaissent depuis une croissance exceptionnelle et occupent désormais une large place dans le temps que les Français consacrent à naviguer sur Internet.



Selon l'Observatoire des usages Internet de Médiamétrie, alors que la France compte aujourd’hui près de 39,5 millions d’internautes, soit 73 % de la population française, plus de 25 millions seraient inscrits à un site communautaire, et plus de 8 millions s'y rendraient tous les jours. Des chiffres en constante augmentation qui reflètent l’élan des Français pour le web social.
Utilisés pour communiquer et échanger avec sa famille, ses amis, ses collègues... ou retrouver d'anciennes connaissances, ces sites ne sont toutefois pas sans risque. Chaque utilisateur, en éparpillant sur son profil des informations qui lui sont propres - contacts, date de naissance, religion, préférences sexuelles... mais aussi photos et commentaires -, rend public des données personnelles pouvant par la suite porter préjudice et/ou être utilisées à des fins malveillantes.


Quelque 7 % des français déclarent ainsi avoir souffert directement d'un commentaire ou d'une photo postés sur le Net, selon une récente étude Louis-Harris Interactive. Et un quart assurent que les contributions qu'ils ont postées ont été consultées par des personnes non désirées. Une intrusion dans la vie privée qui peut s’avérer sans limite.
Des pirates peuvent également récupérer ses informations pour diffuser des virus informatiques ; des cybercriminelles peuvent les utiliser pour réaliser une usurpation d’identité... Un phénomène qui a décuplé en 2010, d’après un rapport publié par Microsoft en mai dernier. Enfin, si elles sont mal protégées, ces données peuvent servir à des fins commerciales.



Parallèlement, les smartphones - ces téléphones intelligents, connectés en permanence à internet - sont entrés dans la vie de 14 millions Français. Et avec ces appareils, s'accompagnent de multiples applications qui nécessitent bien souvent l’activation de leur géolocalisation... Autant de révolutions technologiques qui avec Internet modifient les modes de communication de notre société et forcent à une nouvelle gestion de sa vie privée.
(france5.fr)
.

.
- Voir aussi :

PLANÈTE FACEBOOK

GOOGLE : LA MACHINE A PENSER

MENACE INTERNET : Création, partage et droit d'auteur


Publié dans Interview - Débat

Commenter cet article