L'AFFAIRE ROSWELL : Qui dit la vérité ?

Publié le par Galaxien

.
L'affaire Roswell, est un documentaire (0h46) de la série Les énigmes de l'histoire, du National Geographic, consacré au célèbre phénomène OVNI de 1947 et son crash, qui a le plus passionné le public, la littérature, les télévisions, les ufologues et les sceptiques.
.
.
.
Étudier l'affaire de Roswell est très délicat, car plusieurs versions existent, en plus des nombreux canulars qui ont été inventés autour de cette histoire, sans parler des affrontements entre ufologues, croyants et sceptiques.
Selon la version la plus communément admise, le 3 juillet 1947, William Mac Brazel, propriétaire d'un ranch près de Roswell, découvre des débris sur ses terres, et prévient la base militaire la plus proche. Un militaire du Roswell Army Air Field fait alors un communiqué de presse, où il annonce qu'ils ont découvert une soucoupe volante écrasée, déclenchant un fort intérêt de la part des médias suite à l'observation de Kenneth Arnold un mois plus tôt. Le lendemain, le commandement général de la base publie un rectificatif, annonçant que la soucoupe volante était un ballon sonde, et l'affaire tombe alors dans l'oublie pendant une trentaine d'années.
.
.
Cependant,  en 1978, le major Jesse Marcel, impliqué dans la récupération des débris de 1947, déclare à la télévision que ceux-ci étaient sûrement d'origine extraterrestre et que les débris que le général Ramey a montré aux journalistes ne sont pas ceux que J. Marcel lui a apporté de Roswell. Il fit part de sa conviction selon laquelle les militaires avaient en réalité cachés la découverte d'un vaisseau spatial à l'ufologue Stanton T. Friedman, qui est arrivé à la conclusion que cette affaire était un vaste canular d’ampleur mondiale, sans doute dans le but de conserver la réalité de cette affaire dans les dossiers top secret américains.
En février 1980, le National Enquirer conduisit sa propre interview du major Marcel, attirant l'attention mondialement sur l'incident de Roswell. D'autres témoins et rapports sortirent de l'ombre au fil du temps, ajoutant de nouveaux détails à l'histoire
.
.
En réponse à ces nouveaux éléments, le GAO, General Accounting Office, fut saisi par Steven Schiff, sénateur du Nouveau Mexique, devant le refus de l'Air Force de conduire une enquête interne. Le rapport du GAO indique que le débat sur ce qui est réellement tombé à Roswell continue et précise que tous les documents administratifs de la base pour la période de mars 1945 à décembre 1949 ont été détruits comme les messages radio.
L'US Air Force produisit par la suite 2 rapports. Le premier, paru en 1995, conclut que les débris retrouvés provenaient bien d'un programme gouvernemental secret appelé Projet Mogul. Le second, paru en 1997, conclut que les témoignages concernant la récupération de cadavres extraterrestres provenaient vraisemblablement de rapports détournés d'accidents militaires impliquant des blessés et des morts, ou encore de la récupération de mannequins lors de programme militaire tel que l'opération High Dive, menée autour des années 1950.
.
.
Ces rapports ont été rejetés par les partisans de la théorie extraterrestre, qui parlent de désinformation. Pour beaucoup, l'énigme de l'affaire Roswell reste entière, et lorsqu'il y a une nouvelle pièce au dossier venant d'un ufologue ou d'un sceptique, elle est à nouveau soumise à controverse...

.
.
.
- Voir aussi :
.
.
.
.
.
.
 

Publié dans U.F.O - O.V.N.I

Commenter cet article

lidenus 14/06/2011 10:19



En effet "qui dit la vérité" sur cette affaire? je crois qu'on est pas prêt de le savoir!


Pour moi il y a forcement quelque chose de caché mais quoi?