L'ARCHE D'ALLIANCE - LA PIERRE PHILOSOPHALE

Publié le par Galaxien

Le secret de l'Arche d'Alliance, est un documentaire (0h44) de la série De L'ombre à la lumière, diffusé sur National Geographic, qui part à la conquête de l'Arche d'Alliance et ses mystères, et qui s'intéresse à la Pierre Philosophale avec l'histoire de Sir Isaac Newton et ses recherches sur l'alchimie. 

 

Dans ce documentaire, l'archéologue Shimon Gibson suit une piste qui le conduit vers l'Arche d'Alliance, un coffre en or sacré qui contient les Tables de la Loi où sont inscrits les Dix Commandements et qui, pour certains, renferme l'esprit divin. A Jérusalem, il cherche des preuves dans les souterrains de la ville et découvre un monde rempli de mystères, d'intrigues et de religion. Gibson Shimon se retrouve alors au milieu d'une guerre sainte.
S'ensuit un voyage à Londres, dans la plus ancienne institution scientifique, la Royal Society, où un manuscrit écrit par Sir Isaac Newton renfermerait le secret de la vie éternelle. La Pierre Philosophale serait une substance alchimique qui prolongerait la vie humaine. Le Docteur Anna Marie Roos part à la rencontre de scientifiques et de chercheurs pour décrypter les écrits codés de Newton.


S'il est un objet Antique qui a suscité des recherches passionnées pour tenter de le redécouvrir, depuis sa confection mentionnée dans l'Ancien Testament à sa disparition dans des circonstances énigmatiques, c'est bien l'Arche d'Alliance.
Son histoire commence dans le livre de l'Exode avec la fabrication par les israélites dans le désert du Sinaï de ce coffre destiné à transporter les deux Tables de la Loi. Une description détaillée de l'objet apparaît dans le texte à deux reprises.
L'Arche est figurée longue de deux coudées et demie, environ un mètre quinze, et assemblée en bois d'acacia. Revêtue d'or sur toutes ses faces, à l'intérieur comme à l'extérieur, elle est entourée par une couronne dorée et munie à ses pieds de quatre anneaux d'or servant à y engager deux barres de transport en acacia. Deux chérubins ailés fondus placés face à face reposent sur le couvercle ou propitiatoire.


Le coffre sacré accompagna les hébreux durant l'Exode et la conquête de Canaan, avant d'être finalement installé dans le Temple de Jérusalem par le roi Salomon. Après sa mise en place dans le sanctuaire, la Bible n'en fait pratiquement plus mention, et seul le prophète Jérémie semble l'avoir dissimulée au moment de la prise de Jérusalem par les babyloniens. De fait, nul ne sait ce qu'il est advenu de l'Arche d'Alliance depuis l'époque du premier Temple.
Diverses hypothèses furent avancées et suscitèrent des prospections et des récits d'exploration contemporains, parfois sensationnels mais plus ou moins crédibles.
Ce trésor dispute au Saint Graal le rôle envié de relique sacrée la plus mystérieuse et la plus convoitée de l'histoire du Monde.



La Pierre Philosophale ou Pierre des Sages, centre d’intérêt de l'alchimie, serait une substance capable de réaliser la transmutation des métaux vils, non-précieux, en or. On pourrait aussi en sortir la Panacée ou Élixir de longue vie, qui guérit tous les maux et rend immortel celui qui le boit.
Pour les alchimistes du Moyen Âge, la Pierre serait le cinquième élément, nommé alkahest, les quatre autres éléments connus étant la terre, l'eau, l’air et le feu. La Pierre Philosophale représente pour les alchimistes le moyen de réaliser la transmutation du plomb en or, et certains, tel Nicolas Flamel, l'un des plus grands alchimistes, prétendirent avoir réussi à fabriquer la Pierre. La Pierre Philosophale est généralement décrite comme une pierre rouge, dure, lourde, sans odeur, et liquide à l’état pur.


Sir Isaac Newton n'a pas découvert la Pierre Philosophale, mais l'alchimie a constitué ainsi une large source d'inspiration pour l'ensemble de son oeuvre scientifique. Sur l'ensemble des intérêts des myriades de Newton, l'alchimie semble avoir été sa passion. Ses œuvres les plus connues sur l'optique, l'astronomie, la mécanique et les mathématiques étaient en plus par rapport à trente années qu'il a passées sur l'alchimie en même temps.
Pendant des générations, ses héritiers ont conservé ses textes sur l'alchimie, soit plus d'une centaine de manuscrits, loin du regard du public. La recherche d'Isaac Newton pour la Pierre Philosophale était étroitement liée à sa foi dans le Christ.


Newton a notamment rédigé des textes où l'alchimie fait partie d'une sorte de Théorie du tout, combinant les détails de sa théorie corpusculaire, ses réflexions sur la fermentation chez les animaux et les plantes, la relation entre la respiration et l'inflammabilité, des concepts chimiques tels que l'alkahest et la Pierre Philosophale, la distinction entre le pouvoir divin absolu et les lois de la nature, ou encore les causes mécaniques de la gravité.
Au moyen de cette théorie, Sir Isaac Newton décrit le monde comme un immense organisme vivant qui, continuellement, inhalerait et exhalerait une matière vitale, imperceptible et éthérée.



- Voir aussi :

L'ARCHE D'ALLIANCE - À la recherche des reliques saintes

L'EXODE DE MOÏSE, L'ÉGYPTE ET LES DIX COMMANDEMENTS

LE SAINT GRAAL, LA COUPE MIRACULEUSE

ISAAC NEWTON - Dossiers secrets

Publié dans Légendes - Mythes

Commenter cet article