L'AVION DE L'ESPACE : Programme Hyper-X

Publié le par Galaxien

NASA X-Files, L'avion de l'espace, est un documentaire (0h47) qui s'intéresse au programme Hyper-X de la NASA consacré à la mise au point d'un avion hypersonique tel que le X-43A, à des fins militaires et spatiales, avec la technologie du moteur aérobie utilisant l'oxygène de l'atmosphère.

 

Depuis le siècle dernier, les ingénieurs de la NASA cherchent à repousser les limites du possible, à créer un engin capable de décoller et atterrir, tout en volant à des vitesses hypersoniques et très haut dans l'espace.
La NASA a établi un programme de recherche expérimental hypersonique appelé Hyper-X. Ce programme a cherché à démontrer l'intérêt de l'air ambiant dans des nouvelles technologies de moteurs qui permettront alors d'augmenter la capacité de charge utile ou bien de réduire la taille du véhicule pour la même charge utile des futurs avions hypersoniques, cela pouvant aussi s'appliquer à des lanceurs spatiaux réutilisables.


Cette recherche a motivé le programme des X-Planes. La course au record de vitesse hypersonique a débuté dans les années 1950, à commencer par le X-1, premier avion à franchir le mur du son, puis le X-15, qui pulvérise tous les records et ouvre de nouvelles perspectives dans les années 1960. Le 3 octobre 1967, un pilote de l'US Air Force avait atteint la vitesse record de 7 300 km/h, à bord d'un avion dénommé X-15. L'engin était alors un avion-fusée capable d'atteindre une altitude de 100 km.
Cette croisade semble trouver sa solution avec le développement du X-43, presque un OVNI par sa forme, avec un moteur qui pourrait bien atteindre Mach 15.


Le programme de l'avion à statoréacteur est une partie de l'ambitieux projet lancé en 1986 par le président Ronald Reagan. À l'époque, les ingénieurs espéraient des vols de Paris à New-York en quarante minutes avant l'an 2000. Le programme X-43A de l'avion à statoréacteur fut marqué par l'échec du premier essai, en juin 2001.
Avec un budjet de plusieurs millions de dollars, le X-43A Scramjet a battu, le 16 novembre 2004, le record mondial de vitesse pour un avion propulsé avec un statoréacteur atmosphérique puisant l'oxygène dans l'atmosphère, en atteignant brièvement 11 000 km/h, Mach 10, soit près de cinq fois la vitesse du Concorde. Il détenait déjà le précédent record établi le 27 mars 2004 à 7 700 km/h, Mach 7.


Le X-43A est placé sur le nez d’une fusée Pegasus, et ce duo est embarqué sous l’aile droite d’un bombardier B-52. Le B-52 a largué la fusée à 12 km d’altitude qui a alors propulsé l’avion jusqu’à 33,5 km d’altitude pour le lâcher à une vitesse dépassant déjà Mach 9. Le X-43A a réussi à maintenir cette vitesse pendant une dizaine de secondes avant de ralentir et de plonger dans le Pacifique.
Le précédent record de vitesse était détenu depuis le 30 octobre 2001 par une équipe de l'Université du Queensland en Australie. Celle-ci avait lancé le Hyshot, un statoréacteur monté sur une puissante fusée-sonde à deux étages, la Terrier-Orion. La vitesse atteinte avait été de plus de Mach 7 pendant environ 5 secondes.


La technologie Scramjet intéresse le secteur de la défense pour la propulsion des missiles. Dans le domaine du lancement spatial, couplée à une fusée conventionnelle, elle pourrait permettre de réduire les coûts de mise en orbite de petits satellites.
L'utilisation de l'oxygène de la haute atmosphère comme comburant permettra d'éviter l'emport dans les fusées de trop volumineux et trop lourds réservoirs. Seuls des réservoirs de taille réduite seront nécessaires pour assurer l'alimentation en oxygène nécessaire à la propulsion pour dépasser la vitesse de Mach 6. Au-delà, le statoréacteur prendra le relais en utilisant l'oxygène extérieur.


Beaucoup d’efforts sont consacrés à la mise au point d’un nouveau véhicule spatial qui doit présenter un mode de propulsion fiable capable des prouesses technologiques attendues. Selon Vincent Rausch, le patron du projet d'avion hypersonique de la NASA, ce pourrait être le début d'une révolution dans l'aviation.
Cependant, malgré l'enthousiasme des ingénieurs de la NASA, il semble que les débouchés du statoréacteur envisageables soient essentiellement militaires et spatiaux, des missiles de croisière plus rapides, et des lanceurs de satellites moins lourds et donc plus rentables.



- Voir aussi :

A LA CONQUÊTE DE L'ESPACE - La série docu-fiction de la BBC

B-2, AURORA, M.H.D, par Jean-Pierre Petit

PAX AMERICANA - La conquête du contrôle militaire de l'espace

Publié dans Science

Commenter cet article

maurice 19/09/2013 00:33

Documentaire obsolète et désinformation totale(regardez les ordi derrière les techniciens mdr).
Un avion en alu volant as mach 7 et + fonds en quelques secondes!
Depuis 40 ans les amerlocs développent la MHD dont le B2 est l'appareil le + connu.
As quand la vérité sur les vitesses hypersonique?????

Progeas 06/09/2013 15:14

Par contre je ne connais pas celui ci:

NASA X-Files - Les limites de la vitesse.

A moins que se soit celui de l'avion de l'espace.

Merci de vos renseignements

Galaxien 07/09/2013 22:31



Je vais essayer de le publier prochainement, sinon il est disponible sur Youtube.


Bonne soirée.



Progeas 06/09/2013 09:08

Il n'y a t-il pas une suite sur ce film. "L'Avion de l'espace NASA X-Files", car d'après la fin du film la NASA continu ces recherches.

Galaxien 06/09/2013 14:52



Bonjour Progeas.


Je vais me renseigner, sinon j'en ai un autre au titre : NASA X-Files - Les limites de la vitesse. Est-ce ce documentaire ?


Bonne journée.



roland 18/02/2013 11:51

je vous conseil fortement les travaux de jean pierre petit sur le projet aurora qui rejoint totalement cette thèse et explique comment les usa possède un avion sattelisable et volant as 10000 kmh
depuis 1990