L'EXTRAORDINAIRE VOYAGE DE NOTRE TERRE

Publié le par Galaxien

L'extraordinaire voyage de la Terre, autour du Soleil, est un documentaire scientifique (0h48) qui nous explique la rotation de la Terre en orbite elliptique autour du Soleil à la vitesse voisine de 30 kilomètres par seconde, ce qui influence les climats selon sa révolution autour du Soleil, sa rotondité et l’inclinaison de son axe de rotation journalière, l’axe des pôles, ayant en partie rendu la vie possible sur notre belle planète bleue.  Episode 1/3.

 

La révolution ou translation, de la Terre autour du Soleil est le mouvement que la Terre fait autour de son étoile le Soleil. Ce mouvement suit une sorte de cercle étiré, c'est-à-dire une ellipse. Un tour complet du circuit dure 365 jours, 6 heures et 9 minutes environ. Ce mouvement détermine la durée de l'inégalité du jour et de la nuit et en partie les saisons que l'on connaît en différents endroits de la surface terrestre. Le périhélie et l’aphélie désignent respectivement le point où la planète, au cours de son voyage d’un an autour du Soleil, en est la plus proche, et le point où elle en est la plus éloignée.
Depuis sa naissance, la Terre a effectué ce trajet plusieurs milliards de fois. La régularité de cette rotation, l’inclinaison de l’axe des pôles ainsi que la proximité du Soleil influencent les climats et ont rendu possible la vie.


La Terre tourne autour du Soleil en une année, on appelle cela un mouvement périodique. L'orbite de notre planète autour du Soleil est donc en ellipse, différemment d'un cercle qui a un centre et un rayon, alors qu'une ellipse a deux foyers et un rayon moyen. Le Soleil occupe un des foyers.
La distance de la Terre par rapport au Soleil n'est pas constante, mais varie dans l'année autour d'une valeur moyenne de 149,5 millions de kilomètres. La distance est de 147 millions de kilomètres au mois de janvier, et de 152 millions de kilomètres au mois de juillet. La variation de cette distance au cours de l'année n'a que peu de conséquences sur le climat et, en tout cas, n'est pas seule responsable des saisons. En effet, en un point donné, la température moyenne mesurée à la surface de la Terre n’est pas constante tout au long de l’année, c’est le phénomène de l’alternance des saisons. Dans les zones tempérées, l’année voit la succession de quatre saisons. Il y a trois raisons à ce phénomène : La révolution de la Terre autour du Soleil, sa rotondité et son inclinaison de l’axe de rotation journalière, l’axe des pôles, par rapport au plan de son orbite autour du Soleil.


La longueur de l'orbite terrestre est de 930 millions de kilomètres. Comme la Terre parcourt cette orbite en 365 jours, donc 12 mois, sa vitesse moyenne est de 106.000 kilomètres/heure. Cela signifie que, en une heure, la Terre a parcouru 106.000 km, mais la vitesse de la Terre n'est pas constante, elle va plus vite quand elle est près du Soleil, ceci étant démontré par la loi de Kepler.
Le plan créé par ce mouvement de révolution s'appelle le plan de l'écliptique. La Terre tourne sur elle même autour de l'axe des pôles. Cet axe de rotation de la Terre est toujours incliné d'environ 23° par rapport à la perpendiculaire au plan de l'écliptique et reste parallèle à lui-même quelle que soit la position de la Terre par rapport au Soleil. C'est ce qu'on appelle l'obliquité de la Terre. En général, on mesure plutôt l'angle que fait l'axe de rotation par rapport à la verticale, la droite orthogonale au plan de l'écliptique.


La révolution de la Terre autour du Soleil, combinée avec l'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre, expliquent l'existence de zones climatiques sur la Terre. Au nord du cercle polaire, une grande partie de l'année il n'y a pas d'éclairement, donc pas de réchauffement. Pendant la période où l'éclairement existe, les rayons solaires qui atteignent cette zone ont perdu une partie de leur énergie en entrant dans l'atmosphère car une partie est réfléchie vers l'espace et ils sont assez bas sur l'horizon, l'énergie est répartie sur une plus grande surface, donc chauffe moins. Le climat est donc froid toute l'année. On parle alors de zone froide ou zone polaire.
Par contre, dans les régions intertropicales comprises entre les deux tropiques incluant l'équateur, la durée de l'éclairement varie assez peu au cours de l'année, entre 10 et 14 heures, donc ces régions sont chauffées constamment. De plus, les rayons solaires sont voisins de la verticale et même passent par la verticale sur quelques journées par an, donc leur énergie est répartie sur une toute petite surface qui est très chauffée. Ces régions sont alors chaudes toute l'année.


Dans les régions tempérées comme celles de l'Europe occidentale, la chaleur reçue dépend de l'inégalité de la durée de l'éclairement au cours de l'année et de la variation de la position de l'axe de rotation de la Terre par rapport au Soleil. On constate qu’en décembre les rayons du Soleil arrivent très inclinés à cette latitude. La quantité d’énergie solaire reçue est faible, c’est l’hiver. En revanche, en juin, à la même latitude, les rayons du Soleil arrivent beaucoup plus perpendiculairement. La quantité d’énergie reçue est forte, c’est l’été.
En dehors des zones tempérées, on ne retrouve pas cette alternance régulière de quatre saisons bien marquées. Entre les deux tropiques par exemple, le Soleil est toujours suffisamment proche de la perpendiculaire pour que la différence de température entre été et hiver ne soit pas très marquée. Il n'y a alors souvent que deux saisons, au sens climatique, une saison des pluies et une saison sèche.



- Les trois documentaires de la série :

N°1 : Autour du Soleil

N°2 : La rotation

N°3 : L'axe incliné



- Voir aussi :

ASTRONOMIE : La révolution de la Terre

TERRE SOUS INFLUENCE

PLANÈTE TERRE : L’Odyssée des Origines

L'EMPIRE DU SYSTÈME SOLAIRE - La série des 5 documentaires

Vidéos sur la Terre - Le Système solaire

Commenter cet article