LA FIN DES ASTRONAUTES ? Nuit des étoiles 2012 - Arte

Publié le par Galaxien

La fin des astronautes, est un documentaire (0h53) qui s'interroge sur l'apport scientifique que les vols spatiaux ont pu fournir jusqu'ici et ce qu'ils vont pouvoir apporter dans le futur, moins centrés sur les voyages de l'homme dans l'espace que sur les robots et sondes.

 

On pense encore que l'homme ira sur Mars, que de futurs astronautes voyageront aux confins de la galaxie, voire au-delà, repoussant toujours plus loin les bornes de l'inconnu, comme nos grands explorateurs du passé. Visiblement, il faut se rendre à l'évidence, l'homme n'est pas adapté, à notre époque, pour l'exploration spatiale de longue distance. Il ne peut rivaliser avec les sondes, capables de voyager des décennies sans oxygène ni repas, et puis, dans le cosmos, les robots ne s'ennuient pas...
Le voyage interplanétaire est une idéologie autant qu'une industrie, nous disent Frédéric Compain et Serge Brunier. En réalité, les astronautes d'aujourd'hui n'ont guère d'autres horizons que l'orbite terrestre. Ils réparent Hubble, jouent aux mécanos dans la Station Spatiale Internationale ISS, où ils effectuent des expériences dont beaucoup doutent de l'intérêt réel.


En début d'année 2010, pour la première fois dans l'histoire de la conquête spatiale maintenant cinquantenaire, et malgré l'indéniable puissance symbolique que constitue l'envoi d'hommes dans l'espace, le président des États-Unis, Barack Obama, n'a pas hésité à prendre une décision lourde de conséquences sur les plans scientifique, économique et politique, celle de l'abandon du programme Constellation de retour sur la Lune de la NASA et la remise à plat de la politique spatiale américaine.
Cette décision, qui a stupéfié par sa radicalité tous les acteurs de l'astronautique mondiale, a été vécue comme un traumatisme par le milieu spatial américain et international. Elle stoppe l'élan, pour des années, voire des décennies, des astronautes qui s'imaginaient déjà en partance vers la Lune, Mars et au-delà, selon l'expression de l'ancien Président Bush.


Il y a en fait deux conquêtes spatiales. La première a fait accomplir à l'humanité des progrès prodigieux en un demi-siècle tels que, météorologie, étude de la Terre, télécommunications, système GPS, étude des autres mondes et de l'Univers. Cette conquête, réalisée par des robots, satellites et sondes spatiales, progresse plus vite que l'imagination des hommes, car personne n'est capable de prédire ce que la recherche spatiale permettra d'accomplir dans dix ou vingt ans. Cette conquête-là est assez peu médiatisée, sauf quand, de temps à autres, elle nous fait découvrir en direct la surface d'une planète située à un milliard de km de chez nous.
La deuxième conquête spatiale est celle représentant un tiers des budgets spatiaux, qui a été l'enjeu d'un gigantesque bras de fer idéologique et technologique entre les deux blocs politiques dominants du XXe siècle, symbolisant et portant depuis les années 1960, le prestige et la puissance des grandes nations. C'est la conquête spatiale par l'homme, les vols habités, et c'est à elle que la décision d'Obama porte un coup d'arrêt.


Une page est tournée, mais avant de prendre la décision de stopper le programme lunaire de son prédécesseur, le président Obama s'est appuyé sur une commission d'experts, La commission Augustine, qui a procédé à un bilan de la politique spatiale américaine, qui outre les programmes portant sur les vols habités comme la Station Spatiale Internationale ISS, les fusées et capsules pour le retour sur la Lune, etc., comprend également un volet dit automatique, essentiellement constitué d'une armada de satellites d'observation de la Terre, de télescopes spatiaux et de sondes d'exploration du Système solaire.
En procédant au bilan de ces deux conquêtes, les membres de la commissions Augustine ont eu à en évaluer leurs apports respectifs, en terme de notre connaissance de l'Univers mais aussi en terme des effets et des applications possibles, techno-scientifiques, industrielles, économiques, liées à l'état d'apesanteur.


Avec des résultats scientifiques comparables, les soviétiques ont dépensé cent fois moins grâce à Lunokhod, une sonde robotisée, pour leur exploration lunaire.
Alors que les astronautes rêvent de fouler un jour le sol de Mars, cela fait déjà plus de huit ans que le robot Opportunity envoie quotidiennement des photos et des mesures de la planète rouge, et depuis aout 2012, le rover Curiosity est arrivé sur Mars. Le débat est passionné et controversé, les partisans des vols habités répètent que ces sondes ne peuvent être que de simples outils pour une exploration préalable. Face à eux, de nombreux scientifiques pensent que l’homme ne présente que des inconvénients.
Pendant la guerre froide, le vol spatial habité était un symbole politique, aujourd’hui, il s’apparente plutôt à un rêve. D'après certains spécialistes, c’est un challenge sportif comparable à la montée de l’Everest, un exploit physique dépourvu de tout intérêt scientifique, comparent-ils.


Entre Moscou et Houston, Cologne, Paris, Los Angeles et Washington, c'est un documentaire sans complaisance sur l'état actuel de la conquête spatiale, ses impasses et son avenir. Il interroge de nombreux astronautes et donne la parole aux partisans du vol spatial comme à ses détracteurs, tout en présentant un argumentaire clair et impartial. Les réalisateurs ont rencontré l'astronaute Eugene Cernan, le dernier homme à avoir marché sur la Lune. À son retour, il pensait que Mars constituait la prochaine étape de la conquête de l'espace. "Aujourd'hui, nous en sommes au même point qu'il y a quarante ans", constate-t-il, un brin amer. Les astronautes se consolent en s’improvisant guides touristiques pour milliardaires désabusés, en quête de sensations fortes.

 

- Autres documentaires de La Nuit des étoiles :

LA NUIT DES ETOILES -  Arte

 

- Voir aussi :

DESTINATION LUNE 1964-1969 - À la Conquête de l’Espace

FUTUR SPATIAL : Voyage autour du Soleil

VOYAGE DANS L'ESPACE - L'Univers et ses mystères

NASA - Objectif : Mission humaine vers Mars

L'HOMME ET SA FUTURE COLONISATION DE L'ESPACE

LES SECRETS DES SONDES SPATIALES - L’Univers et ses mystères

ASTRONOMIE - ASTROPHYSIQUE : Liste des documentaires avec titres par sujet

Commenter cet article