LA GRANDE PYRAMIDE, UNE RÉVÉLATION COSMIQUE

Publié le par Galaxien

La Grande Pyramide, une Révélation cosmique, est une conférence (1h40) sur Khéops donnée par Georges Vermard et Mathieu Laveau, dans la veine du film documentaire La Révélation des Pyramides de J. Grimault et P. Pooyard, qui réforme l’histoire de l’humanité, nous enseigne les voies du futur, justifie l’inspiration spirituelle, la relation astronomique avec Orion, et qui est une des plus importantes découvertes qui n’ait jamais été révélée au monde.



Ancien journaliste et réalisateur de documentaires, Georges Vermard va être à la base de découvertes sur la Grande Pyramide qui vont l’accaparer pendant près de 40 ans.
Interpellé par les incohérences qui jalonnent l’histoire de la Grande Pyramide d’Egypte, Khéops, Georges Vermard décide de consacrer une partie de ses loisirs à l’étude paradoxale de cet édifice. Accumulant patiemment ouvrages, documents et comptes-rendus, il arrive à désavouer point par point les affirmations qui rendent ce système consensuel encore intouchable. A partir d’intuitions fortes, d’observations, de nombreux calculs, et de déductions, il établit une relation très précise entre la constellation d’Orion et la Grande Pyramide, à l’origine de tout un développement, qu'il propose de faire découvrir au grand public.


En 2005 il crée avec Mathieu Laveau l’association Horizon 444, "l’Horizon de Khufu", autre nom de la pyramide qui va se révéler entre autre par le 4. Cette association permet aujourd'hui de répandre les substrats de leurs travaux et de regrouper très vite quelques centaines d’esprits fureteurs que cette découverte stupéfiante stimulait d’espoir.
Mathieu Laveau est responsable en environnement pour une collectivité. Rien ne semblait le prédisposer à s’intéresser d’aussi près à la pyramide. Lorsqu'il rencontre Georges Vermard et qu'il découvre ses travaux, il trouve cela d’abord trop beau pour être vrai. Mais curieux de savoir ce qu'il en est vraiment, il se penche sur le sujet, et peu à peu se rend à l’évidence. Son goût pour la précision des calculs et l’astronomie, amène Georges Vermard à affiner ses données et faire les liens astronomiques qui se révéleront prépondérants.


Ce que nous exposons représente la plus importante découverte qui n’ait jamais été révélée au monde. Elle réforme l’histoire de l’humanité, elle nous enseigne les voies du futur, elle justifie l’inspiration spirituelle. L’être humain a désormais une raison d’être, révélée en Egypte, sur le site de Gizeh.
Face aux enseignements dispensés, lesquels se réfèrent d’une convention mondialisée, nous prétendons et prouvons que ce monument principal qu’est la Grande Pyramide, n’a jamais eu pour destination première d’être un tombeau. Cet édifice est une encyclopédie universelle des sciences, mise à la portée des capacités cognitives des êtres humains, lorsque ceux-ci, par désir ou nécessité, se mettent  en quête de transcender leurs conditions psychiques.
Ces informations, que nous avons rassemblées et que nous nous faisons un devoir de transmettre, apparaîtront probablement dans le cadre d’un enseignement classique, comme de simples déductions métapsychiques à caractère douteux, voire subversif.

 
Le message émanant de ces révélations est certes déstabilisant, il témoigne d’une Tradition Primordiale à l’origine d’une humanité prétendue archaïque et antédiluvienne, ce qui est contraire à tout précepte établi, mais l’évidence est sous nos yeux, vous en ferez le constat par vous-mêmes.
Notre rôle n’est pas de spéculer sur les fondements conceptuels de l’œuvre ou même de son utilité à être. Nous nous limitons à une présentation factuelle en privilégiant l’entendement au merveilleux, la beauté et la dimension primaire de cette anthologie des sciences que nous inspirent ces bâtisseurs d’éternité.
Evoluer dans la tromperie instituée n’est pas digne des principes que prétendent inspirer nos lois. L’amoralité grandissante ne saurait conduire les générations futures à une sérénité existentielle.
Souhaitons que ce début de millénaire endigue cette rage hédoniste qui dénature en nos consciences le meilleur de nos aspirations.

 
Nous retrouverons, au cours de cette progression documentée, les préliminaires des lois numériques et géométriques qui régissent un univers à notre portée. Nous aborderons quelques-unes des grandes constantes qui fédéralisent les formes. Nous pressentirons les liens subtils que l’entité terrestre entretien avec les cycles astraux et les regroupements stellaires. Nous évaluerons les écueils qui nous séparent d’une pensée synthétique universelle. Nous mesurerons l’omniscience de ces faiseurs de pyramides et de ces penseurs d’éternité.
Nous serons alors à même de jauger de cette réflexion à caractère universel, loins de nos esprits contraints axés sur la domination de l’autre. Nous pourrons puiser aux seins des engendrements la magnificence de la pensée.
Pour la première fois, nous pourrons raisonnablement nous poser la question d’un Principe Créateur Universel, banalement galvaudé lorsqu’il n’est pas ridiculisé, sous le nom de Dieu.

 
Que sommes-nous appelés à voir et comprendre ? Pour aborder la mystique secrète que recèle la Grande Pyramide de Kheops, il faut désenclaver en nous le système inhibiteur de l’acquis pour nous entrouvrir aux domaines de l’inconcevable. Il nous faut solliciter nos deux hémisphères cérébraux pour corroborer le surréel dans le réel, la mythologie dans l’interprétation, le doute dans la certitude. Nous n’avons pas pour ambition de révéler des secrets concernant des recherches à haut indice de discrétion qui ne concerneraient qu’une élite soigneusement sélectionnée.
Ces connaissances appartiennent à la communauté humaine. Elles sont à inscrire en lettres d’OR au patrimoine de l’humanité. Elles ne font pas l’objet de droits d’auteurs, de domaines réservés, d’appropriations ou de privilèges cachés. Elles sont à nous, hommes et femmes de la petite planète bleue.


Ces recherches ont pourtant nécessité plus de 40 années de travail et de vérifications, des jours et des nuits d’incertitude et de méditation, mais la rémunération d’un tel labeur ne peut avoir cours ici bas…, et c’est bien ainsi !
Nous allons découvrir, contrairement à ce qui est dit et enseigné, que le site de Gizeh n’est pas seulement une nécropole placée sur le haut d’une colline, que les monuments qui célèbrent l’endroit ne sont pas les œuvres privilégiées de quelques monarques en mal de certitudes post mortem, mais bien les témoignages d’une science congruente et révélatrice d’universalité. Ces recherches représentent un nouveau paradigme concernant la destination finale de la pyramide de Khéops qui est considérée comme les bases cryptées d’une Tradition Primordiale.

 
Notre démarche ne peut se passer de la présence constante des nombres, ils sont vecteurs des preuves dont nous étayons le concept. Contrairement aux mots induits d’interprétation, leurs résultantes sont ou ne sont pas. Lorsque les nombres épousent la géométrie, ils deviennent les fleurons anthologiques de la déduction mentale, ils ôtent le doute et procurent la joie de la certitude.
Les données émises font appel à l’astronomie, à la géodésie, à la symétrie, à la géométrie et aux mathématiques, mais aussi à ce que nous savons de l’histoire, la mythologie, l’alchimie, les datations et les probabilités. C’est l’approche esthétique d’une science nouvelle, que les esprits en éveil auront soif d’assimiler.
Une démarche au rythme de l’Egypte Antique pour boucler le cercle vers l’immuable réalité que représente ce berceau de l’humanité.

(Georges Vermard)

 

Mathieu Laveau : Le message des pyramides  (0h39)

 


- Le site officiel : grandepyramide.com

 

 

>> Interviews de Georges Vermard et Mathieu Leveau :

GEORGES VERMARD et MATHIEU LAVEAU : Révélation cosmique sur Khéops

GEORGES VERMARD : Entretien sur la grande pyramide, une révélation cosmique

 

>> Le documentaire de Jacques Grimault et Patrice Pooyard :

LA RÉVÉLATION DES PYRAMIDES : L'enquête qui change le monde

GIZEH 2005 - LRDP, de Patrice Pooyard et Jacques Grimault

 


- Voir aussi :

KHEOPS REVELE - Théorie de Jean-Pierre Houdin

PYRAMIDES DE GIZEH, LES NOUVELLES DÉCOUVERTES

LA GRANDE PYRAMIDE : Passerelle vers les étoiles

ANATOMIE DE LA CONSTELLATION D'ORION - Mythologie et astronomie

LE MYSTÈRE DES PYRAMIDES

L'HISTOIRE CACHÉE DU GENRE HUMAIN

ASTRO-ARCHÉOLOGIE ET EXTRATERRESTRES

LE MYTHE DU DÉLUGE

LES EXTRATERRESTRES ONT-ILS CONSTRUIT LES PYRAMIDES ?

Publié dans Interview - Débat

Commenter cet article

valérie Chaste 29/11/2015 16:29

Langue de bois de A à Z qui veut dire tout et son contraire. Rien de factuel. Fatigant quoi !!!!

Adelle A 29/11/2015 18:53

Vous pouvez préciser votre pensée ?? Que voulez vous dire ??
Je trouve cet exposé très intéressant. Alors j'aimerai bien savoir pourquoi "votre commentaire"?