LA NAISSANCE DES OCÉANS ET L'ORIGINE DE L'EAU SUR TERRE - Superscience

Publié le par Galaxien

La naissance des océans, est un documentaire (0h44) de la série Superscience, qui s'intéresse à l'origine et à l'apparition de l'eau sur Terre, une enquête scientifique qui fait remonter dans le temps.
 

 

La Terre est la seule à notre connaissance où il y a de l’eau. L'eau, pourtant si répandue à la surface de la Terre, reste une énigme. Dans la nature, c'est le seul liquide qu'on connaisse dans les conditions habituelles de pression et de température qui règnent au sol. Les autres liquides ne sont que des mélanges d'eau et d'autres composés.
Des profondeurs de notre planète aux confins de l’Univers, cet épisode part à la recherche de la source de l’eau. Un véritable travail de détectives qui exige que l’on remonte le cours du temps. On découvre, entre autres, le travail entrepris par une équipe de scientifiques de tous les domaines et quelques-unes de leurs hypothèses, dont l’une affirmant que l’eau aurait été amenée par les comètes.
 

L’hypothèse la plus prisée des scientifiques est celle des chondrites carbonées qui sont arrivées sur Terre à la fin de l’accrétion et qui transportaient de l’eau. A l’origine, la Terre primitive ne contenait pas d’eau et plusieurs théories suggèrent que l’eau a été apportée par des météorites mais également par les comètes.
Les nombreux impacts de météorites et de comètes qui accompagnèrent la formation de la Terre, puis plus tard les dégazages volcaniques, sont à l'origine de la libération de l'eau terrestre sous forme de vapeur d'eau.

Ce sont ces phénomènes qui ont donné naissance à une atmosphère riche en eau. La Terre s'est ensuite progressivement refroidie et la vapeur d'eau s'est condensée sous forme liquide. Durant plusieurs millions d'années, des pluies abondantes ont immergé la croûte terrestre, formant ainsi les premiers océans. De nos jours, environ 70 % de la surface de la Terre est recouverte d'eau, et la quantité d'eau présente sur la planète est constante.
 

D'après une étude parue dans Nature, des astronomes du Max Planck Institut en Allemagne  et de l’ESA, ont découvert que la comète Hartley 2, qui a été survolée par une sonde récemment, avait une composition chimique semblable à la composition des océans terrestres. Plus exactement, le rapport isotopique du deutérium est quasi le même dans l’eau de la comète et dans les océans, avec un atome de deutérium pour 6 200 atomes d'hydrogène pour la comète, contre 6 400 dans l’océan.

La comète Hartley 2, découverte par l’astronome Malcolm Hartley en 1986 en Australie, fait partie de la classe des comètes superactives qui libèrent bien plus d'eau par unité de surface que les autres comètes. D’après les astronomes, elle est originaire de la ceinture de Kuiper, une région très froide située aux confins du Système solaire. C’est la première fois qu'on identifie pour une comète ce rapport isotopique habituellement détecté dans les astéroïdes provenant de la ceinture d’astéroïdes, située entre Mars et Jupiter.
 

Selon les auteurs, cette nouvelle étude indique que certaines comètes ont pu participer de façon bien plus importante que prévu à l'enrichissement en eau de la Terre. Le réservoir de petits corps présentant une eau semblable à celle de la Terre s'avère, en définitive, plus grand qu'attendu, il s'étend alors bien au-delà de la ceinture des astéroïdes et irait donc jusqu'à la ceinture cométaire de Kuiper, au-delà de Neptune.

L'eau des océans pourrait donc avoir été apportée jadis par une pluie d'icebergs cosmiques. L’étude des comètes du type de Hartley-2 a donc toute son importance.
 

 

- Voir aussi :

DU BIG BANG AU VIVANT

LES MÉTÉORITES, DE L'ESPACE A LA TERRE

PLANÈTE TERRE : L’Odyssée des Origines

LA PLANÈTE MIRACLE : Au commencement, la troisième planète

L'EMPIRE DU SYSTÈME SOLAIRE - La bulle bleue

PANSPERMIE

Commenter cet article

horri mokhtar 18/12/2015 19:44

bonjour,
Les trois gaz (azote, hydrogène, oxygène) existaient en même proportions, 3 volumes égaux. Le volume d’hydrogène s’est combiné en totalité avec ½ du volume d’oxygène pour former toute l’eau de la terre, ce qui explique sa presque inexistence dans l’air. Le ½ du volume d’oxygène restant a formé la couche d’ozone et le O2 respirable qui représente 21% de l’air actuellement, l’azote est connu par son inertie à réagir, ce qui explique son abondance (78% de l’air). pour les détails lire ci-dessous une page.
A- Origine primaire de l’eau sur terre:
La terre était à l’origine une boule de matière en fusion, elle a joué le même rôle que celui que joue le soleil actuellement c’est-à-dire une nucléosynthèse jusqu’à la formation de noyaux d’oxygène car elle a été projetée ou formée par accrétion dans un espace où l’hydrogène régnait, une fois la terre refroidie, la loi s’inverse, les atomes les plus lourds vont descendre dans des courants descendants dont les atomes (O) et les atomes légers vont s’échapper dans des courants ascendants dont les atomes (H) qui s’uniront en molécules (H2), les forces mécaniques de ces courants ascendants et descendants exercées tout autour de la terre permettent la combinaison de ces deux gaz dans des réactions chimiques explosives incessantes (la synthèse de l’eau) avec un dégagement de chaleur, toutes les eaux actuelles sur terre se sont formées ainsi, l’hydrogène a été totalement dévoré, car il s’unit à 2 volumes pour ½ volume d’oxygène, c’est ce qui explique sa presque inexistence dans l’air actuel, le ½ volume d’oxygène restant formera la couche d’ozone et le O2 , ce qui explique sa proportion(21% de l’air), l’abondance d’azote (N2) dans notre atmosphère (78%) est due à son inertie à réagir, il ne réagit qu’à 300° avec l’hydrogène pour former du NH3 dans une réaction réversible N2+3H2–>2NH3 et 2NH3–> N2+3H2, c’est-à-dire qu’il libèrera facilement l’hydrogène qui se combinera à l’oxygène pour former encore de l’eau jusqu’à son épuisement. Est il fort probable que cette température fût atteinte ou même dépassée compte tenue de la chaleur dégagée par l’exo-thermie de la synthèse de l’eau.
(H2 + O –> H2O + chaleur), le résultat est toujours le même.

B- L’eau de pluie (nouvelle hypothèse):

1-La photolyse (photodissociation ou photo-décomposition) des eaux océaniques consiste en la décomposition de la molécule d’eau en molécules d’hydrogène (H2) et en atomes (O) sous l’effet de rayonnements solaires, en l’occurrence les ultraviolets. http://www.google.dz/search?q=photolyse
2-Les molécules (H2) et les atomes (O) sont entraînés par les courants ascendants d’air chaud et sec qui engendrent une force mécanique, à laquelle s’oppose celle des courants descendants d’air froid, on assiste à une opposition de deux forces mécaniques d’où compression du volume d’air englobant un mélange d’oxygène sous forme d’atomes (O) et d’hydrogène sous forme de molécules (H2) qui tous deux agités par le fait de la compression , les frottements et l’effet des rayons solaires s’ionisent (l’hydrogène se charge d’électricité positive et l’oxygène d’électricité négative, ce dernier est d’ailleurs connu très élèctro-négatif) ; une fois un taux de compression favorable atteint, les 2 gaz se combinent dans une réaction chimique explosive (la synthèse de l’eau est explosive), ils forment de l’eau (H2O).
3-La lumière de l’éclair nous parvient en premier (299.792.458 m/s), en second le son de l’explosion qui est le tonnerre (340 m/s) et enfin la pluie dont la vitesse de chute est inférieure à celles de la lumière et du son.
Donc éclair+tonnerre+eau= se font au même instant en une seule opération
Il se produit entre 2000 à 5000 orages par seconde
http://www.planetoscope.com/atmosphere/252-nombre-d-orages-dans-le-monde.html
Et chaque cellule orageuse peut provoquer plus de 100 éclairs par minute
http://www.astrosurf.com/luxorion/meteo-orages3-eclairs.htm
Cela veut dire que l’eau de pluie se forme par réaction chimique proprement dite autour de la terre 200.000 à 500.000 fois par minute, il s’agit de pluies orageuses mais il reste une quantité importante de vapeur d’eau suspendue sous forme de nuages qui entrainée par des vents formera ensuite par coalescence des pluies régulières sans éclair ni tonnerre mais l’origine initiale de sa formation reste la même.

Si l’eau de pluie se formait comme on nous l’a appris il aurait beaucoup plu en été (puisque l’évaporation est plus importante) qu’en hiver et ce qu’on a appelé nuage de charge positive n’est autre que de l’hydrogène ionisé et nuage de charge négative de l’oxygène ionisé.

Tout nuage est formé d’un ensemble de molécules d’eau qui sont en elles mêmes bipolaires comme dans un brouillard (parler donc de nuage positif et nuage négatif).

La vapeur naît des chocs entre H2 et O après leur libération par photolyse mais sa durée de vie est très courte, elle subit le même sort c’est-à-dire la photo-décomposition par uv, et libère ses constituants que sont H2 et O. qui continuent leur ascension jusqu’au front froid.

Galaxien 18/12/2015 20:36

Bonjour, et merci pour toutes ces précisions !

marie 01/05/2012 09:35

Bonjour,
L'origine de l'eau est connue depuis le 15 décembre 2010.
Les explications sont données dans un livre gratuit dont voici le lien vers la page concernée.
Je recommande la lecture complète afin de comprendre correctement bien entendu.

http://www.lelivredevie.com/le-cycle-de-la-matiere/l-origine-de-l-eau.php

Voyez aussi tous les chapitres de la deuxième partrie du livre car tous vous intéresseront.

Bonne lecture
Marie

Marie-ne 23/12/2011 03:31


Bonsoir Ou Bonjour, :)


Un moment intéressant à visionner ce documentaire, j'en étais restée au fait que les comètes avaient du amener de l'eau, mais je reconnais que comme il est dit dans le doc, ça aurait été tout de
même, peu. Mais quand on apprend que l'eau était peut-être un des ingrédients primaires de la Terre, qu'elle était présente, puisqu'avec par ex, le volcan d'hawaï on peut prélever des roches
quiviennent de milliers de kms de la surgface de notre Mère Nourricière, et que ces roches sont celles qui étaient à l'origine de la formation de la Terre, et que l'on peut  déceler la
composition de l'Eau à cette époque.. c'est hallucinant!! En fait, on ne se pose plus la question, si de l'Eau était là, puisqu'apparemment si j'ai bien suivi le documentaire, cette Eau était
présente sur des minis planètes humides, qui se sont mélées à des mini planètes sèches, et qui se mélant on formé la Terre. Donc sans vouloir donner de conclusion, bien loin de moi, cette idée,
;) mais seulement pour me résumer, je dirai, que l'on peut tout à fait très bien croire que de l'Eau existe Ailleurs, et que la Vie sous quelques formes qu'elle soit, y existe aussi..(si l'on
pense que l'Eau est obligatoire à la Vie, quoique peut-être on pourrait peut-être découvrir qu'elle ne l'est pas pour certaines formes de vies..mais bon c'est hors sujet, là.. :) )


C'est fou quand on pense à tous les changements que l'Eau a subit sur Terre, quand il est établi que l'Eau de surface est bien loin d'être la même que celle des profondeur de la Terre. Les
compositions de cette Eau à l'Origine de la formation de la Terre, se trouvait donc dans ces mini planètes humides.. et les comètes qui sont entrées en collision ..


Je m'éparpille un peu, mais tu prendras l'habitude :) mais c'est comme imaginer que l'Eau est apparue très rapidement (relativement bien évidemment) après la colision de la Jeune Terre, et de
mini planète qui ont créée la Lune, mais qui ont mis un certain temps à s'agglomérer, vu la taille du disque de débris que ça a donner..enfin bref, je retiens que l'impact qui est à l'origine de
la création d ela Lune a eu lieu il y a 4.5 milliards d'années, et que l'Eau sut Terre est apparue il y a 4.4 milliards d'années.. donc l'eau était dans la planète et grace à l'impact qui a fait
devenir la roche en fusion, une boule de feu, l'Eau s'est évaporée et est retombée en pluie brulante..


heu je vais en rester là, car c'est mon cerveau qui va devenir liquide. :D


Encore merci pour ce documentaire intéressant. J'Aime bien visionner les documentaires à la tv, ben à présent, il y a aussi, ton site.. et c'est Extra!


Bonne continuation, Galaxien. Bonne journée. Et encore merci pour tous les sujets que tu amènes en partage.


J'ai vu d'autres reportages qui me font de l'oeil, mais... faut prendre le temps de les visionner, je les gardes sous le coude quelques temps.


A bientôt.


 

Galaxien 23/12/2011 16:09



Bonjour Marie.


Je suis d'accord avec tes pensées. Les astéroïdes et les comètes ont apporté des quantités de choses dont l'eau, mais aussi probablement la vie selon la théorie de la Panspermie (voir le doc ici)
avec l'apport de bactéries...


D'après les astrophysiciens, l'eau serait "une source" très répandue dans l'Univers. Grâce aux conditions de formation de la Terre, l'eau a pu devenir liquide..., bref, c'est peut-être pourquoi
les scientifiques pensent (la plupart) que sans eau sur une planète il ne peut y avoir de vie "telle que nous l'imaginons". Je crois qu'il faut encore ouvrir les esprits car la Terre n'est pas la
pierre philosophale de l'Univers. Probablement qu'il existe des formes de vies qui pourraient vivre avec d'autres éléments, comme tu le dis. J'en suis convaincu.


Merci et au plaisir.



sylv1 13/12/2011 17:05


Je ne suis pas d'accord avec le début du reportage.


L' eau  n'est pas unique à notre seule planète:


L’eau est présente dans tout le cosmos, sous forme de glace ou de vapeur. Elle est même relativement courante à l’état de vapeur


On  trouve de l'eau  en état de glace sur encelade lune de Saturne( planète saturne  découverte par W.Herschel )25 km d'eau congelée.


.http://www.maxisciences.com/sonde-cassini/cassini-observe-les-geysers-de-la-lune-encelade_art17453.html


Titan autre  lune de saturne est composée en bref de ceci:


Principalement composée d'azote (98,4%), l'atmosphère de Titan contient également des hydrocarbures, principalement du méthane. Certains scientifiques estiment que l'atmosphère de Titan
pourrait avoir des points communs avec l'atmosphère primitive de la Terre.


 La vie s'adapte même en milieu hostile quelques exemples:


Comme sur Terre, où les poissons existent bien dans un milieu liquide, il n'est pas besoin de
quelque chose de solide pour porter la vie. La vie peut donc parfaitement évoluer dans l'atmosphère de Jupiter, mais aussi de Saturne ou d'Uranus. Il peut s’agir de bactéries telles qu'on en
trouve dans notre atmosphère jusqu'à 16 km d'altitude.Mais les profondeurs de Jupiter cachent de violents courants verticaux qui menacent leur survie. 


Pour les biochimistes, ces bactéries évolueraient vers les 80 km de profondeur dans l'atmosphère
jovienne. Il est aussi possible que ces organismes baignent dans un milieu où la température soit celle d'une confortable pièce de séjour, ce qui tendrait à renforcer l'hypothèse selon laquelle
certaines formes de vie rudimentaires existeraient dans l'atmosphère supérieure du géant jovien. L'hypothèse se trouve confirmée lorsqu'on apprend que sous l'épaisse ceinture colorée, la
température est proche de 0°C, niveau de liquéfaction de l'eau et qu'elle croît en se rapprochant du noyau de la planète, tout comme la pression.


 


Titan, nuages et pluies
organiques


Plus gros que la Lune, Titan cache sa surface sous une épaisse atmosphère opaque de
couleur orange. Lorsque Voyager 2 le survola en 1981, les informations qu’il recueillit ont permis de conclure que son atmosphère était 10 fois plus massive que celle de la Terre et contenait
principalement de l'azote, jusqu’à 10% de méthane (CH4), de l'argon, un peu
d’ammoniac mais pratiquement pas d'hydrogène moléculaire et aucune trace d'oxygène. Mis à part le manque d'eau, c'est l'atmosphère idéale d'une chimie prébiotique.


Et de fait, le détail le plus significatif fut la découverte d'hydrocarbures, d'acide
cyanhydrique, plusieurs nitriles - HCN, HC3N et
C2N2 - premiers pas dans l'élaboration de la longue chaîne des bases nitrées A, G, C, T qui synthétisent les
éléments vivants.


Nous savons que le méthane est instable dans un milieu oxygéné, il s'oxyde pour former du gaz
carbonique. Dans ces conditions, privé d'oxygène, Titan peut paradoxalement abriter la vie. Le phénomène apparaît obligatoire une fois les conditions chimiques et physiques réunies. Mais si l'on
trouve des sucres et des acides aminés, ce n'est pas encore la vie. Physiquement Titan reste trop froid, il n'y a pas d'effet de serre, il fait -179°C en surface.


 Un article sur mon site:


Les extrêmophiles inspirent la traque de la vie extraterrestre



Je vous propose un article paru sur le site de Futura-sciences , le: Le
11 août 2010 à 15h36 qui
concerne l’ apparition et l’adaptation de la vie dans des milieux extrêmement   hostiles.



http://ufoetscience.wordpress.com/2011/12/12/les-extremophiles-inspirent-la-traque-de-la-vie-extr

Galaxien 14/12/2011 17:35



Bonsoir Sylv1, je suis parfaitement d'accord, c'est dit probablement parce que la Terre est la seule planète que nous connaissons avec de l'eau liquide en quantité, mais il est évident qu'il
existe forcement quelque part dans l'Univers d'autres planètes avec des océans sous forme liquide et avec des températures et conditions permettant la vie. La meilleure preuve c'est la Terre, de
la façon dont elle s'est formée et a évoluée, d'autres planètes ont pu aussi ailleurs...


Merci.