LA TOMBE 33, UN MYSTÈRE ÉGYPTIEN - TT 33

Publié le par Galaxien

La tombe 33, un mystère égyptien, est un documentaire (0h52) qui s'intéresse au tombeau de Padiamenopé, un palais labyrinthe souterrain près de la Vallée des Rois qui interroge encore les égyptologues.
.

.

La tombe thébaine TT 33 est située à el-Assasif, dans la nécropole thébaine, sur la rive Ouest du Nil, face à Louxor en Égypte. C'est la sépulture de Padiamenopé ou Padiamenopet, qui était prophète et chef des prêtres-lecteurs durant le règne de Psammétique Ier à la XXVIe dynastie.
Cette tombe constitue un véritable mystère et intrigue les égyptologues depuis sa découverte au XIXe siècle. D'une superficie de 9 000 m², elle dépasse en dimension celles des plus illustres Pharaons de la nécropole. Elle se compose de vingt-deux chambres reliées par de longs corridors et réparties sur trois niveaux s'enfonçant jusqu'à vingt mètres au-dessous du niveau du sol. Elle comportait des hiéroglyphes, une bibliothèque de pierre et des milliers d'objets.

.
Bien qu'elle ait été ouverte lorsque Richard Pocoke visita la région en 1737, il pensait d'ailleurs que c'était un palais souterrain, une première exploration de la tombe menée par Johannes Dümichen à la fin du XIXe siècle permit d’obtenir un plan précis du dédale des salles. S'étant pris de passion pour le mystérieux monument, Dümichen en avait commencé la description en plusieurs volumes mais mourut sans pouvoir achever son oeuvre. Depuis, la tombe n'a plus fait l'objet de fouilles systématiques. Elle fut d'abord utilisée comme lieu d'entreposage d'objets antiques, puis carrément murée par les autorités égyptiennes après la mort de l’égyptologue, afin d’en protéger le contenu.

.
Cette construction labyrinthique était-elle davantage qu'une simple tombe ? On sait que, sur les parois, d'innombrables fresques et hiéroglyphes représentent une collection presque complète de la littérature funéraire égyptienne, mais la tombe n'a jamais été fouillée entièrement, des plans anciens montrant des puits non vidés et des départs de galeries n'ont jamais été explorés.

.
Ce n’est que près d'un siècle plus tard, lors de la campagne de fouille de 2004-2005, que les professeurs Claude Traunecker et Annie Schweitzer, de l'université de Strasbourg, ont percé ce mur et exploré les nombreuses chambres de la tombe 33. Elle comportait énormément de hiéroglyphes et des milliers d'objets. Padiamenopet fit notamment graver une compilation des textes sacrés sur les parois de son tombeau, et Traunecker pense qu'une partie de cette tombe était à l'époque accessible aux visiteurs et servit, en quelque sorte, de bibliothèque de pierre, leur permettant de consulter les anciens textes sacrés...
.

.

- Voir aussi :

LA VALLÉE DES ROIS, TOMBEAU DES PHARAONS

LE LIVRE DES MORTS ÉGYPTIEN

LE SECRET DES HIÉROGLYPHES - Champollion et la pierre de Rosette

Publié dans Egypte antique

Commenter cet article

Youki 27/07/2013

Bonjour,

Bon documentaire, qui vient d'être rediffusé sur France 5.

Depuis le film ''La révélation des pyramides'', on ne regarde plus ces reportages de la même façon. Certes, il s'agissait d'une tombe, mais ce monument souterrain a-t-il toujours été une
tombe ?. Et si la construction en était beaucoup plus ancienne et qu'elle n'avait eu cet usage de tombe qu'ultérieurement...

Que construit-on aujourd'hui à 20 mètres sous terre sur des milliers de m2, comportant des puits et de nombreuses pièces reliées entre elles ?