LE DUEL AÉRIEN DE GUADALCANAL EN 1942

Publié le par Galaxien

.
Ce documentaire (0h49) reconstitue le célèbre duel aérien de Guadalcanal pendant la seconde guerre mondiale dans le Pacifique, entre un Japonais et un Américain, appuyé par des images d'archives époustouflantes.  Partie 2 et  Partie 3


 
Le 7 août 1942 dans le Pacifique Sud, l'île de Guadalcanal est le théatre d'un duel aérien d'une rare intensité dans l'histoire de l'aviation. A cette date, les Etats-Unis lancent une grande offensive contre le Japon pour prendre le contrôle de l'île de Guadalcanal, dont l'importance de son emplacement en fait une base d'opérations stratégique.
Près de 16 000 hommes sont débarqués sur place, tandis que dans le ciel, les combats font rage.
 

Deux pilotes, James "Pug" Sutherland de la marine américaine, et Saburo Sakaï de la marine impériale japonaise, se combattent ardamment dans le ciel, se pourchassent sans cesse, pendant que les armées de terre se livrent une lutte sans merci sur l'île. Finalement, S. Sakai aura le dessus sur J. Sutherland, mais pour lui, le pire est à venir...
L'inpensable, est que tous les deux survivront et retourneront au combat.
 

Cette bataille aérienne reste l'une des plus importantes de la deuxième guerre mondiale. Les combats auront coûté la vie à plus de 20 000 Japonais, et 1600 Américains.
 

Cette histoire inspira "Les têtes brûlées", l'incontournable série télévisée américaine créée par Stephen J. Cannell, diffusée à partir des années 1970.

.
.
- Voir aussi :







Commenter cet article

Cboy 19/05/2010 12:18


Eh bien je rejoins à fond Pegase sur la qualité de ce document et de l'histoire. Je connais bien sur la série les têtes brulés, mais honnêtement j'ai jamais entendu parler de la vraie histoire à
l'origine des feuilletons tv.
Quel courage et quelle force d'esprit ce S. Sakai, incroyable mais vrai ! Deux vrais héros en tous cas :)


Pegase 18/05/2010 16:21


Quelle belle reconstitution et surtout une vraie histoire d'hommes, dont la fin est comme il est écrit "époustouflante" et pleine d'émotions. C'est Papy Boyington qui doit être fier !, bref,
superbe doc vidéo, merci.