LE SOLEIL DANS TOUS SES ETATS - Nuit des étoiles 2012

Publié le par Galaxien

Le Soleil dans tous ses états, est un documentaire scientifique (0h59) de la chaîne BBC qui s'interroge sur l'activité de notre étoile, le cycle solaire ainsi que le renforcement du champ magnétique du Soleil et leur rapport avec le réchauffement climatique sur Terre.

 

Ce documentaire est le premier diffusé à l'occasion de la Nuit des étoiles de août 2012 sur Arte. Il nous explique les récentes découvertes sur la nature du coeur du Soleil ainsi que sur le chaos magnétique de sa surface.
Le découvreur des cycles solaires au XIXe siècle est un allemand, Heinrich Schwabe, mais le premier scientifique à mettre le doigt sur le rôle du Soleil dans le réchauffement de notre planète est l’astronome américain contemporain Jack Eddy. Le prochain grand défi scientifique est de déterminer quelle est la part du rôle du Soleil dans le réchauffement climatique.
Aujourd'hui, des experts pensent que le renforcement du champ magnétique du Soleil pourrait expliquer le réchauffement climatique, et cherchent à savoir comment nous pourrions nous protéger de ces effets.


Le Soleil joue un rôle-clé pour la présence de la vie sur notre planète, et certains chercheurs créent la polémique en affirmant que le Soleil serait le premier responsable du réchauffement climatique, mais ils sont une minorité. La majorité des scientifiques, en France et ailleurs, sont convaincus que l’homme est le principal responsable du réchauffement climatique, même s'ils ne nient pas que l’activité solaire y participe également.
Nous sommes en ce moment en plein nouveau cycle solaire, qui devrait atteindre son maximum en 2013 ou 2014 selon les estimations, et qui va pour la première fois apporter un deuxième facteur de réchauffement climatique, s’ajoutant aux émissions de gaz à effet de serre par l’homme. Le Soleil va-t-il aggraver le diagnostic de santé de notre planète ? C’est la question qui préoccupe les climatologues et les physiciens en ce moment.


En effet, le soleil connaît des cycles de 11 ans qui peuvent être mis en corrélation avec le réchauffement du climat sur Terre, mais son rôle réel dans l’évolution de la température de l’atmosphère semble en réalité bien faible. Les scientifiques cherchent toujours à l’heure actuelle à quantifier cet impact.
Des mesures fiables du rayonnement solaire ne peuvent être effectuées que depuis l’espace, et les premiers relevés précis ne remontent qu'à 1978. La valeur généralement acceptée est de 1 368 watts par mètre carré, avec une précision d’environ 0,2 %. Des variations de l’ordre de quelques dixièmes de pourcent sont courantes et sont généralement liées à la présence de taches solaires sur le disque solaire. La variation du cycle solaire du TSI est de l’ordre de 0,1 %.
Comme l'ont écrit les membres du GIEC, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, et d'après un de leur rapport, "le Soleil traverse des périodes de grande activité qui se traduisent par une augmentation du nombre de taches solaires et par un accroissement du rayonnement solaire, de l’activité magnétique et des flux de particules de haute énergie. Ces fluctuations s’effectuent à des échelles de temps qui peuvent varier de plusieurs millions d’années à quelques minutes".


En réalité, le Soleil n'est pas le seul responsable du réchauffement climatique sur Terre, mais c'est la concentration des gaz à effet de serre qui tend à réchauffer la surface. Les activités humaines menées depuis l’époque préindustrielle se sont soldées par un réchauffement de la planète de +1,6 Watt/mètre². En comparaison, on estime que la variation de l’éclairement énergétique du Soleil a eu un effet de réchauffement de + 0,12 Watt/mètre².
Cependant, dans le rayonnement du Soleil, quatre mécanismes sont fortement couplés : Le rayonnement électromagnétique, dont la puissance équivaut à 1366 Watt/mètre² à la surface de la Terre, une variante qui change peu ; Le cycle solaire de 11 ans a une incidence sur le climat, que l’on retrouve en climatologie avec une évolution des températures, précipitations, et autres retours de moussons... Il faut cependant rester très prudent, car pour le moment il s'agit juste d'une corrélation, pas d'une loi statistique ; Les particules de haute énergie, mais ce sont surtout les protons et électrons qui vont avoir une incidence ; Les rayons cosmiques qui proviennent de supernovae.
Le Soleil et son activité continuent à diviser la communauté scientifique, incertaine sur notre étoile.



- Les documentaires de la Nuit des étoiles :

NUIT DES ETOILES -  Arte



- Voir aussi :

L'EMPIRE DU SYSTÈME SOLAIRE - La puissance du Soleil

LE SOLEIL, L'ETOILE MYSTÉRIEUSE

LA MENACE SOLAIRE. Chaos sur la planète

LE CHAMPS MAGNÉTIQUE TERRESTRE : La Terre, cet aimant géant

LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE : INFO OU INTOX ?

Commenter cet article