LE SPHINX DEMASQUE ? Théorie de l'égyptologue Vassil Dobrev

Publié le par Galaxien

Le Sphinx démasqué, est un documentaire (0h49) sur la théorie de Vassil Dobrev selon laquelle le visage du Sphinx, un des grands mystères de l'antiquité égyptienne, serait en fait celui de Khéops lui-même et non pas du pharaon Khéphren, son fils.

 

Le Sphinx se dresse devant les grandes pyramides du plateau de Gizeh, en amont du delta du Nil, dans la Basse-Égypte.
D'une longueur de soixante-treize mètres, d'une hauteur de vingt mètres et d'une largeur de quatorze mètres, le sphinx de Gizeh est une sculpture monumentale taillée dans un promontoire naturel dans le roc. Sa tête est taillée dans un piton de calcaire dur de la plaque Mokattam sur laquelle sont construites les trois pyramides.
Il se trouve en avant de la grande carrière qui a fourni nombre de blocs à la pyramide. Sa tête est tournée vers le levant. Le corps du sphinx est celui d'un lion couché et la tête celle d'un souverain portant le némès, le front orné d'un uræus, dont on distingue encore l'endroit du front où celui-ci était fixé.
On pense que le sphinx assurait une fonction de gardien du site, ou peut-être plus précisément du temple solaire édifié à côté de la pyramide de Khéops.


Les spécialistes ne savent pas exactement qui a pu ordonner sa construction. Il a été longtemps supposé qu'il fût l'oeuvre de Khéphren, fils de Khéops. Les égyptologues situent la date de construction de cet ouvrage autour de -2500 av J.-C., ce qui correspond au règne du pharaon Khéphren, dont le Sphinx serait le portrait.
Concernant le temple qui l'accompagne, Christiane Zivie-Coche montre que les lits de calcaire, tels qu'ils sont parfaitement visibles sur la paroi Sud de la cavité qui entoure le Sphinx, se retrouvent sur les blocs ayant servi pour le gros œuvre du temple du Sphinx, voisin géographiquement et très proche architecturalement du temple de la vallée de Khéphren.
Cependant, l'origine du Sphinx est remise en question depuis quelques années, notamment par l'égyptologue Rainer Stadelmann. S'appuyant sur l'analyse stylistique et archéologique, il démontre ainsi que la forme de la coiffure nommée némès, l'absence de barbe à l'époque de la construction, la présence du Sphinx dans une carrière de Khéops et les traits du visage sont caractéristiques du règne de ce dernier.


Longtemps identifié au pharaon Khéphren, fils de Khéops, son visage pourrait en fait représenter Khéops lui-même, comme l'affirme Vassil Dobrev, égyptologue français qui étudie à la bibliothèque de l’Institut Français d’Archéologie Orientale du Caire. Plusieurs indices lui ont permis d'élaborer sa théorie, comme l'observation de sa coiffe, la largeur de son menton, la forme de ses oreilles ou sa barbe de cérémonie.
Pour arriver à ses conclusions, il s'est appuyé sur le travail de sculpteurs et de géologues, il a consulté des textes anciens, déchiffré des hiéroglyphes et a eu recours à des technologies de pointe. Après vingt ans de recherches, la piste archéologique que Dobrev remonte jusqu'aux origines du Sphinx, plonge dans une histoire trouble de rivalités, d'intrigues et de révolution religieuse, mettant en scène un pharaon désemparé.
Ce serait Djédefrê, fils de Khéops et frère de Khéphren, qui aurait fait bâtir le Sphinx, ou restaurer sa tête, à la gloire de son père, les plus anciennes représentations du Sphinx datant du règne de celui-ci. Par ailleurs, des inscriptions indiquent que c'est Djédefrê qui aurait également fait démonter et enfouir les barques solaires dans des fosses, sur le côté Sud de la pyramide de son père Khéops, pour que celui-ci puisse voyager dans l'autre monde.


Ceci bouscule une étude antérieure faite par l’égyptologue américain Mark Lehner, qui avait publié les résultats d’une étude fondée sur des données photogrammétriques, une technique utilisant la photographie stéréoscopique. Les résultats avaient révélé des similitudes entre le visage léonin et celui de la statue de Khéphren en diorite noire conservée au musée du Caire.
Ainsi, les spécialistes se contredisent sur la paternité du Sphinx : Khéphren pour Christiane Zivie-Coche et Mark Lehner, ou Djedefrê, fils de Khéops pour Vassil Dobrev.


En 2009, Robert et Olivia Temple publient un livre intitulé The Sphinx Mystery, dans lequel ils avancent qu'à l'origine, le Sphinx était probablement une monumentale représentation du dieu Anubis taillée dans la roche pendant l'Ancien Empire. Détérioré pendant la première période intermédiaire égyptienne, son visage actuel aurait été retaillé pendant le Moyen Empire pour représenter le pharaon Amenemhat II, dans ce qui restait du cou de l'Anubis.
Les auteurs s'appuient sur la disproportion entre la tête et le corps du Sphinx, le corps à dos plat très différent du corps d'un lion tel qu'il est représenté traditionnellement dans l'Égypte antique et plus proche de celui d'un chien, la parfaite intégration du volume du Sphinx actuel dans l'enveloppe de Anubis sous forme canine, mis à l'échelle et toutes proportions gardées.
Le Sphinx n'est traditionnellement pas associé aux nécropoles égyptiennes, alors qu'Anubis est par définition associé au culte funéraire et à la protection du défunt...

 

- Voir aussi :

ÉGYPTOLOGIE - Les énigmes du Sphinx

LE MYSTÈRE DU SPHINX DE GIZEH

L'ÉNIGME DU SPHINX

LE SPHINX ET LE PHARAON : Théorie de Vassil Dobrev

Publié dans Egypte antique

Commenter cet article

pic 08/09/2012 16:08

Le sphinx est âgée de dix milles ans ,il existait bien avant les pyramides il a été construit pour protéger l'Egypte et son peuple . Effectivement il représentait un chien, il fut remis au goût du
jour à chaque dynastie en dessous de lui se trouve l'ile de lumière et le tombeau de Thot en plus de la table d'émeraude sorte de clavier,de grandes colonnes peintent soutienne le plafond
regorgeant d'inscription représentant le livre des morts.

silver 07/05/2012 15:32

Encore une belle théorie jusqu’à la prochaine.
C'est incroyable toutes ces théories sur l'égypte,a quand la vérité??