LES BUNKERS SECRETS D'HITLER

Publié le par Galaxien

Les bunkers secrets d'Hitler, est un documentaire (0h44) du National Geographic qui part à la découverte des bunkers du troisième Reich ayant abrité des allemands et le Führer durant la Seconde Guerre mondiale à Berlin.

.

Hitler avait un autre rêve qui l’obnubilait, celui de construire une cité idéale, véritable démonstration de la puissance allemande. Cette cité devait s’appeler Germania.
Si la guerre a mis en pause le projet pharaonique de la nouvelle Berlin, les ingénieurs et ouvriers n’ont pas pour autant chômé. Berlin étant devenue la cible privilégiée des bombardements alliés, il a fallu créer en urgence un nombre incalculable de bunkers où la population de plus de 4 millions de personnes au début de la guerre, pourrait venir trouver refuge pendant les attaques. De nouveaux bâtiments militaires quasiment indestructibles ont également vu le jour, d’autres bâtiments publics ont eu leurs fondations et leurs enceintes réaménagées.
Le plus impressionnant est la tour de la D.C.A, défense anti aérienne, réputée à travers le monde pour avoir notamment permis d’abattre un nombre impressionnant d’avions alliés pendant la Seconde Guerre mondiale, mais aussi en raison de son immense construction sur 7 niveaux de profondeur qui la rendait quasiment indestructible.
Pendant la guerre, Hitler avait commandé trois de ces tours qui sont devenues les lieux les plus sûrs de tout Berlin. Ce furent d’ailleurs les derniers bâtiments militaires à avoir capitulé.

Le Führerbunker est le nom usuel employé pour désigner un complexe de salles souterraines de Berlin où Adolf Hitler s'est suicidé lors de la Seconde Guerre mondiale. Ce bunker a été le treizième et dernier Quartier-général du Führer.
Il y avait en réalité deux bunkers reliés entre eux. Le Vorbunker était le plus ancien, et le Führerbunker le plus récent. Les deux bunkers étaient reliés entre eux par des escaliers à angle droit.
Le complexe était protégé par une couche de béton d'environ quatre mètres d'épaisseur. Il comprenait environ trente petites pièces sur deux niveaux. Il possédait des sorties menant aux bâtiments principaux et une sortie d'urgence donnant sur le jardin.
Les bunkers furent construits en deux phases, l'une en 1936 et l'autre en 1943. Les ajouts de 1943 furent réalisés par l'entreprise Hochtief et firent partie d'un grand plan de construction souterraine berlinoise commencé en 1940.

Les pièces occupées par Hitler se trouvaient dans la nouvelle section, plus profonde, et en février 1945 elles étaient garnies de meubles luxueux pillés ou récupérés à la Chancellerie, ainsi que de plusieurs œuvres d'art.
Les derniers jours d'Adolf Hitler se déroulèrent à Berlin, au Führerbunker, où il avait pris ses quartiers le 16 janvier 1945. Totalement coupé de la réalité, oscillant entre l'espoir chimérique d'une victoire sur l'Armée rouge et des pulsions autodestructrices, il assista, impuissant, à la prise de la capitale par les forces soviétiques et à la trahison de certains de ses proches.
Le 20 avril 1945, après la cérémonie d'anniversaire d'Adolf Hitler, qui fête ses 56 ans, un bon nombre de hauts dignitaires nazis quittent Berlin précipitamment en abandonnant le Führer. Hitler comprenant enfin que la guerre est perdue, et avec sa femme Eva Braun, ils mettent fin à leur vie.

La cause généralement acceptée de la mort d'Adolf Hitler, le 30 avril 1945, est le suicide par balle, son épouse Eva Braun s'étant empoisonnée au cyanure. Les circonstances exactes du suicide du Führer, l'identification et le sort réservé à sa dépouille restent cependant controversés.

.

.- Voir aussi :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Commenter cet article