LES PYRAMIDES, MACHINES D’ÉTERNITÉ - Égypte, 3000 ans d'histoire

Publié le par Galaxien

Les Pyramides, machines d’éternité, est un documentaire (0h48) de la série Egypte, 3000 ans d'histoire, qui part avec des égyptologues à la découverte de ces monuments permettant au pharaon de faire le voyage vers l'au-delà. Épisode n°2.

 

Aux portes de la ville du Caire en Egypte, se dresse la plus ancienne et la seule survivante des sept merveilles du monde antique. Les pyramides de Gizeh furent élevées par des pharaons en quête d'éternité. Pour les pharaons, ces monuments devaient permettre de passer dans l'autre monde. Momifiés, ils étaient inhumés dans une chambre funéraire avec de nombreux objets précieux et parfois, des momies d'animaux.
Ces merveilles qui bordent la vallée du Nil, étaient pour ces rois des lieux de rituels associés au voyage dans l'au-delà.
Les égyptiens croyaient en la résurrection. Conscients de la fragilité de la vie terrestre, les pharaons se sont souvent attachés à préparer la nouvelle vie qui les attendait après leur mort. Leurs rêves d'éternité ont inspiré les monuments les plus gigantesques de l'antiquité.


Dès leur accession au pouvoir, les pharaons se faisaient bâtir leur demeure d’éternité, les tombeaux ou pyramides. En effet, dès le plus jeune âge, l’égyptien prépare sa mort pour accéder à la vie éternelle. Ainsi, il apprend les formules magiques du Livre des morts qui lui ouvriront les portes de l’au-delà.
Les égyptiens pratiquaient ces rites funéraires, un ensemble de cérémonies organisées après la mort, car ils espéraient accéder à la vie éternelle. Ils pensaient que, comme le cycle du soleil qui naît le matin, meurt le soir et renaît le lendemain matin, l’homme suivait un cycle à condition de suivre les règles.
Tous les égyptiens voulaient se faire enterrer auprès de la pyramide royale pour accompagner le roi dans sa vie éternelle. Cette croyance en la vie après la mort conférait un pouvoir sacré au pharaon, et renforçait son autorité.


Les nobles et surtout les pharaons se font construire de prestigieux tombeaux afin de passer une éternité heureuse. Il y eut d’abord les mastabas, des tombeaux rectangulaires, puis les pyramides à degrés comme celle de Djoser. Les pharaons croyaient que leur âme allait rejoindre les Impérissables, ces étoiles du nord qui ne disparaissaient jamais derrière l’horizon. La pyramide à degré peut représenter un escalier menant vers les étoiles. Ensuite, il y a les pyramides lisses ou grandes pyramides comme celles de Gizeh dont Khéops. Ce sont les tombeaux de l’apogée de la civilisation égyptienne, la période la plus brillante et la plus riche. Enfin, il y a les hypogées, pour faire face aux pillages des tombes, mais aussi par soucis de rapidité d’exécution et d’économie, c'est la période de déchéance et de déclin de la civilisation.


Les chambres funéraires regroupaient toutes les richesses dont le défunt avait besoin dans sa vie éternelle. La pièce était décorée de fresque représentant les exploits du mort. Tout était prévu pour qu’il passe une seconde vie heureuse.
.
.


- Les 5 documentaires de la série :
1 - Les rois et le chaos
2 - Les pyramides, machines d’éternité
3 - L’âge d’or
4 - Dieux et démons
5 - Post-mortem

 

- Voir aussi :

PYRAMIDES DE GIZEH, LES NOUVELLES DÉCOUVERTES

LES PYRAMIDES D'ÉGYPTE, Superscience

ÉGYPTE, tradition et architecture sacrée

LES SECRETS DES PHARAONS ÉGYPTIENS

LE LIVRE DES MORTS ÉGYPTIEN

LA RÉVÉLATION DES PYRAMIDES : L'enquête qui change le monde

Publié dans Egypte antique

Commenter cet article