QUI DECOUVRIT L'AMERIQUE ? Aux frontières de la science

Publié le par Galaxien

Qui découvrit l'Amérique, est un documentaire scientifique (0h50) du National Geographic qui s'intéresse aux premiers hommes qui ont foulé le sol du continent américain, suite aux récentes découvertes archéologiques.

 

Le premier peuplement de l'Amérique fait l'objet de débats au sein de la communauté scientifique. Ces débats entre archéologues et anthropologues portent sur l'origine des paléoaméricains ainsi que sur la date, les modalités et les raisons de leur arrivée en Amérique. Certains chercheurs estiment qu'ils seraient arrivés en Amérique beaucoup plus tôt qu'on ne le pense.
Les techniques biochimiques modernes ainsi que des recherches archéologiques de plus en plus minutieuses ont permis de faire avancer les connaissances sur le sujet. La compréhension actuelle des migrations vers et à travers le continent américain repose sur des avancées dans quatre disciplines complémentaires, l'archéologie, l'anthropologie physique, les analyses génétiques et la linguistique. 


De nos jours, des éléments permettent de dater la présence humaine aux environs de - 55 000 ans avant notre ère. Il est généralement admis aujourd'hui que l'Amérique a été peuplée depuis l'Asie par des groupes ayant migré à travers la Béringie. Cependant, l'évolution des théories de peuplement n'a pas encore pris en compte ces dernières données scientifiques telles que, les modalités de la migration, sa chronologie et le lieu d'origine en Asie des migrants, qui demeurent discutés. Les données archéologiques indiquent que le premier peuplement conséquent de l'Amérique a eu lieu à la fin de la dernière glaciation, plus précisément lors du dernier maximum glaciaire, entre 16 500 et 13 000 ans avant notre ère.
Pendant longtemps, la culture Clovis, environ - 13 000 ans, a été considérée comme la première culture américaine. Des témoignages de plus en plus probants d'occupations antérieures sont publiés, ainsi, le site de Debra L. Friedkin a livré une industrie lithique datant de 15 500 ans avant notre ère. Certains auteurs font reculer le premier peuplement de l'Amérique à des dates beaucoup plus anciennes, mais ils s'appuient sur des données faisant l'objet de nombreuses critiques au sein de la communauté scientifique.


La solution apportée par la génétique ? Les travaux de Douglas Wallace ont largement remis en cause l'origine asiatique des premiers américains ou paléoaméricains, en s'intéressant à l'ADN mitochondrial des amérindiens,
Une étude publiée en 2008 dans la revue Plos genetics par l'Université du Michigan, s'est attachée à mesurer la diversité génétique du peuple américain actuel. Les chercheurs ont tout d'abord identifié 29 populations indigènes, ou natives, reparties au nord, au sud et au centre du continent américain. Sur les 422 individus testés, ils ont identifié et comparé pas moins de 751 marqueurs génétiques. Cette base de données a été comparée à une étude génétique des populations de la Sibérie actuelle.
Premier constat, les américains et les sibériens partagent des caractères génétiques propres indiquant une origine commune, et deuxième constat, plus on s'éloigne du détroit de Béring, plus la diversité génétique diminue.


Les scientifiques concluent donc que la colonisation du continent américain a démarré au nord du continent, par le détroit de Béring. Ils confirment, par là-même, les premières hypothèses de colonisation par le détroit de Béring, terrestre ou maritime.
De nombreuses découvertes tendent également à démontrer qu'ils avaient une connaissance sophistiquée de l'ingénierie.



- Voir aussi :

HISTOIRE DE L'HOMME 10.000 ANS AVANT JÉSUS CHRIST

L'ODYSSEE DE L'ESPECE - La série documentaire


Commenter cet article