TROUS NOIRS - ASTROPHYSIQUE : Les clefs de l'univers

Publié le par Galaxien

.
Black Holes, Trous noirs, est un documentaire scientifique (0h42) de la série Les clés de l'Univers, qui s'intéresse à ces corps célestes les plus mystérieux et dangereux du Cosmos, et qui seraient capables d’engloutir toute matière et lumière passant à leur portée.
.
.
Un trou noir est, par définition, une région de l’univers d’où rien, ni rayonnement ni matière, ne peut s’échapper. Il absorbe tout rayonnement et ne peut en émettre aucun. C’est l’une des trois possibilités qui s’offrent aux étoiles vers la fin de leur vie, les deux autres étant la naine blanche et l’étoile à neutrons. Le trou noir est l'astre résultant de la mort des étoiles les plus massives et est en quelque sorte le cadavre le plus massif de l'univers.

 
En 1905, Albert Einstein publie sa théorie de la relativité restreinte. Il en ressort une nouvelle vision de l'espace et du temps. Cette théorie remet en cause la physique quantique en réinventant le principe de gravitation, qui a pu expliquer tous les nouveaux phénomènes gravitationnels observés et non expliqués par les lois de Newton.
Le terme "trou noir" a été employé pour la première fois en 1967 par John Wheeler.
.
Grâce à nos connaissances sur les mécanismes de formation et de mort des étoiles, l’existence des trous noirs a pu être confirmée. On peut dire que la théorie est partie du principe qu’à priori, rien ne s’oppose à ce qu’il puisse exister des objets si denses et si massifs que la lumière elle-même ne pourrait s’en échapper. La vitesse suffisante pour s’en échapper est appelée vitesse de libération. Cette théorie a été émise conjointement par John Michell en 1783 et par Pierre Simon de Laplace en 1796, mais à cette époque, on ne connaissait pas encore la vitesse de la lumière.

 
Les trous noirs sont parmi les objets les plus fantasmatiques de notre univers. Ces noyaux d'étoiles mortes rassemblent tous les extrêmes, en terme de masse, de taille, de densité, etc. Ces monstres gravitationnels, théoriques puisque nous n'avons jamais pu les observer directement, existent pourtant bel et bien. Ils ont beau tout attirer sur leur passage, y compris la lumière, on sait aujourd'hui détecter leur présence.

 
De tous les phénomènes astrophysiques, les trous noirs sont à la fois les plus fascinants, mais aussi les plus énigmatiques et mal connus. La théorie du trou noir fascine car, théoriquement, elle permettrait de voyager dans l'espace de manière instantanée.
.
.
- Voir aussi :
.
.
.
.
.
.
.
.


Commenter cet article

Fatou sow 05/01/2016 10:41

salut,vous dites dans ce vidéo que chaque jour naît un trou noir ,et si deux trous noir se rencontraient quel sera la conséquence

Cassiopée 03/07/2012 17:39

Les trous noirs se trouvent (généralement) au centre de la galaxie, les Mayas les appellent la Mère Cosmique. Ils existent d'autres différentes formes de trou comme le trou de ver et le trou
blanc.

Aucune forme de matière ni rayonnement ne peut s'échapper d'un trou noir. L'engloutissement dans des températures considérables de ses éléments ne permets pas de voir le trou noir, mais uniquement
son action sur son environnement. Ce sont des lieux en fin d'incarnation de 3ème dimension qui sont absorbés, avec destruction de la matière et disparition de la lumière dans la 3ème dimension.

Photo simulée d'un trou noir
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:BH_LMC.png

Il y a une ligne entre l'action d'avalement de la matière et de la lumière, et l'espace. Elle se nomme horizon des événements ou horizon du trou noir.

On trouve divers types de trous noirs dans l'Univers. Ceux connus sont : les supermassifs au centre de la galaxie, pour chaque galaxies, leurs formations sont relativement rapide, ce qui permets un
vaste territoire pour le développement de la vie. Il y a aussi les trous noirs stellaires qui sont issues de l'effondrement d'une étoile, ils peuvent se situer à l'intérieur d'une galaxie. Comme
c'est le cas dans la Voie Lactée (notre galaxie) où coexistent le trou noir supermassif ou la Mère Cosmique au centre de la galaxie, et un trou noir stellaire observé par nos télescopes
spatiaux.

Le télescope Chandra a observé deux trous noirs au centre d'une galaxie, orbitant l'un autour de l'autre.

La fontaine blanche ou le trou blanc se situe à l'intérieur d'un trou noir. Pour comprendre ce phénomène, il faut connaître ce qu'est un trou de ver.

Un trou de ver est un passage qui permets de voyager dans l'Univers, donc dans l'espace-temps. A cette échelle, ce type de trou (de ver) touche directement un point de l'espace à l'autre. Ainsi il
est réalisable de voyager dans l'espace sur d'immenses distances. Ce qui est créer pour naviguer à travers l'espace.

Ainsi un trou blanc est un trou de ver situé dans un trou noir (dans la zone en cours d'avalement), dont la destination est inconnue.

Roger Robert 05/05/2011 10:56



Quel reportage FANTASTIQUE à la sauce holliwoodienne. Les interventions de ces scientifiques très médiatiques donnent toute la crédibilité à ces informations qui dépassent notre entendement.
Notre crédulité nous laisse pantois devant tant de révélations...


Malheureusement, toutes ces hypothèses reposent sur le principe de la gravitation de Newton, "amélioré" à la sauce d'Eintein en y intégrant la déformation du temps. Les spéculations sont de plus
en plus déconcertantes et si les observations des étoiles éloignées du centre de leur galaxie montrent une faille dans cette gravitation, rien de plus simple que de faire apparaitre de la matière
noire. Le tour est joué, ce principe reste valable. Mais pourquoi ne pas évoquer cette matière noire avec ces trous noirs...


Je crois que ces scientifiques sont partis dans des conjectures où leur imagination est beaucoup plus féconde que celle des scénaristes de science fiction. En fait, je ne le crois pas, j'en suis
convaincu. Etant l'auteur des "Sciences revisitées", je démontre simplement que nos bases fondamentales sont fausses, que la gravitation n'est pas le phénomène qui engendre le poids, que notre
modèle atomique est éronné et que nos sciences sont beaucoup plus simples et logiques, lorsque les explications sont présentes.


Mais, aujourd'hui, émettre le moindre doute sur nos convictions scientifiques est inacceptable, car le monde scientifique n'a aucun doute sur la véracité de leurs propos. Leur démontrer certaines
évidences n'est plus acceptable car des milliers de physiciens tiennent le même discours et leur titre leur vaut l'immunité face aux mensonges.


Oui, je le dis haut et fort, nous sommes dans une dérive intellectuelle infernale et les Sciences revisitées le démontrent...



idel-g 02/05/2011 19:44



Les images sont époustouflantes.Si un trou noir peut tout engloutir,espérons que le lhc de genève ne créera pas un trou noir qui pourrait nous nuire sachant que la science ne maîtrise rien de ce
point de vue. Mais ce docu est super bien,merci.