VIVRE SUR LA LUNE - Programme Constellation de la NASA

Publié le par Galaxien

Vivre sur la Lune, est un documentaire (0h47) de la série Aux frontières de la science. Quarante ans après le programme Apollo, la NASA dévoile de nouveaux projets pour ramener l'homme sur la Lune, de façon permanente.

 

Depuis des milliards d'années, la Lune est la fidèle compagne de notre berceau, la Terre. C'est un astre si proche de nous que 12 hommes y on déjà posé le pied. Neil Armstrong et Edwin Aldrin ont été les premiers hommes à marcher sur la Lune en 1969.
Le retour sur la Lune n'est pas dénué d'intérêt, mais avant de pouvoir installer durablement leurs équipes, les agences spatiales doivent prendre en compte les dangers inhérents à notre satellite naturel, notamment les impacts de météorites, la poussière de Lune, les rayonnements du Soleil, le financement, etc.

Les astronautes auraient pour mission de mettre à l'épreuve les technologies et les méthodes permettant de rejoindre un jour, la planète Mars. Ils devraient chercher en particulier dans le sous-sol lunaire les ressources énergétiques et les éléments susceptibles d'être directement exploités sur place. On pense en particulier à l'eau qui est vraisemblablement présente en grande quantité au niveau des pôles. En l'absence d'atmosphère, l'énergie solaire disponible sur la Lune devrait également être facilement exploitable.
La Lune présente également un intérêt scientifique car ce corps n'a pas connu d'activité majeure depuis 3,5 milliards d'années et constitue donc un véritable fossile capable de nous enseigner de nombreuses choses sur l'histoire du Système solaire. Par ailleurs, en raison de l'absence d'atmosphère et de pollution lumineuse, la Lune pourrait constituer une plateforme d'observation scientifique particulièrement intéressante pour l'astronomie.

Malheureusement, l'administration américaine à annoncée qu'elle renonçait au programme Constellation de la NASA, qui prévoyait le retour d'hommes sur la Lune.
Le programme Constellation est un programme d’exploration spatiale de la NASA dont le principal objectif était l’envoi d’astronautes sur la Lune vers 2020 pour des missions de longue durée. Ce programme concrétisait la stratégie spatiale américaine à long terme définie par le président George W. Bush en janvier 2004 sous l’intitulé "Vision for Space Exploration" visant à relancer l’exploration du Système solaire par des missions habitées.
Le programme Constellation prévoyait également le développement de deux nouveaux lanceurs, Ares I et Ares V, ainsi que de deux véhicules spatiaux, Orion et le module lunaire Altair.

En 2009, son objectif a été contesté par ceux qui considèrent que la planète Mars devrait être dès à présent la prochaine étape de l’exploration spatiale. Le programme Constellation et le lanceur Ares I en particulier, sont remis en cause par la commission Augustine chargée d’examiner le programme spatial habité américain. La commission remet en cause notamment la capacité de la NASA à tenir le calendrier adopté compte tenu du budget disponible et des choix d’architecture retenus.
Le premier vol de la fusée Ares I, la mission Ares I-X, a eu lieu avec succès le 28 octobre 2009.

Plusieurs alternatives ont été proposées, dont un lanceur dérivé de la navette spatiale, une Delta IV/Atlas V habitable et un lanceur privé. Malgré tout, le président Barack Obama annonce le 11 octobre 2010 l’annulation du programme Constellation. Le financement est important et l'abandon est confirmé, mais la conquête spatiale continue.

 

- Voir aussi :

DESTINATION LUNE 1964-1969 - À la Conquête de l’Espace

APOLLO 11 - 1969 : Archives de la NASA

LA LUNE ET SES MYSTÈRES : Notre satellite

DANS L'OMBRE DE LA LUNE - LES MISSIONS APOLLO

Commenter cet article