FANTÔMES - Les images témoignent

Publié le par Galaxien

Fantômes, les images témoignent, est un documentaire (0h41) sur ces phénomènes paranormaux d'entités défuntes qui se manifesteraient, avec des images troublantes que des scientifiques et des médiums tentent d'expliquer selon leurs convictions.

 

Depuis longtemps, de nombreux parapsychologues et chercheurs ont consacré du temps à mettre au point les moyens pour prouver l'existence de ces phénomènes paranormaux, mais les scientifiques restent plutôt sceptiques faute de résultat.
Ce documentaire montre des images effrayantes comme des objets qui se déplacent tous seuls, des bruits inquiétants, des murs qui suintent des substances étranges ou encore des revenants. Des chercheurs et des médiums confrontent leurs points de vue concernant diverses images et séquences vidéo.


Un fantôme est une apparition, une vision ou une illusion interprétée comme la manifestation surnaturelle d'une personne décédée. Les fantômes sont également appelés revenants, toutefois, les termes ne sont pas rigoureusement synonymes. Un revenant est l'apparition d'un mort connu, dans une apparence identique à celle qu'il avait de son vivant et qui se comporte comme un vivant, tandis qu'un fantôme est une image floue, lumineuse, brumeuse et inconsistante, qui paraît flotter au-dessus du sol.
C'est également un phénomène connu sous le nom de poltergeist ou esprit frappeur, bien qu'il constitue une catégorie particulière en excluant les apparitions, les revenants et les fantômes, qui se manifeste par des bruits sans cause physique apparente, des déplacements inexplicables d'objets, des perturbations des appareillages électriques ou des lumières, des départs de feux, etc. Les apparitions de formes floues sont très rares, ainsi que la référence possible à un ou plusieurs défunts. Ces phénomènes sont le plus souvent liés à la présence d'un ou d'une adolescent(e) perturbé(e), dit-on.


D'après le professeur Charles Richet : "Les fantômes, sauf de rarissimes apparitions d’animaux, ont une forme humaine, vêtus des vêtements qu'ils portaient à l’époque de leur vie terrestre. Tantôt ils ont l’apparence parfaite de la vie, tantôt ils sont transparents et nuageux comme des ombres, généralement ils semblent entrer par une porte et poursuivre leur route jusqu’à une autre chambre, où ils disparaissent. Souvent ils naissent à l’improviste et se résolvent en vapeur, en passant à travers les murs et les portes closes. Tantôt ils marchent, tantôt ils sont comme suspendus dans l’air.
L’arrivée du fantôme se révèle presque toujours par un vague sentiment d’horreur, la sensation d’une présence, coïncidant avec un souffle glacé et presque toujours, ils semblent être totalement indifférents aux personnes vivantes qui sont là à les regarder. Parfois ils se livrent à quelque occupation domestique, parfois ils font des gestes désespérés. On observe de grandes différences dans leur allure."


La plus célèbre photographie de revenant a été prise le 19 septembre 1936, dans le grand escalier du château de Raynham Hall dans le Norfolk, par deux photographes du magazine Country Life, Captain Provand et Indre Shira. La silhouette, surnommée The Brown Lady, "La Demoiselle brune", pourrait être celle de Lady Dorothy Townshend, épouse de Charles Townshend, propriétaire de Raynham Hall au début du XVIIe siècle.
Depuis ce jour, même si plusieurs photographies sont troublantes, telle celle réalisée en 2010 par Kevin Horkin dans les ruines du château de Gwrych au Pays-de-Galles, aucune n'est considérée comme authentique, les risques de trucage ou d'anomalie involontaire explicable étant considérables.
La généralisation des appareils photographiques numériques et la large diffusion de logiciels informatiques de retouche d'image, font que le trucage photographique est à la portée de tous et facilite la production de fausses images de fantômes et autres phénomènes inexpliqués.


Actuellement, la communauté scientifique considère en général que, méprises et tromperies mises à part, la plupart des manifestations de fantômes présentées comme authentiques n'ont pas de réalité physique. Les apparitions spectrales n'entrent pas dans le champ des études du mouvement zététique, celui-ci se limitant aux hypothèses réfutables et excluant, de fait, tout ce qui touche aux croyances. Certes la science réfute l’existence des fantômes faute de manque de preuves réelles de leurs existences, mais elle commence à s'intéresser aux cas d'expériences de mort imminentes, N.D.E. La religion, qui est totalement spirituelle, atteste de l’existence d’une vie après la mort.

 

- Voir aussi :

MÉDIUMS : Ils reçoivent des signes de l'au-delà - Enquêtes Extraordinaires

MYSTÈRES PARANORMAUX ET ÉTRANGES

POLTERGEIST : Esprit frappeur

LA CHOSE : Phénomènes étranges - Paralysie du sommeil - Paranormal

Commenter cet article

pégase 14/04/2016 12:23

cool le site

frajah 31/08/2015 23:47

cassiopée toutes cet explication me semble très flou et très aleatoires et pas super claire ^^

Cassiopée 27/07/2012 13:12

L'état de conscience modifiée peut se réaliser de manière autonome ou par l'influence d'un lieu permettant la sortie du corps spirituel du corps physique.

Lorsque la sortie en état de conscience modifiée est effectuée par soi-même, son corps spirituel est indépendant de son corps physique. Ainsi le corps spirituel peut se déplacer par la pensée
pendant que le corps physique s'auto-régule lors de la sortie, attention à ne pas rester trop longtemps (sans expérience et bien accompagnés) au risque de créer se propre mort physique.

Lors de la sortie, le corps spirituel peut déplacer par l'utilisation de la pensée des objets de matière, c'est la télékinésie. On peut choisir des trajectoires pour apprendre, tout évidemment en
évitant les personnes de la communauté présente.

Si le lieu influence la sortie en état de conscience modifiée, ceci montre une présence de capacité magnétique sur la surface. Des personnes totalement différentes prennent conscience, que tout le
monde a en soi des capacités spirituelles, par l'intermédiaire du lieu.

La sortie en état de consience modifée (qui reste dangereuse si on est novice en la matière) passe par le fait de la connaître et de réussir à l'exploiter dans le temps.