LA GESTAPO - L'arme absolue d'Hitler

Publié le par Galaxien

.
La Gestapo, est un documentaire (2h24) qui retrace durant la Seconde Guerre mondiale l'horreur et la terreur de cette police inhumaine d'Hitler, accompagné de témoins et d'images d'archives des faits dépoque.
.
. 
.
Le mot Gestapo est une abréviation de "Geheime Staatspolizei", qui signifie police secrète d'État, la police politique du 3ème Reich d'Adolf Hitler. Elle a été créée en 1933 par Hermann Goering, puis réorganisée en 1936 par Heinrich Himmler et Reinhard Heydrich.
 

La Gestapo a été une pièce maîtresse de l'appareil de répression des nazis, véritables acteurs de la solution finale, qui a sévit d'abord en Allemagne, puis dans tous les territoires occupés par les forces allemandes nazies. Au départ, elle était composée de policiers qui avaient servi la république de Weimar, et n'employait que 200 personnes. À la différence des S.A, renommés pour leurs brutalités gratuite et leurs manques d'intelligence, les employés de la Gestapo sont alors choisis en fonction de l'instruction et des compétences méthodiques de chaque individu. Tel est le cas du chef, Heinrich Müller, nommé à la tête de la Gestapo en 1935 après une carrière dans la police de Weimar.


Cette police secrète enquête, surveille, écoute les conversations téléphoniques, et arrête ensuite les gens pour les envoyer dans des camps de concentration, qui sont sous la responsabilité des SS.
A l'automne 1940, Kurt Lischka dirige la Gestapo de Paris à partir de la rue de Saussaies, dans le 8e arrondissement. Adolf Eichmann, qui dirige le service IV.B.4 de la Gestapo, organise les transports de prisonniers vers les camps de concentration.


La Gestapo incarne l'arbitraire et l'horreur des forces nazies, qui pratiquaient la torture lors des interrogatoires, afin d'arracher des aveux et des informations aux prisonniers récalcitrants. Par exemple, le SS Klaus Barbie, chef de la Gestapo, est le responsable des tortures de résistants, dont Jean Moulin, torturé à mort en 1943, ainsi que des arrestations de Juifs, comme les enfants d'Izieu, déportés et assassinés à Auschwitz.
Le 20 juillet 1944, des généraux allemands tentent en vain d'assassiner Hitler. Heinrich Müller, chef de la Gestapo, se charge de les retrouver et de les faire exécuter. À Paris, la Gestapo quitte la capitale française durant l'été 1944, mais restera active jusqu'aux derniers jours du régime nazi, en 1945.


La Gestapo est condamnée comme organisation criminelle lors du procès de Nuremberg, mais beaucoup de ses responsables ont réussi à s'enfuir, à changer d'identités, ou ont repris leur travail dans la police, ou encore dans les services secrets de divers pays,..., et ce à la grande déception des chasseurs de nazis, comme si rien ne c'était passé...
 
.
.
- Voir aussi :
 
 
 
 
 
 
 
 

Commenter cet article

ouioui 10/06/2014 18:04

vidéo inexistante ( censure) ? dommage pour le devoir de memoire

Galaxien 11/06/2014 21:04

Bonsoir, censure ou non, cela arrive souvent... La vidéo est remplacée, sinon.

LouisXIV 19/06/2010 14:52


Lorsqu'on parle avec nos anciens de la guerre mondiale,ils disent que la gestapo était pire que les ss (de quoi imaginer),parce que non seulement ils torturaient à mort,mais ils pouvaient décider
d'envoyer quelqu'un dans un camp de concentration sur leurs simple volonté et sans aucunes pitiés.
A notre époque,nos nouvelles générations oublient peu à peu malgré que l'histoire est encore proche puisque moins d'un siècle,mais mes grands parents n'ont jamais pu oublier cette époque de leurs
vie,trop horrible d'après eux,ce que je comprend. N'oublions pas trop vite,car ce qu'il c'est passé il y a 70 ans pourrait de nouveau arriver un jour et il nous sera alors plus difficile de nous
cacher vu les technologies actuelles et nos fichages..., à méditer.


Boomer 18/06/2010 23:06


Bonsoir. Je suis entièrement d'accord avec vous, c'est une période douloureuse de l'histoire des hommes.
En 1943, mon oncle s'est fait arrêter par la gestapo avec un type qu'il connaissait juste en copain, et il m'a raconté les coups, le fouet etc qu'il a subit pour lui faire dire qui était en fait
son copain, et comme il ne savait vraiment rien, la gestapo la relâché après 10 jours de souffrance et de questions. Il me disait aussi que les liens aux chevilles et aux mains lui découpait la
peau à sang et qu'aucuns soins ne lui a été apporté ! Bref, un exemple parmi tant d'autres, mais il a vu pire, et il a toujours eu beaucoup de mal à rentrer dans les détails quand on en parlait
ensemble. La guerre terminée, le peuple a gardé ses cicatrices difficiles apparemment à effacer. Sur ce, excellent doc que j'ai particulièrement apprécié.


evan 18/06/2010 20:30


Quand on pense à tous les membres de la gestapo et des ss qui ont pu échapper au châtiment qu'ils méritaient,c'est bien triste qu'ils n'aient pas subi eux aussi le revers de la médaille!


Mailys 18/06/2010 17:56


Bonjour. Comment des personnes peuvent agir comme ça avec leurs semblables ? Il faut vraiment avoir aucun amour ni aucune conscience,un cerveau livide pour faire ça ! Mes grands parents m'ont
racontée des histoires très dures qu'ils ont vues ou vécues et quelques histoires de rescapés des camps de la mort,et vraiment c'est horrible,j'imagine même pas si ça arrivait à nouveau, et
pourtant,il existera toujours des fous prêt à tout pour leurs idéologies ou pouvoir.
Bref,ce documentaire est remarquable,un peu long 2h,mais il vaut la peine d'être vu comme celui d'Auschwitz que j'ai vu récemment. Merci.