LE POUVOIR DE L'INCONSCIENT : Le cerveau et ses automatismes

Publié le par Galaxien

Le pouvoir de l'inconscient, est un documentaire scientifique (0h43) sur la neuroscience, Le cerveau et ses automatismes, qui nous montre comment le cerveau se joue de nous dans la vie de tous les jours, sans que nous ne le remarquions réellement. Episode N° 2.

 

Les neurosciences révèlent aujourd'hui une partie du pouvoir de l'inconscient. "Je pense donc je suis", disait Descartes. Loin de vouloir mettre à mal la théorie cartésienne, force est de constater que la majorité de nos actions sont inconscientes, ou plutôt non conscientes, tient à préciser Marc Jeannerod, directeur de l'Institut des sciences cognitives. "Lorsqu'on freine devant un obstacle en voiture, heureusement qu'il ne s'agit pas d'une action consciente, insiste le chercheur. Le temps de prendre la décision consciemment, et on l'aurait heurté, car oui, être conscient, cela prend du temps !" Du coup, l'inconscient revêt une importance dans nos comportements que l'on ne soupçonnait pas forcement. Bien plus qu'un simple appui à la conscience, il aurait une part prépondérante dans tous les processus cognitifs : 90 % de nos opérations mentales seraient inconscientes...

Pour énoncer de tels propos, encore faut-il en apporter la preuve. Or, traquer l'inconscient, identifier ses bases cérébrales, concevoir des expériences qui mettent en évidence son importance n'est pas chose aisée.
C'est en effet souvent au niveau du protocole que le bât blesse dans les expérimentations sur la conscience et l'inconscient, et les chercheurs du CNRS en font tous les jours le constat. "La seule chose que l'on puisse demander à une personne, c'est une tâche consciente, souligne à propos Franck Ramus, chercheur au Laboratoire des sciences cognitives et psycholinguistique LSCP. Nous ne pouvons pas lui demander de faire quelque chose inconsciemment. Il nous revient donc d'inventer des méthodologies dont les résultats ne peuvent être interprétés que par la mise en jeu de processus non conscients".

La conscience ne serait ainsi qu'une sorte de clap de fin qui se manifeste lorsque tout est déjà joué, un tour de passe-passe de notre cerveau pour nous faire croire que nous avons encore notre mot à dire.
L'amour est le domaine dans lequel nous sommes le plus assujettis à des automatismes inconscients, mais selon les individus, ce sont quatre cerveaux différents qui président au choix de l'élu(e). Les ballets que dansent dopamine, sérotonine, testostérone, oestrogènes, endorphine et ocytocine dans notre tête ne peuvent que nous la faire perdre.
La grande distribution qui, elle, a les pieds sur terre, a sollicité les neurosciences pour comprendre et faire fructifier nos humeurs acheteuses.
D'autres experts étudient la part d'intuition qui intervient chez des personnes en état de stress devant une table de casino, ou chez des pilotes devant un simulateur de vol. L'intuition est un mode de connaissance immédiat, sans intermédiaire, avec un objet sensible ou intellectuel. Pour Descartes, elle est la raison même, purement intellectuelle et métaphysique. Elle est la connaissance qui découvre les évidences, les idées claires et distinctes, dont le cogito fournit le modèle. "Il n’y a pas d’autres voies qui s’offrent aux hommes, pour arriver à une connaissance certaine de la vérité, que l’intuition évidente et la déduction nécessaire".
On trouve dans l'histoire des sciences de nombreux exemples de découvertes surgies apparemment de nulle part, purement intuitives.

Le rôle de notre inconscient est de nous faire vivre au mieux de nos capacités, c'est-à-dire en fonction de ce que nous avons appris à travers nos expériences de vie. C'est une partie extrêmement bienveillante, contrairement aux croyances archaïques, même si parfois nous pouvons avoir l'impression du contraire.
Les intentions de notre inconscient sont toujours bonnes, c'est parfois les moyens mis en oeuvre pour réaliser ces intentions qui peuvent poser problème par leurs effets secondaires.
L'inconscient est un réservoir inépuisable de sagesse et de connaissance sur nous-mêmes. Certaines personnes ont peur de leur inconscient, et elles se coupent de cette partie importante d'eux-mêmes, ce qui aggrave d'autant plus leurs difficultés. Les causes de ces peurs sont variées, on peut citer notamment les peurs de l'inconnu, du lendemain, des autres, de sois-même, de souffrir, de la mort, etc.
Ces peurs proviennent de croyances erronées sur ce qu'est l'inconscient, dues pour l'essentiel à l'ignorance de ce qu'est vraiment l'esprit humain et ses extraordinaires possibilités.
 

- Episode N° 1 :

LE CERVEAU ET SES AUTOMATISMES : La magie de l'inconscient
 

 

- Voir aussi :

LE CERVEAU ET LA RÉALITÉ PERÇUE

RECHERCHES SUR LE CERVEAU MYSTIQUE

QUANTIQUE ET CONSCIENCE : Que sait-on de la réalite ?

LE CERVEAU HUMAIN ET LA SCIENCE

LE SIXIEME SENS HUMAIN - Enquêtes Extraordinaires

PARAPSYCHOLOGIE ET SCIENCE, le sixième sens

Publié dans Au-Delà - Para-Psy

Commenter cet article

gervais 27/03/2013 09:35

J'aimerais connaître le titre et l'auteur du morceau de guitare passant à 18:30 exactement dans le document, merci pour le doc, vraiment interressant comme bien d'autres sur le site.

Galaxien 28/03/2013 17:47



Bonjour Gervais.


Je n'ai pas la réponse, mais peut-être qu'un visiteur vous le dira.


Bonne journée.