MISSION INVISIBLE, LE SOUS-MARIN NUCLÉAIRE TYPHON

Publié le par Galaxien

.
Ce documentaire relate l'histoire du sous-marin russe de classe Typhon (0h54), qui est le plus grand sous-marin nucléaire du monde, long de près de 180 mètres et qui transporte 20 missiles balistiques à tête nucléaire.

Capable de rester tapi au fond des océans pendant des mois, il peut surgir à tout moment en déclenchant le feu nucléaire, atteignant n'importe quel pays de la planète en moins de 30 minutes.
Le sous-marin de classe Typhoon est un SNLE, abréviation de "sous-marin nucléaire lanceur d'engins", aussi connu comme SSBN, Sub-Surface Ballistic Nuclear, selon le code OTAN, est un sous-marin à propulsion nucléaire russe de très grande taille, équipé de missiles balistiques stratégiques à charge nucléaire en silos verticaux et lancés en plongée.

Développé par la société Rubin sous le nom officiel de ТРПКСН 941 Classe Akula, croiseur lourd sous-marin lanceur d'engins, il est de loin le plus gros sous-marin au monde. Il est long de plus de 170 mètres, haut de 16,50 mètres, sans les 9,50 mètres du massif et large de 22 mètres, sans prendre en compte les deux ALR, le tout pour un poids moyen supérieur à 25 000 tonnes en plongée. Les 48 000 tonnes citées couramment dans les statistiques ne correspondent pas à la masse du sous-marin mais à celle du volume de l'eau déplacée.
Le Typhoon, conçu comme un catamaran, fut déployé dans les années 1980 dans la marine soviétique, puis russe. La classe Typhoon a compté six exemplaires construits. Ils étaient, pendant la période de la guerre froide, le cauchemar des sous-mariniers américains. Rapides, avec 25 nœuds en plongée, ils étaient à leur état neuf d'un silence presque parfait.

Il restait, début 2009, trois Typhons en service, dont un servant de banc d'essai pour le Bulava. Il a été prévu de les remplacer par une nouvelle génération connue sous le nom de projet n° 955. Le premier exemplaire, le Yuri Dolgoruky, mesure 170 mètres de longueur, 10 mètres de diamètre, environ 12 000 tonnes en surface et 17 000 tonnes en immersion, va à plus de 25 nœuds avec 130 hommes d'équipage et est équipé de missiles SS-N-30 Bulava.

Ce reportage nous emmène à bord de ce monstre des mers et nous fait partager la vie quotidienne de son équipage au cours d'une mission ultra-secrète dans l'océan glacial Arctique. Il s'agit d'une aventure humaine au sein de la plus fantastique et de la plus secrète des armes nucléaires russes.
.
Info : Pour mettre la vidéo en grand écran, cliquez sur  "switch to Fullscreen mode" caché en bas à droite de l'image sous le +.

Voir aussi :

Commenter cet article

la terre 13/08/2011 05:49



c`est le sous-marin typhon qui à resenti et entendu un son très puissant venant du fond de la mer encore inexpliqué ce son comme tous les autres sons contient des données..................
traduction  hei! dégage en veut tu d`autres aperçuts de mon pouvoir  bad boys



jack35 29/07/2011 00:45



Ce qui me surprends dans ces sous-marins de haute technologie c'est le matériel vétuste qui se trouve à l'intérieur, exemple : les galvanomètres à aiguille, interrupteurs des années 50...
Il n'y a pas grand chose de numérique,


Le principal c'est que ça marche.



sous x 04/12/2015 15:29

Tel le char Russe de la WW2 Front Russe = le T34 , un chassi de Tracteur , un canon lourd , des plaques soudées et assemblé avec une surface " oblique " , en biais , pour plus de résistance au tir ennemi , et une paire de " maillet en bois " pour frapper violement les 2 manettes de direction ( une par chenille ) .!!!!