NEUROMARKETING : Des citoyens sous influence ?

Publié le par Galaxien

.
Neuromarketing, Des citoyens sous influence ?, est un documentaire de société (0h53) qui s'intéresse à l'influence que la publicité et les publicitaires exercent sur les consommateurs.
.
.
.
Nous sommes submergés de publicité et chaque année, des milliards d'euros, de dollars ou de yens sont dépensés pour tenter de nous persuader d'acheter tel ou tel produit ou pour nous influencer dans nos choix électoraux. les enjeux de cet exercice sont très importants puisqu'il s'agit de maintenir le système de production et de consommation sur lequel est, pour le moment, fondé le développement de nos sociétés.


Les techniques publicitaires sont aujourd'hui tellement sophistiquées que nous pouvons nous demander si nous disposons encore de toute notre liberté de jugement, si nous ne sommes pas dejà des citoyens sous influence, d'autant plus que de nouvelles techniques de marketing, apparues il y a une dizaine d'années, s'intéressent de très près au fonctionnement de notre cerveau.


Le neuromarketing est l'application des connaissances issues de la recherche publique en neurosciences cognitives au marketing et à la communication. Le but de cette discipline émergente est de mieux comprendre les comportements des consommateurs grâce à l'identification des mécanismes cérébraux qui interviennent lors d'un achat.
Le neuromarketing désigne deux concepts étroitement liés avec l'étude, via les neurosciences, du fonctionnement du cerveau humain lorsque soumis à des stimuli qui peuvent être des marques, des produits ou des publicités, et l'amélioration des outils de communication.


Le terme neuromarketing est apparu aux débuts des années 2000.
L'objectif recherché par les défendeurs du neuromarketing est d'augmenter la consommation citoyenne, en ne considérant plus sa capacité de jugement mais sa réceptivité à un stimulus, lui retirant ainsi la rationalité de ses besoins. Les détracteurs jugent que d'orienter la recherche neuronale dans le but d'influencer les choix des consommateurs est un manque d'éthique scientifique.


Notre cerveau, cible préférée du marketing, semble menacé par un décryptage toujours plus efficace. Danger véritable ou simple avatar de la société de consommation ?
Si le débat n'est pas tranché, le neuromarketing doit rester sous surveillance car certaines applications des neurosciences, mal utilisées, pourraient porter un nouveau coup aux libertés individuelles.
.
.
.
- Voir aussi :
.
.
.
.


Publié dans Société - Humanité

Commenter cet article

belsimes 14/08/2011 22:18



C'est évident !