LA TERRE DANS LA VOIE LACTÉE

Publié le par Galaxien

La Terre dans la Voie Lactée, est un documentaire (0h42) de la série scientifique les Mystères de l'Univers, qui s'intéresse à notre planète dans notre Galaxie, selon nos connaissances astronomiques actuelles, où elle se situe, ainsi que les observations concernant la Voie Lactée, dont les études sont encore sujettes à débat.

 

Nous vivons dans l'un des bras d'une vaste galaxie appelée la Voie Lactée. Le Soleil et ses planètes, dont la Terre, se trouvent dans cette partie paisible de la galaxie, à mi-chemin du centre de celle-ci.
Etant à l’intérieur de notre Galaxie, nous ne pouvons en avoir une vision globale. Nous voyons dans la même direction des objets qui se trouvent en réalité à des distances très différentes. Sans la notion de distance, nous ne pourrions pas établir la forme de notre Galaxie. Pour connaître précisement notre position dans la galaxie, il est nécessaire de déterminer les distances des étoiles. La distance aux étoiles proches est déterminée par les effets dit de parallaxe. Ceux-ci utilisent leurs variations en position sur le ciel lorsqu'elles sont observées de la Terre à deux positions différentes autour du Soleil. La distance aux étoiles plus lointaines est déterminée grâce aux propriétés particulières de certaines étoiles variables, les Céphéides, dont la période de variabilité dépend de leurs luminosités intrinsèques.

La Voie Lactée tourne une fois tous les 200 millions d'années. Elle est composée d'au moins 100 milliards d'étoiles ainsi que de poussière et de gaz. Elle est si grande que la lumière met 100.000 années pour la traverser.
La Voie Lactée, qui abrite notre Système solaire et notre Terre, est une galaxie spirale, c'est-à-dire qu'elle est constituée de bras lumineux, appelés bras spiraux, qui s'enroulent autour de son centre en formant une spirale, dont la forme exacte est encore sujette à débat. D'après les estimations, elle serait formée d'un disque s'étendant sur quelque 80.000 années-lumière et comportant un bulbe central. Autour de cette structure, s'étendent de longues et minces régions de formations d'étoiles, appelées bras spiraux.

Au total, la Voie Lactée en compte quatre principaux : Le bras Sagittaire-Carène, le bras de Persée, le bras de la Règle et le bras Ecu-Croix, mais elle en possède également d'autres plus petits parmi lesquels le bras d'Orion, ou bras local, situé entre les deux premiers précédemment situés. C'est dans cette région que se situe le Soleil et la Terre. Néanmoins, celle-ci pourrait être bien plus étendue que ce que les scientifiques croyaient jusqu'ici, et pour cause, puisque la taille du bras d'Orion n'aurait en réalité rien à envier à celle de ses deux voisins. En effet, il s'étendrait sur quelques 16.000 années-lumière. C'est en tout cas ce qu'assure une étude présentée à la 222e réunion de l'American Astronomical Society.
Menés grâce au réseau de télescope VLBA, Very Long Baseline Array, de la National Science Foundation, ces travaux indiquent que le bras d'Orion ne devrait plus être considéré comme une petite région de la Voie Lactée, mais comme un bras adjacent aux autres.

Comment les astronomes ont-il procédé pour parvenir à ce résultat ? À l'évidence, la performance n'est pas évidente, puisqu'il s'agit ici de déterminer la structure d'un lieu, notre Galaxie, dans lequel nous sommes nous-mêmes situés. La solution, mesurer les distances qui séparent les différents objets présents dans notre Galaxie, puis en déduire sa cartographie globale.
Pour évaluer la distance qui nous sépare des différents objets présents dans notre Galaxie, les astronomes du Very Long Baseline Array ont utilisé la méthode dite de la parallaxe trigonométrique. Le principe de ce procédé consiste à mesurer la position dans le ciel de l'objet dont on souhaite mesurer l'éloignement, et ce lorsque la Terre se trouve à une extrémité, puis l'autre, de son orbite. En faisant cela, un léger décalage dans la position apparente de l'objet par rapport à son arrière-plan se produit. On peut facilement visualiser ce phénomène en tenant un doigt devant son nez puis en le regardant alternativement avec un oeil puis avec l'autre. Le doigt semble alors se décaler par rapport à l'arrière-plan. En mesurant précisément ce décalage dans la position de l'objet par rapport à son arrière-plan, les astronomes peuvent ainsi en déduire la distance qui les sépare de cet objet.

Le centre de la Galaxie est difficile à observer à cause des nuages de gaz et de poussière qui nous bouchent la vue. Les scientifiques, astronomes et astrophysiciens, pensent qu'elle renferme un trou noir super massif qui avale tout ce qui passe à sa portée...
A l'extérieur de la spirale principale, on trouve environ 200 amas d'étoiles en forme de balle. Chaque amas globulaire est très ancien et contient jusqu'à un million d'étoiles. La Voie Lactée appartient à un amas d'au moins 40 galaxies. Ce Groupe Local comporte deux grandes galaxies en spirale, la Voie Lactée, et Andromède. Les autres sont bien plus petites. Elles incluent deux galaxies que l'on peut observer à l'oeil nu dans les pays au sud de l'équateur. Ce sont les galaxies des Nuages de Magellan, baptisées d'après le nom de l'explorateur portugais Ferdinand Magellan.

La Terre n'est qu'une minuscule planète en orbite autour de son étoile, le Soleil, elle-même une étoile parmi des milliards dans la Voie Lactée, une galaxie également parmi des milliards d'amas de galaxies, eux-mêmes parmi ce que l'on appel des bulles d'Univers, etc., le tout dans le Cosmos infini sans fin...

 

- Voir aussi :

AU CŒUR DE LA VOIE LACTÉE, NOTRE GALAXIE - Nuit des étoiles Arte

NOTRE GALAXIE LA VOIE LACTÉE

LA VOIE LACTÉE - Les Mystères du Cosmos

TROU NOIR - LE MONSTRE DE LA VOIE LACTÉE

ANATOMIE DE LA CONSTELLATION D'ORION - Mythologie et astronomie 

PLANÈTE TERRE : L’Odyssée des Origines

LES ORIGINES DU SYSTÈME SOLAIRE : Aux frontières de la science

TOURS DU MONDE TOURS DU CIEL - Astronomie et Observatoires

VISION DE L'UNIVERS INFINI

LA TERRE DANS LA VOIE LACTÉE

Commenter cet article

Gérard B 29/11/2014 22:52

Bravo pour ce docu!
Je suis heureux de comprendre et de voir clairement "où je suis" dans cet immensité qu'est l'univers.
Et ce n'est qu'une galaxie,sachant qu'il y en aurait des milliards d'autres...
Vraiment suprebe.Merci
Gérard.

Baby 20/10/2014 19:13

C'est passionnant!