AU-DELÀ DE NOTRE VUE : Expériences de mort imminente

Publié le par Galaxien

Au-delà de notre vue, est un documentaire (0h52) sur les expériences de mort imminente et la possibilité d'une vie après la mort, avec des témoignages d'expérienceurs ayant eu des visions de l'au-delà à la suite d'une mort clinique ou d'un coma, ainsi que de spécialistes de qualité qui s'expriment sur ce sujet, sur le fonctionnement de notre cerveau, et la communication avec l'au-delà.

 

L'Expérience de Mort Imminente, EMI, désigne des sensations ou visions survenues chez un individu alors qu'il était dans un état de mort clinique ou un coma très profond. En d'autres termes, alors que le cerveau ne fonctionnait plus du tout au moment de l'EMI, les patients ont tout de même vu et ressenti des choses. On rapporte par exemple des souvenirs de lumière, de tunnel lumineux, de rencontres avec des êtres spirituels ou des proches disparus, sentiment d’Amour infini, etc. Ce phénomène est encore inexpliqué, mais plusieurs thèses sont avancées sur le sujet. L'idée que la conscience puisse être dissociée du cerveau est ainsi étudiée.
Dix pourcent des personnes qui font un arrêt cardiaque connaissent une expérience de mort imminente. Les témoignages sur ces EMI, ou NDE en anglais, pour Near Death Experience, s'accumulent et les scientifiques ne peuvent plus les ignorer. La mort, ce phénomène inéluctable, demeure un sujet vaste et encore mystérieux pour la science. Malgré les différents témoignages de personnes ayant miraculeusement survécu à un incident mortel et ainsi frôlé la mort, ce qu’il se passe après la mort reste un mystère.
Selon plusieurs études, en moyenne 4% de la population vivrait une expérience de mort imminente, soit 2,5 millions de personnes rien qu’en France. De plus en plus de personnes n’hésitent plus à s’affranchir du regard des autres et à partager leur expérience de l’au-delà.

Le Dr. Raymond Moody a rassemblé dans son livre de 1976, La vie après la vie, 150 récits d'américains ayant échappés à la mort rapportant des souvenirs similaires d'un voyage qu'ils auraient fait pendant leur coma. Ce livre a été une révélation pour bien des personnes qui avaient vécu une expérience similaire, et que l'on nomme expérienceurs.
On en a tiré un modèle-type, qui comprend : Le danger de mort, la sortie hors du corps, la traversée du tunnel débouchant sur une Lumière-Amour, le panorama de vie, la connaissance totale, la rencontre d'entités, d'éléments paradisiaques ou de messages, la frontière non-franchie et le retour accepté ou subi, puis un changement de vie positif. Cette vie désormais vouée à l'amour inconditionnel et au service est la caractéristique de l'ÉMI.
Des récits similaires avaient déjà été rapportés par Platon, Plutarque, Bède, le Pape Saint Grégoire le Grand, Heim, etc. De plus, ils correspondent à ce qu'enseigne le Bouddhisme tibétain dans ses livres sur le Bardo-Thödol, l'intervalle entre les réincarnations.

Les médecins ne savent pas ce qu’est la mort. Ils en ont peur, et peinent à la définir. En réalité, la mort n’a rien d’une évidence, on la connaît par élimination car elle ressemble plus à un processus dans le temps qu’à un état précis. Aussi, a-t-on amalgamé l’arrêt de certaines fonctions physiologiques avec l’arrêt de la vie, mais pourtant les médecins ont quotidiennement sous les yeux d’innombrables exemples de femmes et d’hommes qui rapportent avoir continué à vivre alors que selon nos critères médicaux, ils étaient morts !
Faut-il nier leurs expériences en bloc, par principe, où réfléchir à la pertinence de nos connaissances ? C’est la question que pose le Dr Jean-Jacques Charbonier, anesthésiste-réanimateur, entre autres, depuis de nombreuses années. "De récentes études démontrent que croire en l'existence de l'au-delà stimule les défenses immunitaires, améliore le pronostic des maladies liées au stress, et augmente l'espérance de vie. Et si nous avions d'ores et déjà en notre possession suffisamment d'éléments rationnels et scientifiques pour pouvoir prétendre que l'au-delà existe ?" Son livre, Les 7 bonnes raisons de croire en l'au-delà, qui fait voler en éclat tous les arguments classiques des sceptiques et des détracteurs, est un puissant réconfort pour celles et ceux qui sont dans la douleur du deuil ou angoissés par la mort.

Si les témoignages diffèrent selon les personnes, ces expériences modifient le regard sur la vie, la rendant plus précieuse et sacrée, mais aussi sur la mort. La plupart des personnes ayant vécu cette expérience déclarent ne plus avoir peur de la mort. A l’image du Père Patrice Gourrier. Il aime dire qu’il a fait sa répétition générale et explique : "Je n’ai vraiment plus peur de mourir parce que je sais que même s’il peut y avoir de la souffrance, à un moment donné, celle-ci disparaît et autre chose se met en place." Par ailleurs, il en retire un grand bénéfice dans sa fonction de prêtre qui l’amène souvent à être confronté à la mort. "J’ai vécu la mort de beaucoup de proches. Je me rends compte que j’étais spectateur de tout cela. Ce moment m’a préparé à ne plus l’être."
Souvent décriés, ces récits défient la science et les conceptions actuelles au sujet de la conscience. Récemment, le témoignage du Dr Eben Alexander, célèbre neurochirurgien américain, va sans doute modifier le regard actuel sur ces expériences et faire progresser la compréhension scientifique de la conscience. En 2008, alors qu’il ne croit absolument pas à une vie après la mort, une méningite foudroyante vient faire voler en éclat ses croyances. Après avoir passé sept jours dans le coma avec un pronostic très engagé, le Dr Eben Alexander a expérimenté quelque chose de si profond, qu’après avoir étudié son dossier médical et avoir fait de nombreuses recherches pendant près de quatre années, il déclare avoir "une raison scientifique de croire que la conscience survit après la mort."

Le Dr Jean-Jacques Charbonier, qui récolte les témoignages de ces expérienceurs depuis de nombreuses années, nous livre une explication de ces phénomènes grâce à
une modélisation inédite du cerveau humain. Cette grille de lecture ouvre la porte à l'hypothèse selon laquelle la conscience peut subsister après la mort physique, et que nous pouvons communiquer avec un au-delà.
Les médiums Reynald Roussel et Florence Hubert, témoignent de leur extraordinaire faculté à percevoir dans leur quotidien cet au-delà. La conscience serait comme une sorte de programme persistant dans l'Univers après notre mort, ou capable de le réintégrer en cas d'EMI.
Au bout du compte, seule une meilleure connaissance du fonctionnement de notre cerveau pourra apporter, sans doute dans les prochaines décennies, des réponses plus précises sur ces interactions avec un paradis aux valeurs universelles que ceux qui ont approché la mort de près affirment avoir réellement visité. L'étude des ÉMI provoque déjà des transformations considérables, individuelles, scientifiques, médicales, sociales, et la recherche va faire reconnaître cette possibilité et son importance...

 

- Au-delà de notre vue, partie 2 :

MÉDIUMS, TCI : COMMUNICATION AVEC L'AU-DELA

 

- Voir aussi :

Dr. RAYMOND MOODY : "La Vie après la Vie"

AUX FRONTIÈRES DE LA VIE : Ils sont revenus de la mort

FAUX DÉPART - Enquête sur les Expériences de Mort Imminente

LA VIE APRÈS LA MORT

VOYAGE DANS L'AU-DELA

LE COMMUN DES MORTELS

AUX FRONTIÈRES DE LA CONSCIENCE : OBE - NDE 

L'APRES VIE EXISTE : Interview du Dr. Jean-Jacques Charbonier

LES PREUVES SCIENTIFIQUES DE LA VIE APRES LA MORT

EMI, Expérience de Mort Imminente - Allô Docteurs

LES DIMENSIONS DU DEUIL - INREES

 

AU-DELÀ DE NOTRE VUE : Expériences de mort imminente

Publié dans Au-Delà - Para-Psy

Commenter cet article