ANATOMIE DE LA CONSTELLATION D'ORION - Mythologie et astronomie

Publié le par Galaxien

Anatomie de la constellation d'Orion, est un documentaire (0h14) qui présente la figure visible dans le ciel et la célèbre mythologie qui s'y rapporte, ainsi que les connaissances en astronomie et astrophysique.

 

Cette constellation est considérée comme une des plus belles du ciel. Grâce à sa position proche de l'équateur céleste, elle est visible dans les deux hémisphères et possède plusieurs beautés. La plus connue et l'objet céleste le plus spectaculaire de la constellation est la nébuleuse d'Orion M42. Visible à l'œil nu dans un ciel bien dégagé de toute pollution lumineuse, il est possible de distinguer qu'il ne s'agit pas d'une étoile. Aux jumelles, on perçoit très clairement les beaux nuages de jeunes étoiles, de gaz lumineux et de poussières, de cette nébuleuse.
Avec autant d'étoiles brillantes facilement visibles depuis l'hémisphère Nord, Orion est peut-être la constellation la plus ancienne et de nombreuses civilisations l'ont tracée, quoique sous des images différentes. Les sumériens y voyaient un mouton. Les égyptiens la considéraient comme une offrande à Osiris, Dieu de la mort et de l'outre-monde. En Chine, Orion est l'une des 28 Xiu du Zodiaque chinois traditionnel et est connue sous le nom de Shen, ce qui signifie littéralement le chiffre trois, peut-être en référence aux trois étoiles du Baudrier. Pour les Lacandons, les quatre étoiles principales du Baudrier d'Orion constituent la constellation du pécari à collier.


Orion était mentionnée sous cette dénomination dans l’Odyssée d'Homère, les Odes d'Horace, les phénomènes d'Aratus de Soles et l’Énéide de Virgile. Elle était bien entendu répertoriée parmi les 48 constellations de l’Almageste de Ptolémée. Orion est aussi citée dans la Bible, dans les livres de Job et d'Amos.
Pour la mythologie grecque, elle représente Orion, un chasseur légendaire qui se vantait de pouvoir tuer n'importe quel animal. Dans certaines versions de la légende, il fut tué par le Scorpion, qui a été placé à l'opposé de la voûte céleste par les Dieux qui les ont ainsi séparés afin qu'ils ne soient jamais au-dessus de l'horizon en même temps.
Il a été également avancé que le nom de la constellation dérive de l'akkadien "Uru-anna", la lumière des cieux.
Orion fait partie des rares constellations immédiatement reconnaissables par leur forme. Ses sept étoiles les plus brillantes forment un nœud papillon, ou un sablier, facilement identifiable par quatre étoiles très brillantes en forme de rectangle caractéristique au milieu duquel se trouve un alignement de trois autres étoiles, les "rois mages", qui constituent une signature remarquable.
Le corps d'Orion est visible par ses quatre étoiles brillantes qui sont, dans le sens des aiguilles d'une montre, Rigel, Saïph, Bételgeuse et Bellatrix. Les deux plus brillantes, Rigel et Bételgeuse, occupent respectivement les coins Sud-Est et Nord-Ouest. Ces deux étoiles sont nettement colorées, Bételgeuse est rouge et Rigel est bleue.


Au centre du corps, trois étoiles forment un astérisme immédiatement reconnaissable puisque triplement remarquable. Les étoiles sont quasi parfaitement alignées et équidistantes avec une erreur de 3 % par rapport aux dimensions de l'astérisme, cependant, leurs magnitudes sont assez voisines. Alnitak, Mintaka et Alnilam, appelées également "les trois rois" ou "les trois mages, constituent à elles trois la ceinture ou le Baudrier d'Orion. Sous cet alignement, un autre Nord-Sud, plus faible, marque l'épée d'Orion. Un demi degré au nord, on trouve la fameuse nébuleuse d'Orion, visible faiblement et par de bonnes conditions à l'œil nu. Bételgeuse est l'un des sommets de l'astérisme du Triangle d'hiver, avec Sirius et Procyon.
Orion est très utile pour déterminer la position d'autres étoiles. En prolongeant la ligne de la Ceinture au Sud-Ouest, on trouve Sirius, et au Nord-Est, on trouve Aldébaran. Une ligne vers l'Est à travers Bételgeuse et Bellatrix indique la direction de Procyon, et une autre ligne partant de Rigel à travers Bételgeuse indique Castor et Pollux.


L'Egypte antique et la corrélation d'Orion. C'est une théorie proposée par certains égyptologues comme Selim Hassan, ou archéo-astronomes comme Robert Bauval, selon laquelle il existerait une corrélation entre la position des pyramides d'Égypte et la position des étoiles, notamment entre les trois pyramides de la nécropole de Gizeh, les pyramides de Khéops, de Khéphren et de Mykérinos, et les trois étoiles centrales de la constellation d'Orion constitutives de l'astérisme appelé Baudrier d'Orion.
Dans l'ancienne Egypte, le nom de la constellation d’Orion était Sah, d'Orion dérivent Sahara ou Sah-Hor-Râ, Orion-Horus-Soleil de Sah-Ka-Râ, et la pyramide de Memphis de Orion-Cœur-du-Soleil.


.
- Voir aussi :

LES CONSTELLATIONS DE LA VOÛTE CELESTE

LA GRANDE PYRAMIDE : Passerelle vers les étoiles

LES PORTES DU CIEL : LES ORIGINES DE L'ASTRONOMIE ANTIQUE

TOURS DU MONDE TOURS DU CIEL - Astronomie et Observatoires

ASTRONOMIE - Au début, de -160.000 à -1500 ans

QU'EST-CE QUE L'UNIVERS ? - La Fabuleuse Histoire de la Science

Commenter cet article

marc 20/11/2014 01:18

Merci super!