AUX ORIGINES DE L'ÉGYPTE - Les fils de Cham

Publié le par Galaxien

Les fils de Cham, est un documentaire (0h51) qui remonte aux sources des textes fondateurs de l'histoire de l'humanité tels que l'épopée de Gilgamesh ou l'Ancien Testament, jusqu'aux fils de Cham et l'histoire des origines de l'Égypte, et le rapport avec les premiers rois sumériens et les pharaons égyptiens.  Partie 2 sur 2.

 

L'histoire égyptienne commencerait quasiment avec la sortie de l'Arche à la fin du Déluge. La famille de Noé dût rester réunie quelques temps au pied de l'Ararat, dans la haute vallée de l'Araxe en la ville de Dighour, qui semble être la ville postérieure au Déluge la plus ancienne.
Le Déluge terminé, une partie de l'humanité entraînée par la femme de Noé qui fût divinisée sous le nom d'Astarté, retourne à l'idolâtrie, et Cham et ses fils en seront.
La Genèse nous dit qu'ensuite ceux-ci allèrent occuper le Senaar, mot qui signifie "entre les deux fleuves" c'est-à-dire entre le Tigre et l'Euphrate, qu'on appelle encore la Chaldée. C'est un pays d'une extrême richesse, couvert de tamaris, de saules, d'acacias et de dattiers, mais où l'on peut également cultiver le froment, l'orge et l'avoine.


On peut dater l'arrivée des fils de Cham en Chaldée en 2227 avant Jésus-Christ car, comme le rapporte Simplicius, "lors de la prise de Babylone par Alexandre en 327 avant Jésus-Christ, Callisthène envoya à son oncle Aristote un recueil d'observations de toutes les éclipses depuis 1900 années." Par ailleurs, l'historien chaldéen Bérose, donne une liste de dynasties royales depuis 2225 ans avant Jésus-Christ jusqu'à Alexandre.
Mitsraïm était un des fils de Cham qui a joué un rôle très important dans l'histoire du monde. Notre compréhension actuelle de ses descendants et la séquence de temps dans laquelle ils vivaient est tributaire d'une reconstruction de l'histoire ordonnée par Ptolémée II, et complétée par l’historien égyptien Manéthon.


L'histoire du Déluge est connue, mais moins celle de Noé qui, après avoir planté de la vigne, s'est enivré, et quand son fils Cham l'a découvert, trouvé sur son lit, nu. Prévenus, Sem et Japhet, les deux autres fils, recouvrent respectueusement leur père. Revenu à lui, Noé maudit à travers son fils Cham, Canaan et sa descendance, ils seront les esclaves des descendants de Sem et Japhet pendant plusieurs générations.
Bien sûr, il s'agit d'une histoire mythique destinée à justifier a posteriori la conquête de la terre de Canaan par les hébreux. Ces versets serviront à justifier l'esclavage des Noirs tant par les musulmans que par les chrétiens.


En ce qui concerne Cham, il était le plus jeune des trois fils de Noé. Ses frères étaient Sem et Japhet. Ses fils étaient Cusch, Mizraïm, Puth, et Canaan. La plupart des descendants de Cham se sont déplacés vers le Sud-Ouest en Afrique, et étaient les patriarches des nations là-bas.
La Bible se réfère à Égypte, comme "pays de Cham". Le mot hébreu pour Égypte était Mizraïm, probablement voulant dire les deux pays, et était le nom d'un des fils de Cham. Le mot égyptien pour Égypte était Khem, qui se dérive de Cham, selon le changement de son entre les langages. Les noms des autres enfants de Cham correspondent aux régions de l'influence égyptienne, Canaan, Libye, une tribu principale là-bas étant les Pitu probablement identique à Puth, et Cusch, une partie de la Nubie.


Cham régna à Kish. Son nom actuel, El Oheimir, peut se comprendre "La place du grand dieu brûlant de passion." Il y aurait habité avec sa femme Nidaba. Puis, Misraïm régna à Kout-al-Hamara, sur le Tigre, en face de Kish, car son nom se défini "L'endroit de l'enfant du premier dieu, Cham". Le nom du roi suivant est Nangish-Lishma, et Crombette montre qu'il s'agit de Seth-Naphtuim et qu'il régna à Hilleh, localité proche de Kish et de la Tour de Babel.
En effet, Ningirsu peut s'interpréter en copte "Celui qui est à la porte du dieu", ce qui est une des significations de Babel ou Bab-Ilu, et Nangish peut se comprendre "Celui qui a allongé le bois de la lance". Or, Seth-Naphtuim était représenté sur les monnaies du nom de Léontopolis de Basse-Egypte porteur d'une lance avec une pointe métallique. On retrouve ce sens dans un des noms de Seth, Sethek, qui signifie "l'allongeur de l'épieu, le fabriquant de la lance".


Explorant les routes du désert oriental pour mieux revenir ensuite à celles de l'Égypte, le documentaire tente de démontrer avec force et déductions troublantes les liens évidents entre les premiers rois sumériens et les pharaons égyptiens.
Au plus profond du désert oriental, le long des gorges qui relient la mer rouge au Nil, nous avons découvert des milliers de pétroglyphes. Cette imagerie mythologique pourrait détenir le sens caché d’une incroyable aventure préhistorique. Ce voyage remonte aux sources de textes fondateurs de l'histoire de l'humanité tels que l'épopée de Gilgamesh ou l'Ancien Testament.



- La première partie :

AUX ORIGINES DE L'EGYPTE - Les fils d'Horus



- Voir aussi :

LE MYTHE DU DÉLUGE

SUR LES TRACES DE L'ARCHE DE NOE

A LA RECHERCHE DE L'ARCHE DE NOE

LES MANUSCRITS DE LA MER MORTE

LES SUMÉRIENS

LES MINOENS, LA FIN D'UNE CIVILISATION AVANCÉE

LES DIEUX OUBLIES DE L'ANTIQUITÉ

HISTOIRE DE L'HOMME 10.000 ANS AVANT J.-C.

GÖBEKLI TEPE - LA NAISSANCE DE L'HUMANITÉ

Publié dans Egypte antique

Commenter cet article