JEANNE D'ARC - Histoire et légende

Publié le par Galaxien

Ce documentaire historique sur Jeanne d'Arc (0h23) de la série Dossiers secrets, retrace la vie et la légende autour de cette femme connue aussi pour avoir entendue des voix l'ayant guidée, dont le destin a marqué l'histoire de France.

 

Figure de proue de l'histoire de France, Jeanne d'Arc mena une guerre pour libérer son pays de l'envahisseur anglais au XVème siècle. Répondant à un appel divin, elle aida Charles VII à devenir roi de France. Elle paya le prix fort pour ses convictions puisqu’elle fut condamnée pour hérésie et brûlée vive à Rouen en 1431.
Jeanne d’Arc serait née en 1412 à Domrémy, en Lorraine, et serait issue d’une famille de paysans assez aisée. Jeune fille très pieuse, elle se rendait à l’église chaque samedi et pratiquait l’aumône pour les pauvres. Elle grandit alors que la guerre de 100 ans secouait la France. Le roi d’Angleterre Édouard III revendiquait le trône de France suite au traité de Troyes mais la noblesse française s’y opposait et voulait que la couronne revienne au fils du défunt Charles VI, le dauphin Charles. Le royaume français était donc partagé entre les anglais et les bourguignons d'une part, et ceux qui étaient restés fidèles au dauphin Charles d'autre part.


A douze ou treize ans, c'est dans le jardin de son père que Jeanne déclare avoir entendu des voix. Elle dit avoir eu très peur la première fois. Ces voix célestes lui auraient donné l’ordre de ramener le Dauphin sur le trône et de libérer la France de la présence anglaise. Elle résista pendant quatre ans avant de répondre à cet appel. 
Obéissant aux voix qu’elle entendait, Jeanne part à Vaucouleurs pour rencontrer le capitaine Robert de Baudricourt, le représentant du dauphin Charles. Elle le convainc de l’aider à obtenir une audience auprès du Dauphin. Une prophétie, que beaucoup connaissaient, annonçait qu'une vierge provenant des marches de Lorraine sauverait le royaume perdu.


Jeanne d’Arc part à Chinon pour rencontrer le futur Charles VII. La légende veut qu’elle ait réussi à le reconnaître dans l’assemblée alors qu’il portait des vêtements simples. Elle lui fait part des voix qu’elle a entendues. Méfiant, Charles lui fait subir des interrogatoires menés par les autorités religieuses à Poitiers, qui vérifient entre autres sa virginité.
Elle leur fait quatre prédictions : les anglais lèveront le siège d'Orléans, le roi sera sacré à Reims, Paris rentrera dans le domaine royal de Charles et enfin, le duc d'Orléans reviendra de sa captivité en Angleterre. Charles accepte de lui confier une armée pour libérer Orléans des mains des anglais.


Celle que l’on surnomma la pucelle partit pour Orléans vêtue d’une armure et d’une épée. Elle envoya une missive aux anglais pour les prévenir de sa venue et leur demander de quitter Orléans. Les anglais refusèrent. Ils voyaient en cette femme une sorcière, une personne maléfique. De son côté, Jeanne, poussée par sa foi, redonnait confiance aux troupes de soldats désespérés.
Dans la nuit du 7 au 8 mai 1429, Jeanne remporte la victoire contre les anglais et la nouvelle se répand dans toute la France. Elle poursuit son chemin en remontant vers Reims, soumettant de gré ou de force chacune des villes sur son passage.
Le 17 juillet 1429, Charles est couronné roi de France dans la cathédrale de Reims en présence de Jeanne et prend le nom de Charles VII. Jeanne d’Arc a rempli la moitié de sa mission. Il lui restait à marcher sur Paris.


Jeanne d’Arc tente ensuite de libérer Paris avec l’accord du roi, mais cette tentative se solde par un échec. Elle est faite prisonnière à Compiègne le 23 mai 1430 par les bourguignons qui la vendent aux anglais pour 10 000 livres. Elle est emmenée à Rouen pour être jugée par un tribunal. On l’accuse d’hérésie. Les anglais cherchaient à la discréditer car son charisme redonnait espoir au peuple français.
Jeanne la pucelle comparaît à Rouen devant un tribunal composé de 40 membres et présidé par Pierre Cauchon, évêque de Beauvais et partisan des Anglais. La première séance publique a lieu le 21 février 1431 dans la chapelle royale du château de Rouen. Le 24 mai, Jeanne d'Arc abjure et reconnaît ses péchés avant de se rétracter le 28.  Elle est brûlée vive sur la place du Vieux-Marché à Rouen, le 30 mai 1431. Jusqu’au dernier moment, le roi Charles VII n'est pas intervenu pour la délivrer alors qu’elle l'avait aidé à accéder au trône.


Vingt-cinq ans plus tard, un second procès, organisé par Charles VII sur la demande de la mère de Jeanne et du pape Calixte III, casse le jugement et réhabilite Jeanne d’Arc. Elle est ensuite canonisée en 1920 par Benoît XV.



- Voir aussi :

linternaute.com/biographie/jeanne-d-arc

Commenter cet article