L'EMPIRE DU SYSTEME SOLAIRE : Equilibre fragile

Publié le par Galaxien

Équilibre fragile, est un documentaire (0h48) de la série L’Empire du Système solaire, qui s'intéresse à la géologie des planètes et corps du Système solaire, au volcanisme et aux astéroïdes avec leurs impacts. Épisode N° 4.

 

L’Empire du Système solaire, est une série scientifique en cinq documentaires qui nous fait découvrir notre environnement solaire grâce aux dernières découvertes de l'astronomie.
A l’éclairage des plus récentes connaissances scientifiques et technologiques, chaque épisode propose une visite vivante d’un vaste panorama de notre Système solaire, une immersion dans un autre monde pourtant proche de nous.
Brian Cox, scientifique anglais, se rend sur le volcan Mauna Kea à Hawaï pour montrer comment une chose aussi fondamentale que la taille d'une planète peut faire la différence entre la vie et la mort. Cet épisode s'intéresse également aux astéroïdes, surveillés en permanence par les scientifiques, en raison des risques de catastrophes pour notre planète.

Les volcans jouent un rôle fondamental dans la vie d'une planète en servant d'échappatoire à la chaleur que celle-ci a emmagasinée au cours de sa formation.
Le volcanisme est en partie responsable de l'altération de l'atmosphère primitive et l'un des principaux agents géologiques modelant la surface des planètes et des satellites solides, mais c'est aussi l'un des principaux témoins de l'activité interne de ces corps céleste.
La Terre est une planète volcanique, ainsi, mis à part d'importantes éruptions ponctuelles sur les continents, l'activité volcanique et sismique est continue le long des dorsales océaniques, créant de ce fait une croûte océanique et le mouvements des plaques tectoniques. C'est la seule planète possédant des volcans actifs et le deuxième corps, avec le satellite Io, et ses volcans actifs provoqués par les forces de marée de Jupiter.
Io, observée en 1610 par Galilée, est une des quatre lunes galiléennes de Jupiter qui abrite une dizaine de volcans en forte activité. Les sondes Voyager 1 et 2 ont rapporté des clichés incroyables d'éruptions volcaniques comme des panaches hauts de 300 km, des langues de lave s'écoulant sur plus de 30 km de long et 1 500 mètres de haut.
Les volcans de Vénus sont en perpétuelle activité et saturent l'atmosphère de gaz toxiques.
Pour la planète Mars, elle a vraisemblablement connu une intense activité volcanique dans son lointain passé, même si cette activité semble avoir cessé actuellement et se serait éteinte depuis plus ou moins 500 millions d'années. Les derniers édifices sont des grands volcans isolés et les plus vieux sont des grandes plaines de laves.

Les observatoires surveillent attentivement l'arrivée d'astéroïdes qui pourraient s'écraser sur notre planète comme celui qui aurait créé la fin des dinosaures. En effet, le champ gravitationnel de Jupiter est si puissant qu'il peut faire dévier une météorite de sa trajectoire et la diriger sur la Terre. De nombreux astéroïdes croisent déjà l'orbite terrestre, on les appelle NEA.
La taille des astéroïdes détermine les dégâts occasionnés. De petites météorites de moins de 5 m pénètrent régulièrement dans l'atmosphère terrestre sans réel danger, par contre, les scientifiques estiment que si un astéroïde mesurant entre 1 et 2 km de diamètre entrait en collision avec notre planète, toute la Terre serait alors ravagée par des incendies et des raz de marée importants. L'explosion projetterait dans l'atmosphère un nuage de poussière qui couvrirait la planète d'un nuage sombre, la température moyenne chuterait et des pluies acides tomberaient. Ces variations climatiques pourraient durer plusieurs siècles et peu d'humains parviendraient à surmonter une telle catastrophe.
Si l'astéroïde avait un diamètre de 10 km ou plus, il provoquerait un cataclysme planétaire capable d'anéantir l’espèce humaine.

De nombreux petits météorites brûlent régulièrement dans l'atmosphère terrestre, mais une fois par siècle, il y a un impact d'une météorite de 30 m comme en 1908 où celle d'environ 60 mètres de diamètre qui a explosé au-dessus de la Sibérie. Une fois tous les 30 000 ans, il y aurait un impact d'une météorite de 1 km, ce qui provoquerait des pertes humaines impressionnantes. Une fois tous les 100 millions d'années, il y aurait un impact d'un corps de 10 km, comme cela à peut-être été le cas lors de la disparition des dinosaures il y a 65 millions d'années.

 

- Les 5 épisodes :

L'EMPIRE DU SYSTÈME SOLAIRE - La série documentaire


 

- Voir aussi :

LES ORIGINES DU SYSTÈME SOLAIRE : Aux frontières de la science

LES MÉTÉORITES, DE L'ESPACE A LA TERRE

ASTÉROÏDE, IMPACT MORTEL

MARS, LA PLANÈTE ROUGE

HISTOIRE DE LA PLANÈTE : Et la Terre est née

Commenter cet article