LES MYSTÈRES DU SPHINX DE GIZEH

Publié le par Galaxien

Documentaire sur le Sphinx de Gizeh (0h52) de la série Retour aux pyramides qui, entre fascination, splendeur, mystères et théories en tout genre, est toujours aujourd'hui une énigme inexplquée par les égyptologues, dont chacun à ses propres convictions.
.
.
.
Il représente la statue d'un lion couché à tête humaine et aurait été érigé entre 2500 et 2600 avant notre ère. La tête est coiffée du nemès et le front était jadis orné d'un uraeus.
Les carriers et les architectes du Roi Khéphren utilisèrent, pour tailler cette colossale figure, un éperon rocheux qui subsistait tout près de là. Les dimensions sont impressionnantes, avec 20 mètres de haut, 73 mètres de long et la largeur du visage de 4,15 mètres.
A l'origine, il était recouvert d'un enduit coloré qui en modelait plus finement les détails. Son visage a été mutilé par les mamelouks, qui le prirent pour cible pendant leurs exercices d'artillerie.


Le Sphinx était considéré d'abord comme l'effigie du Roi Khéphren sous forme monumentale, puis comme une image du dieu solaire Rê-Horakhty. Un événement important qui lui est attaché est commémoré sur une stèle déposée par Thoutmôsis IV (1401 -1390 av J -C ) entre les pattes du lion. Cette stèle raconte qu'un jour, alors que le Roi chassait dans les environs, il était venu se reposer au pied de la statue, très ensablée à cette époque. Le dieu lui serait alors apparu en songe et lui aurait demandé de procéder au désensablement, en échange de quoi, il lui assurerai la royauté sur l'Egypte, ce qui fut effectivement accompli.


Depuis l'Antiquité, la figure de l'homme lion a nourri l'imagination des artistes et inspiré les recherches des scientifiques.
L'énigme du Sphinx de Gizeh reste entière. Pour certains, sa construction est contemporaine de celle des pyramides, bâties il y a 4500 ans. Pour d'autres, les pyramides et le Sphinx datent d'il y a 10 500 ans et ont été conçus selon un plan inspiré des astres. D'autres encore, affirment avoir découvert sur le Sphinx les traces d'une gigantesque crue.


Aujourd'hui, la pollution et l'érosion dégradent la pierre. Une partie de l'épaule droite s'étant effondrée en 1988, son cou étant fragile, des travaux furent entrepris dès 1989, sous la direction de l'archéologue égyptien Zahi Hawass, et durèrent huit ans.
.
.
.
- Voir aussi :  
.
.

Publié dans Egypte antique

Commenter cet article

J.Dan 12/10/2010 18:37



Cette hypothétique salle sous le sphinx est une sacrée énigme. Mais existe t-elle?


Il est possible par contre qu'il existe quelque part un endroit bien caché où serait entreposé un savoir antique,que nos anciens auraient préférés protéger des pilleurs de l'époque. C'est une
idée mais où?


Les 2 docs sont biens même si le mystère reste entier.