LE CERVEAU ET SES AUTOMATISMES : La magie de l'inconscient

Publié le par Galaxien

La magie de l'inconscient, est un documentaire scientifique (0h43) sur la neuroscience, Le cerveau et ses automatismes, qui cherche avec l'appui de scientifiques et de séquences animées en 3D, à expliquer le mécanisme de l'inconscient en rapport avec le conscient. Épisode N° 1.

  

L'opposition entre phénomènes conscients et inconscients est déjà présente au XVIIIe siècle dans les travaux de philosophes comme Leibniz, et continuera d'être développée au cours du siècle suivant, notamment par Eduard von Hartmann, d'où la première apparition du mot en français. Parallèlement, des psychiatres et de psychologues tels que Pierre Janet, de l'École de la Salpêtrière, explorent la nature psychologique et psychopathologique de l'inconscient, qui deviendra un concept central de la théorie psychanalytique développée par Sigmund Freud. Au cours du XXe siècle, Jung proposera une lecture sociale à travers la notion d'inconscient collectif.
Plus récemment, les bases cérébrales de ces processus font l'objet de nombreux travaux de recherche en neurosciences cognitives, notamment grâce aux informations fournies par les études neuropsychologiques, ainsi que par les études en neuroimagerie.
 

Il est difficile de donner une définition précise de l'inconscient. C'est un peu comme un iceberg, toute la partie qui dépasse de l'eau c'est notre conscient, et ce qui est en dessous c'est notre inconscient. La limite entre les deux est plutôt floue.
Si nous nous comparions à un ordinateur, nous pourrions dire que notre corps est le hardware et notre esprit le software. Et dans ce software, l'inconscient est le système d'exploitation comme Windows, etc., tandis que notre conscient serait formé par tous les programmes applicatifs.

Notre inconscient est en prise directe avec notre corps. La plupart de nos gestes sont inconscients. Quand vous marchez, avez-vous conscience d'actionner chaque muscle à tour de rôle ? Non bien sûr, c'est notre inconscient qui se charge de cela. C'est la même chose quand nous écrivons, nous n'avons pas conscience des ordres élémentaires envoyés à chaque muscle, bien que nous puissions le faire volontairement si nous le voulons.
De même, les informations envoyées par notre corps vers notre esprit, sont d'abord interprétées par notre inconscient et par exemple une sensation, un bruit, une odeur, un contact, peut nous apparaître désagréable avant même que nous comprenions consciemment de quoi il s'agit.
La plupart de nos actes sont inconscients. Il nous arrive tout le temps de faire des choses en pensant à autre chose. Et qui tient les commandes pendant ce temps ? C'est notre inconscient. C'est particulièrement évident avec les tâches routinières ou en conduisant une voiture, mais en fait c'est le cas pratiquement tout le temps.

Notre inconscient est toujours actif, même quand nous dormons. Par exemple, si un bruit se fait entendre, notre inconscient va le percevoir, l'analyser, le comparer à ce qui est censé être normal, et prendre la décision ou non de provoquer notre réveil, c'est à dire le retour de notre conscience. De même, dans une transe hypnotique profonde, même si notre conscience s'est "endormie", notre inconscient est là qui écoute et nous protège.
Il a été prouvé que même pendant une anesthésie générale, notre inconscient peut percevoir, enregistrer et comprendre ce qui est dit dans la salle d'opération. Notre inconscient contient la mémoire de tout ce qui nous est arrivé dans notre vie, de tous nos apprentissages, même de ce que nous croyons avoir oublié.
Il est possible dans l'état d'hypnose d'accéder à certaines parties de cette mémoire pour comprendre et résoudre nos problèmes. C'est cette grande découverte, de la fin du 19ème siècle, qui est à l'origine de la psychothérapie.

Le rôle de notre inconscient est de nous faire vivre au mieux de nos capacités, c'est-à-dire en fonction de ce que nous avons appris à travers nos expériences de vie. C'est une partie extrêmement bienveillante, contrairement aux croyances archaïques, même si parfois nous pouvons avoir l'impression du contraire.
Les intentions de notre inconscient sont toujours bonnes, c'est parfois les moyens mis en oeuvre pour réaliser ces intentions qui peuvent poser problème par leurs effets secondaires.

L'inconscient est un réservoir inépuisable de sagesse et de connaissance sur nous-mêmes. Certaines personnes ont peur de leur inconscient, et elles se coupent de cette partie importante d'eux-mêmes, ce qui aggrave d'autant plus leurs difficultés. Les causes de ces peurs sont variées, on peut citer notamment les peurs de l'inconnu, du lendemain, des autres, de souffrir, de la mort, etc.
Ces peurs proviennent de croyances erronées sur ce qu'est l'inconscient, dues pour l'essentiel à l'ignorance de ce qu'est vraiment l'esprit humain et ses extraordinaires possibilités.


- Épisode N° 2 :

LE POUVOIR DE L'INCONSCIENT : Le cerveau et ses automatismes

 

- Voir aussi :

LE CERVEAU ET LA RÉALITÉ PERÇUE

RECHERCHES SUR LE CERVEAU MYSTIQUE

QUANTIQUE ET CONSCIENCE : Que sait-on de la réalite ?

LE CERVEAU HUMAIN ET LA SCIENCE

Publié dans Science

Commenter cet article