LES ÉTONNANTS POUVOIRS DE TRANSFORMATION DU CERVEAU

Publié le par Galaxien

Les étonnants pouvoirs de transformation du cerveau, est un documentaire (0h52) sur le développement et le potentiel cérébral d'adaptation de l'homme, expliqué par le psychiatre Norman Doidge, auteur du livre sur la plasticité neuronale.

 

Le psychiatre canadien Norman Doidge explique de façon limpide et distrayante la plasticité neuronale et l'adaptabilité du cerveau. D'intrigantes histoires cliniques servent de point de départ à cette plongée dans les replis du cerveau. Livrant avec beaucoup de clarté les nouvelles connaissances sur les capacités de réorganisation structurale et fonctionnelle du cerveau, Norman Doidge nous ouvre les portes d'un domaine de recherche en perpétuelle évolution, à l'image du cerveau lui-même.
Ce documentaire est une adaptation du livre éponyme du même Norman Doidge qui a figuré sur la liste des best-sellers du New York Times.


Pendant des siècles, on a considéré le cerveau humain comme un organe figé. Or, les recherches récentes ont mis en évidence ses incroyables capacités de réorganisation structurale et fonctionnelle. Après s'être penché sur la plasticité neuronale et ses effets possibles sur des handicaps physiques dans un premier film diffusé par Arte en 2009, Norman Doidge explore ici les implications de ces capacités d'adaptabilité dans le traitement des troubles mentaux.
Norman Doidge nous dévoile que le cerveau peut changer et se transformer par lui-même, une découverte médicale qui bouleverse le champ des neurosciences. Le credo de cette révolution est la neuroplasticité qui révèle les pouvoirs étonnants du cerveau, capable de compenser des déficiences, des lésions, de se réparer, mais aussi de se développer et de s'améliorer, non seulement pendant la petite enfance comme on le sait depuis longtemps, mais également à un âge avancé.


Les neurosciences nous ont appris tout récemment que le cerveau humain perdait de 10 000 à 50 000 neurones par jour à compter de son jeune âge, ce qui expliquerait en bonne partie les problèmes cognitifs du vieillissement, mais l'histoire ne s'arrête pas là, comme nous le révèlent les plus récentes découvertes de ce merveilleux champ de recherches.
Le psychiatre nous fait participer à l'investigation qu'il a menée pour savoir dans quelle mesure le cerveau humain pouvait changer pour s'adapter à de nouvelles réalités si besoin est, mais surtout pour guérir. Guérir comme le souhaitent ses propres patients, eux qui souffrent de divers troubles déjà bien installés dans le câblage du cerveau comme des problèmes affectifs ou sexuels, obsessions, traumatismes de l'enfance, addictions, etc. Pour ce faire, l'homme est allé rencontrer plusieurs chercheurs de pointe. Ce qu'il a trouvé est proprement renversant.


S'il est vrai que les différentes aires du cerveau régissent différentes fonctions, les neurones sont beaucoup plus polyvalents que ce que l'on croyait jusqu'à récemment. C'est ce qu'on appelle la neuroplasticité, une propriété commune à tous les tissus du cerveau, et même de tout le système nerveux central, propriété dont on commence à peine à comprendre le fonctionnement. C'est elle qui fait que les neurones normalement utilisés pour la vision peuvent aussi, chez les gens devenus aveugles, accomplir d'autres tâches comme entendre mieux, par exemple.
Dans le cerveau, une guerre des nerfs se déroule en permanence. En effet, plus les tissus sont sollicités, plus ils développent les connexions nécessaires à une fonction donnée, mais dès que nous cessons de pratiquer une activité mentale, non seulement nous oublions ce que nous avions appris, mais l'espace mental est bientôt colonisé par une ou plusieurs activités de remplacement.


En apprenant comment fonctionne la neuroplasticité, on commence à pouvoir maintenant soigner toutes sortes de problèmes de dyslexie, surdité ou paralysie, mais aussi obsessions et dépendances. Les récits nous décrivent de manière captivante la transformation vécue par des gens ordinaires, du peuple.
Puis, tout au long des diverses histoires, on découvre une information plus théorique sur ce que l'on a longtemps appelé la matière grise, faute d'en connaître les mystères. En cours de route, l'auteur souligne les nombreuses implications de ce nouveau corps de connaissances dans l'organisation de nos vies en général, et de l'éducation en particulier.



- Voir aussi :

LE CERVEAU - Mon corps ce héros

LE CERVEAU ET LA SCIENCE

LE CERVEAU ET SES AUTOMATISMES : La magie de l'inconscient

RECHERCHES SUR LE CERVEAU MYSTIQUE

LE CERVEAU ET LA RÉALITÉ PERÇUE

Publié dans Science

Commenter cet article

youna 09/02/2013 13:49

Epoustouflant !
Quel formidable espoir ...