UN HOMME PRESQUE PARFAIT : Nanotechnologie - Génétique

Publié le par Galaxien

Ce documentaire, Un homme presque parfait (1h00) d’Infrarouge, fait le point sur les dernières recherches scientifiques en terme de modification de l’être humain, une évolution qui passe par une intégration d’éléments mécaniques et nanotechnologiques dans notre corps organique.
.
.
.
Aujourd’hui, on met des puces directement dans les membres pour améliorer les performances physiques, ou dans le cerveau pour améliorer les capacités intellectuelles.
Les progrès de la science sont tels qu'ils permettent d’imaginer un humain augmenté. Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, il est possible de modifier radicalement ce que seront les prochaines générations.
Dans les laboratoires, un nouvel individu partiellement reconfiguré est en train d’être imaginé, testé et fabriqué. Certains scientifiques rêvent d’un Homo Technologicus, plus performant que l’Homo Sapiens, précisément ce que propose le marché de l’amélioration de l’être. Le temps est venu, disent ses promoteurs, de passer à la vitesse supérieure, un corps parfait et sans âge, un cerveau infaillible, une reproduction maîtrisée et, à terme, l’immortalité...
.
.
Avant, seule la science-fiction pouvait repousser les limites de l'humain. Greffer des puces ou des prothèses pour créer des individus technologiquement augmentés, on avait vu ça au cinéma ou dans la série télé "L'Homme qui valait trois milliards" et son héros bionique, et créer des êtres zéro défaut au patrimoine génétique impeccable, c'était dans "Bienvenue à Gattaca", le film d'Andrew Niccol.
De nos jours, l'homme bionique existe, il vit en Autriche, s'appelle Kristian, et commande avec son cerveau son bras prothèse intelligent.
.
.
En Californie, une clinique de la fertilité propose aux parents de concevoir des bébés aux chromosomes triés sur le volet...
Jusqu'où les progrès exponentiels de la génétique, de la robotique ou des nanotechnologies peuvent-ils chambouler notre société, notre relation au corps, à la reproduction, à la vieillesse et à la mort ? Autant de questions fondamentales ­posées par ce documentaire, qui entrecroise avec un sens alerte du récit l'exploration pointue des avancées scientifiques et les interrogations éthiques qu'elles soulèvent comme, à qui profite cette fabrique de l'homme parfait ? Le recours à la science pour améliorer nos performances physiques et intellectuelles va-t-il devenir la norme ? Ne nous rapprochons-nous pas dangereusement de l'eugénisme ?
.
.
Ce documentaire permet de se rendre compte que finalement, ces améliorations corporelles souvent nécessaires en cas d’accident handicapant ou de correction de troubles physiques ou psychiques, sont désormais possibles principalement grâce aux puces, mais il peut également y avoir de graves dérives si l'humain n'est plus maître de son contrôle.
Homme du futur, hybride mi-homme mi-machine, humain génétiquement modifié..., un homme presque parfait.
.
.
.
- Voir aussi :
.
.
.
.
.
.
.
.
 

Publié dans Science

Commenter cet article

Rasignac 28/07/2011 20:03



J'ai bien l'impression que le futur social risque de modifier les hommes au point de devenir des machines et non plus des "humains". Attention aux dérives...



J.B. 27/07/2011 10:23



Déjà, nous sommes pris au piège, je me suis équipée en infomatique, essentiellement car j'ai compris que sans celà, je serai en marge de la société.