VOYAGE AUX CONFINS DE L'UNIVERS - Au coeur du Cosmos

Publié le par Galaxien

 
Voyage aux confins de l’Univers, est un documentaire scientifique (0h49), un fabuleux voyage dans le temps, à travers et au-delà de la Voie Lactée, avec d’étonnantes escales qui font découvrir les planètes de notre Système solaire et les galaxies lointaines, jusqu'au coeur du Cosmos. Partie 1 sur 2.
.
.
.
Présenté comme un périple intersidéral en images de synthèse, ce documentaire en deux parties explore un monde où se côtoient les phénomène les plus violents comme les collisions d’étoiles, des orages d’une dimension inouïe qui se déchaînent sur certaines planètes, ou les spectacles les plus majestueux et les plus paisibles comme celles des nébuleuses.
C’est aussi l’occasion de côtoyer des étoiles naissantes, d’admirer de puissants pulsars, d’explorer les trous noirs et d’assister à des orages d’une dimension impressionnante.


Le voyage commence sur la Terre puis en direction de la Lune, le point le plus éloigné que l’homme n’ait jamais atteint. Nous survolons Vénus et Mercure et nous attardons près du Soleil. Nous faisons également des étapes sur les autres planètes, Mars, parsemée de volcans énormes, la géante Jupiter entourée d’une pléiade de 61 satellites, et Uranus, Neptune et Pluton, les plus éloignées du Soleil.


Nous quittons ensuite le Système solaire, pour partir à la découverte du monde des exoplanètes qui gravitent autour d’une autre étoile que le Soleil. Tout au long du voyage, nous croiseront des sondes spatiales toujours en orbite comme Cassini ou Voyager, et rencontrerons des comètes, des astéroïdes et surtout les trous noirs, ces phénomènes qui posent encore de nombreuses questions aux astrophysiciens, astres d’une telle densité qu’ils aspirent tout ce qui les entoure, y compris la lumière…
S'éloigner à des années-lumière de la Terre, c'est aussi se rapprocher des origines de l'Univers et du Big Bang.

 
Au cours des dernières décennies, la radioastronomie est devenue un des domaines essentiel dans la recherche en astronomie moderne, complémentaire à l'astronomie optique, car les radiotélescopes sont capables de détecter des objets enfouis dans des nuages de gaz et de poussière, invisibles en optique.


Grâce aux futures projets gigantesques comme ALMA, Atacama Large Millimeter Array, l'importance de la radioastronomie s'accroîtra encore. ALMA, le radio-observatoire géant financé par l'Europe, les Etats-Unis et le Japon, sera construit d'ici 2014 dans le désert d'Atacama au Chili.


Les réponses aux questions universelles semblent se trouver là où notre planète est née, au coeur de l'Univers qui nous entoure. Grâce à de magnifiques images venues directement des plus gros télescopes du monde et en orbite terrestre, National Geographic Channel nous entraine dans un voyage direction l'infini, en rencontrant en chemin autant de mystères que de réponses.
.
.
- La deuxième partie :
.
.
.
.
- Voir aussi :
.
.
.
.
.
.

Commenter cet article