BIG BANG - BIG CRUNCH - BIG FREEZE - BIG RIP : Notre galaxie survivra-t-elle ?

Publié le par Galaxien

Ce documentaire, Notre galaxie survivra-t-elle ? (0h52) de la série L’Aventure Spatiale,  se penche sur la vulnérabilité dans le temps de la vie et la mort des planètes et galaxies dans l'univers, selon diverses théories scientifiques.

 

La théorie du Big Bang à été proposé en 1927 par Georges Lemaître, qui décrivait les grandes lignes de l’expansion de l’univers, avant que celle-ci ne soit mise en évidence par Edwin Hubble en 1929.
De façon générale, le terme Big Bang est associé à toutes les théories qui décrivent notre univers comme issu d'une dilatation rapide qui fait penser à une explosion, et est également le nom associé à cette époque dense et chaude qu’a connu l’univers il y a plus d'une dizaine de milliards d’années.

Le moment du Big Bang est généralement considéré comme un temps zéro de notre univers, avec ou sans une singularité initiale, et sans que cela préjuge de l’existence ou non d’un temps qui l'aurait précédé.

Le Big Crunch, en vogue dans les années 1970, est une sorte de Big Bang à l’envers où l’expansion finit par s’arrêter et s’inverser. On pourrait penser qu’elle est exclue par l’idée même d’expansion accélérée de l’univers. En fait, selon certains physiciens, le Big Crunch reste possible si l’énergie sombre devient attractive au bout d’un certain temps. Dans ce cas, après la phase actuelle d’accélération de l’expansion, nous pourrions assister à une contraction de l’univers.
Les galaxies se rapprochent les unes des autres, l’univers s’échauffe jusqu’à une température telle que tout fusionne, désagrégé en un magma de particules. Éternel recommencement puisqu'un nouveau Big Bang pourrait se reproduire.
 
Le Big Freeze est l’univers qui connaît une mort glacée. Cette théorie avait la faveur des astronomes avant l’avènement de l’énergie sombre. Cette fin glacée de l’univers est envisageable si l’accélération de son expansion est soutenue par une constante cosmologiques. Avec l’énergie sombre, matière et énergie vont se diluer de plus en plus dans le cosmos.

L’expansion se poursuivra et le destin de l’univers sera alors déterminé, et la matière et le rayonnement se dilueront indéfiniment. Notre galaxie se retrouvera d’abord seule au milieu d’un grand vide, les autres galaxies s’étant éloignées en raison de l’expansion. Puis, les étoiles s’éteindront une à une, et pour finir, il ne restera que des trous noirs, qui finiront eux aussi par s’évaporer en particules.
 
Le Big Rip est la matière qui se déchiquette. Imaginons une énergie sombre répulsive dont la densité augmenterait alors que l’expansion se poursuit. Conséquence de cette hypothèse que les astronomes ont baptisée "énergie fantôme", un emballement de l’expansion.

Au final, toute forme de matière ou de galaxies, mais aussi étoiles et d'atomes, serait disloquée par cette expansion titanesque de l’espace-temps alors que la densité de l’univers continuerait à diminuer. Un gigantesque déchirement dans un univers de plus en plus vide.

 

- Voir aussi :  

L'UNIVERS, DU BIG BANG A NOS JOURS  











Commenter cet article

JeanPierre 04/11/2014 13:24

@ Yves: Une guerre nucléaire plutôt! ^^

Sinon, je crois beaucoup au multivers donc il est possible que notre monde pourrait toujours demeurer dans un univers parrallèle.

Atilias 16/02/2011 13:08



Je crois que le big bang n'est qu'un épisode de la vie de l'univers. J'ai du mal à accepter le fait qu'un jour tout disparaîtra définitivement,je pense plutôt à une éternelle renaissance du tout.



Yves 13/02/2011 17:53



Peu importe une de ces théories car d'ici ces temps là je crois que les hommes et les intelligences de l'univers auront tellement évoluées qu'il y aura bien une solution. Sauf si comme je pense
la matière ne disparaîtra pas sans un retour au recommencement encore quelque part dans le vide de l'univers par un nouveau big bang, une nouvelle mort pour une autre renaissance.


Enfin ça reste mon point de vue sachant que ce sujet est très loin d'être inquiétant en l'an 2011, un astéroïde est bien plus risqué dans l'échelle du temps. Bonne journée.