DA VINCI CODE : La contre-enquête

Publié le par Galaxien

Da Vinci Code : La contre enquête, est un documentaire (1h00) sur la controverse liée au roman écrit par Dan Brown en 2003, un best-seller vendu à plusieurs millions d'exemplaires et qui fut adapté au cinéma en 2006 par Ron Howard.
.
 

Bien que le Da Vinci Code ait toujours été présenté comme une fiction et non une thèse, l'auteur entretient la confusion, mêlant réalité, vraissemblance et pure invention. De nombreux ouvrages, publiés peu après le roman, ont mené à bien une analyse complète des théories présentes dans ce roman et tendent en général à remettre fortement en cause les prétentions de l'auteur à l'exactitude historique.
Dans le Da Vinci Code, Dan Brown affirme que l'Église catholique complote depuis 2000 ans pour cacher la descendance que Jésus Christ aurait eu avec Marie-Madeleine.
Le Da Vinci Code est un roman historico-ésotérique sauf que, dès l'introduction, son auteur sème le trouble chez le lecteur, d'une simple phrase : "Toutes les descriptions de monuments, d'œuvres d'art, de documents et de rituels secrets évoqués sont avérés".


Ce qu'affirme entre autres le Da Vinci Code :
- Jésus Christ est un homme comme les autres. Il était marié à Marie-Madeleine, avec qui il a eu des enfants.
- L'Église catholique cacherait à tout prix le secret de cette descendance depuis deux mille ans. Au XXe siècle, elle se sert d'un moine de l'Opus Dei comme sicaire. 
- Le Prieuré de Sion est une société secrète fondée en 1099 pour protéger la descendance de Jésus et Marie-Madeleine. Parmi ses membres, on compterait Léonard de Vinci, Victor Hugo, Jean Cocteau. Le Prieuré aurait également fondé l'ordre des Templiers.
- Le Vatican aurait commandité le meurtre des Templiers.
- Dans la Cène, de Léonard de Vinci, ce n'est pas Jean qui est assis à gauche de Jésus, mais Marie-Madeleine...


Le Da Vinci Code est un roman, un thriller en forme de jeu de piste construit à partir de nombreux éléments historiques et religieux, exploitant la théorie du complot. Le livre est rempli de clés et d'allusions, comme par exemple le nom de Saunière faisant référence au nom de l'abbé Bérenger Saunière, qui fut à l'origine de l'affaire du trésor de Rennes-le-Château à la fin du XIXe siècle. On peut également citer Leigh Teabing, dont le prénom est un clin d'œil au nom de famille de Richard Leigh, et le patronyme une anagramme de celui de Michael Baigent, ces deux hommes étant les coauteurs de L'Énigme sacrée, ouvrage considéré comme la principale source de Dan Brown.

.

- Voir aussi :

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
 

Publié dans Légendes - Mythes

Commenter cet article