L'ATLANTIDE : DERNIÈRES NOUVELLES

Publié le par Galaxien

Dernières nouvelles de l'Atlantide, est un documentaire (0h52) diffusé sur Arte, qui revient sur cette légendaire cité Antique disparue décrite jadis par Platon, et dont l'emplacement reste un sujet très controversé aux vues des nombreuses hypothèses avancées par les scientifiques, archéologues et autres chercheurs.

 

Dans l'histoire de la planète et des civilisations, raz-de-marée et tremblements de terre ont toujours bouleversé l'humanité. Dès le Ve siècle av. J.-C., Platon en livre une toute première chronique en relatant l'histoire puis la disparition de l'Atlantide, île mystérieuse située en Méditerranée orientale, non loin de l'actuelle Crète. L'Atlantide aurait abrité, à l'âge du bronze, la fastueuse civilisation minoenne.
Remontant le temps, le documentaire mêle deux destins, celui d'un jeune minoen qui réussit il y a 3.500 ans à sauver de justesse une statuette avant de périr lors de la secousse qui engloutit l'Atlantide, ainsi que celui d'un jeune américain qui survit au milieu des années 1950 à un fort séisme à Hawaii, et qui deviendra géologue. Aujourd'hui, Floyd McCoy travaille avec une équipe allemande. Ils analysent les phénomènes sismiques, notamment lors de plongées sous-marines, et réalisent des animations en 3D pour reproduire les mouvements tectoniques.


Une hypothèse récente, avancée par le journaliste italien Sergio Frau, remet en question la localisation même des célèbres colonnes d'Hercule, délimitant le monde connu des anciens grecs et au-delà desquelles se trouvait la mystérieuse Atlantide. Après plus de trois années de recherches bibliographiques, il est arrivé à la conclusion que c'est le géographe grec Eratosthène, vers 276 à 194 avant Jésus-Christ, célèbre pour avoir mesuré la circonférence de la Terre au moyen des ombres projetées par deux obélisques, qui a, le premier, placé les colonnes d'Héraklès au niveau du détroit de Gibraltar, c'est-à-dire deux cents ans après la rédaction du Timée et du Critias par Platon.
Selon Sergio Frau, les colonnes d'Hercule citées par le philosophe correspondraient plutôt au détroit de Sicile, faisant ainsi de la Sardaigne la nouvelle candidate pour l'Atlantide. On trouve d'ailleurs de nombreuses similitudes entre les deux îles, comme le climat, la végétation, les sources d'eau chaude, la présence de mines de cuivre et d'argent, la maîtrise du bronze.


 Il y a 12.000 ans, le niveau de la méditerranée, prise en glace, se situait alors 100 mètres au dessous du niveau actuel. Ainsi, il est manifeste que, lorsque l'on prend en compte le niveau de la mer à l'époque supposée de l'Atlantide, il ne peut y avoir aucun doute sur le fait que les colonnes d'Hercule sont bien situées entre la Tunisie et la Sicile dont les côtes de l'époque formaient comme un détroit à la forme serpentine. On comprend que cet empire atlante était comme un continent archipélique dont faisait partie intégrante la Sardaigne.
Suite à un basculement soudain du pôle magnétique, la glaciation prend fin et le niveau de la mer remonte de 100 mètres environ. Si le déplacement du pôle magnétique s'est produit d'un seul coup, la fonte des glaces a très bien pu elle aussi s'avérer rapide et brutale, emportant tout sur son passage, et cela correspondrait bien à la description du déluge présent dans tous les anciens mythes, y compris celui qui balaie l'Atlantide.


Platon a parlé du continent de l'Atlantide, mais également Hérodote. Ce dernier insiste sur le fait que la mythologie grecque provient en partie de celle des atlantes et situe l'Atlantide à l'ouest de l'Afrique du nord.
L'un est philosophe, l'autre historien, pourtant, aucun des deux n'est pris au sérieux, malgré le fait que Platon est aujourd'hui encore considéré comme l'un des plus grands philosophes de l'humanité, et Hérodote toujours cité comme historien le plus brillant et le plus fiable sur les données de son temps.


L'île de Malte était rattachée à la Sicile qui elle-même était reliée à l'Italie, elle-même toujours relié au continent, à l'ouest le sud de la France et les ruines mégalithiques les plus nombreuses d'Europe, et à l'est avec le sud de la Bosnie où a été retrouvé une pyramide sculptée, intérieurement et extérieurement, à même une montagne.
Les temples de Malte à la forme circulaire et aux symboles de serpent et de spirale sont très proches, nous dirions même presque gémellaires avec ceux retrouvés à l'extrême sud de la Turquie actuelle, sur le site de Gobekli Tepe, dont les temples ont été datés de 10.000 ans avant J.-C.


Même forme circulaire des temples, le serpent est présent partout ainsi que d'autres animaux, on retrouve comme à Malte les statues de la Déesse-mère, l'écriture pictographique y montre de troublantes ressemblances avec certains signes hiéroglyphiques égyptiens.
Les mêmes signes pictographiques ont été retrouvés sur le site de Vinca et un peu partout dans les Balkans, ainsi que sur le site de Glozel et du site de la pyramide de Bosnie. Une grande civilisation a bien existé avant la civilisation de Sumer dans cette partie du monde.



- Voir aussi :

SANTORIN ET LE MYTHE DE L'ATLANTIDE

LE MYTHE DE L'ATLANTIDE

ATLANTIDE - LE CONTINENT DISPARU

LE MYSTÈRE DE L'ATLANTIDE

GÖBEKLI TEPE - LA NAISSANCE DE L'HUMANITÉ

HISTOIRE DE L'HOMME 10.000 ANS AVANT J.-C.

L'ATLANTIDE : DERNIÈRES NOUVELLES

Publié dans Légendes - Mythes

Commenter cet article

Ekou 09/09/2014 18:22

https://www.youtube.com/watch?v=rnKgs3p8eVs

Galaxien 09/09/2014 19:23

Bonjour Ekou.
Merci pour le lien. J'ai remplacé la vidéo de Dailymotion qui avait un problème...