LE SPHINX ET LE PHARAON : Théorie de Vassil Dobrev

Publié le par Galaxien

 

Le Sphinx et le Pharaon, est un documentaire (0h50) sur le mystère qui entoure la construction et l'origine de la représentation du Sphinx de Gizeh, d'après la théorie de l'égyptologue Vassil Dobrev.

 

Le Sphinx possède une personnalité multiple qui semble avoir évolué avec le temps, à la fois divinité, pharaon, symbole monarchique. Durant l’antiquité, le Sphinx devient un lieu de pèlerinage, jusqu’à ce qu'il soit de nouveau abandonné et ensablé. C’est la raison pour laquelle, Hérodote n’en parle pas dans ses récits. En -30, Marc Aurèle le dessable. Pline l’ancien peut alors en faire une bonne description. Avec la chute de l’empire romain, il disparaît sous les sables. Seule la tête reste hors du sable. Il n’est dégagé d’une manière définitive qu'au milieu du XXe siècle et renferme encore bien des mystères.
Monument emblématique de l’Egypte, le Sphinx mesure 73 mètres de long, sur 14 mètres de larges, pour 20 mètres de haut. Il pèse 20.000 tonnes. Il est construit dans un seul bloc. De récentes études ont estimé que la construction du monument a duré trois ans, à raison de dix heures de travail par jour pour cent ouvriers.


Encore aujourd'hui, la date de construction du Sphinx reste incertaine et controversée. Les temples présents autour apportent peut-être une réponse à ce problème. Face au Sphinx, les archéologues ont découvert un temple. Il apparaît évident que ce dernier n’a jamais été achevé. A côté, se situe un second temple baptisé le temple de la vallée de Khephren. Le sol est recouvert d’albâtre. La cour est parsemée de trous destinés à accueillir des statues du pharaon Khephren. Les deux temples sont similaires. Il s’agit du même projet architectural, ils font partie du même complexe avec la pyramide de Khephren.
Par ailleurs, le temple du Sphinx, son épaule et la pyramide de Khephren sont alignés lors des équinoxes et respectent parfaitement la course du Soleil. Il ne peut s’agir d’une simple coïncidence car ce phénomène confirme qu’il s’agit bien du même projet et du même constructeur. Les chercheurs en ont déduit que le Sphinx date, probablement, du règne de ce pharaon, c'est-à-dire entre -2520 et -2493 avant notre ère.


Les égyptologues situent donc la date de construction de cet ouvrage autour de -2500, ce qui correspond au règne du pharaon Khéphren, dont le Sphinx serait le portrait. Concernant le temple qui l'accompagne, Christiane Zivie-Coche montre que les lits de calcaire, tels qu'ils sont parfaitement visibles sur la paroi sud de la cavité qui entoure le Sphinx, se retrouvent sur les blocs ayant servi pour le gros œuvre du temple du Sphinx, voisin géographiquement et très proche architecturalement du temple de la vallée de Khéphren.
Cependant, l'origine du Sphinx est remise en question depuis quelques années, notamment par l'égyptologue Rainer Stadelmann qui, reprenant une thèse plus ancienne, y voit l'œuvre du pharaon Khéops. Se référant sur l'analyse stylistique et archéologique, il démontre ainsi que la forme de la coiffure, l'absence de barbe à l'époque de la construction, la présence du Sphinx dans une carrière de Khéops et les traits du visage sont caractéristiques du règne de ce dernier.
D'après l'égyptologue Vassil Dobrev, de l'Institut français d'archéologie orientale du Caire, Djédefrê, le fils de Khéops et le frère de Khéphren qui régna entre ces deux pharaons, pourrait être le constructeur du Sphinx. Après vingt ans de recherches, Vassil Dobrev estime avoir résolu un des grands mystères de l'antiquité égyptienne, c'est à dire quelle est l'identité de celui qui a ordonné la réalisation du monumental Sphinx du plateau de Gizeh. Pour arriver à ses conclusions, il s'est appuyé sur le travail de sculpteurs et de géologues, il a consulté des textes anciens, déchiffré des hiéroglyphes et a eu recours à des technologies de pointe. La piste archéologique que Dobrev remonte jusqu'aux origines du Sphinx plonge dans une histoire trouble de rivalités, d'intrigues et de révolution religieuse, mettant en scène un pharaon désemparé.


S'appuyant sur des scènes de reconstitution de qualité et sur les recherches de Vassil Dobrev, le documentaire omet toutefois d'interroger d'autres archéologues qui n'auraient pas manqué d'apporter un point de vue contradictoire, puisque les spécialistes se contredisent toujours, déjà sur la date de construction, comme le géologue Robert Schoch de l’Université de Boston qui date le Sphinx d’environ 7 000 ans avant notre ère parce que les traces d’érosion sont dues à la pluie bien avant sa datation à -2500 ans et non dues au vent, et aussi sur la paternité du Sphinx, qui revient par exemple à Khéphren pour Christiane Zivie-Coche et Mark Lehner, ou à Djedefrê fils de Khéops pour Dobrev. Le Sphinx n'a pas fini de livrer ses mystères, et les archéologues, leurs théories...



- Voir aussi :

ÉGYPTOLOGIE - Les énigmes du Sphinx

LE MYSTÈRE DU SPHINX DE GIZEH

L'ÉNIGME DU SPHINX

LE SPHINX DEMASQUE ? Théorie de l'égyptologue Vassil Dobrev

Publié dans Egypte antique

Commenter cet article