AUTOROUTES ET STATIONNEMENTS : RACKET ET GRANDS PROFITS

Publié le par Galaxien

Autoroutes, parkings et stationnements : Le grand profit, est un reportage (0h51) de l'émission Le monde en face, qui révèle un scandale d'intérêt général, celui de l'espace public privatisé qui est devenu une marchandise aux dépens des contribuables rackettés et abusés. Ces firmes ont vu leurs profits s’envoler au fil des années et les hausses des péages ne servent pas à financer les travaux, mais à gagner de l'argent et payer les actionnaires...

 

Aujourd'hui, près de la moitié des stationnements dans les rues et des parkings, sans oublier les autoroutes, sont aux mains de sociétés privées. 31 millions d’automobilistes français sont confrontés à des tarifs de stationnement et de parking prohibitifs, mais aussi à des autoroutes de plus en plus chères.
Pourtant, le stationnement payant n'est pas vraiment légal, et cette forme d'impôt déguisé peut être contestée par les citoyens, souvent avec succès. Les municipalités partagent aussi les bénéfices de leurs parkings publics avec les grandes entreprises de BTP. A Paris, par exemple, la mairie impose des tarifs prohibitifs aux usagers pour prélever des taxes démesurées... De même, le prix des péages ne cesse d'augmenter...

Anne-Laure Fournier écrit : Depuis longtemps, Philippe Vénère, un commissaire de police à la retraite, refuse de payer lorsqu’il doit garer sa voiture à Paris. Selon lui, le marquage au sol ou la borne de paiement "n’ont de valeur que s’il y a un arrêté qui prévoit le stationnement payant sur cette voie et à cet endroit". Or, la ville de Paris, comme de nombreuses villes françaises, peine à produire, quand ils existent, ces documents souvent noyés dans la masse des bulletins municipaux officiels. Pourtant, sur 7 millions de contraventions dressées à Paris en un an, seules 8 % sont contestées.
Après deux ans de lutte, Rémy Josseaume, avocat à Montigny-le-Bretonneux, a réussi en 2010 à faire annuler le stationnement payant autour de la gare : "Pour qu’un maire impose un stationnement payant sur une voirie publique qui appartient à tout le monde, il faut qu’il explique, qu’il motive les raisons pour lesquelles il impose aux usagers de payer pour stationner leur véhicule."
Mais de plus en plus de municipalités se replient derrière le prétexte de la "voiture-ventouse", des véhicules qui sont laissés trop longtemps en stationnement par des automobilistes profitant de la gratuité. Natacha Bouchart, la maire de Calais, a pourtant fait le choix de supprimer le stationnement payant dans sa ville. Or, en 2013, seuls 134 véhicules sur 3.360 y ont été verbalisés pour infraction au code de la route, en restant plus de sept jours au même endroit.

Une note salée pour les contribuables..., mais le marché semble bien trop rentable pour les budgets municipaux. Ainsi, une loi de dépénalisation, adoptée par l’Assemblée nationale en janvier 2014, stipule que les contraventions deviendront en 2016 des taxes, ce qui n’obligera plus les mairies à produire des arrêtés !! "La dépénalisation est en fait la concrétisation de ce que l’on dit depuis des années, se révolte Rémy Josseaume. En réalité, le stationnement est payant uniquement pour des raisons budgétaires. C’est un impôt !!"
Les mairies pourront elles-mêmes fixer bientôt le montant des taxes. D’autres sources de revenus leur sont également depuis longtemps acquises : Les bénéfices provenant des parkings. Gérés par des sociétés privées, ceux de la Ville de Paris proposent des prix à l’heure de plus en plus abusifs. Un coût qui serait justifié par l’amortissement de constructions neuves, mais les parkings plus anciens ne pratiquent pas pour autant des tarifs moins élevés ! Car si l’on étudie de plus près ces contrats qui lient les sociétés gérantes à la municipalité, comme l’a fait le réalisateur de ce film, on découvre que la ville de Paris prélève à son tour une redevance forfaitaire sur le prix de la place pouvant atteindre 76 % ! Les 145 parkings publics pourraient lui rapporter ainsi jusqu’à 40 millions d’euros par an. Première victime : Le contribuable automobiliste. Et pas seulement dans les villes...

Aussi, l’exploitation des autoroutes françaises, promises à la gratuité dès la fin de leur amortissement, a été concédée depuis aux géants du BTP. Ceux-ci ont mis en place un système d’augmentation constant des péages qui ne tient pas compte de l’inflation. En juillet 2013, un rapport de la Cour des comptes l’a dénoncé : "Le modèle financier du Ministère chargé des transports calcule les hausses tarifaires qui sont souvent à l’avantage des concessionnaires."
Des associations d’usagers ont beau dénoncer également ce scandale financier, rien n’y fait : L’Etat persiste, et l’automobiliste est devenu le premier financeur de sociétés s’enrichissant sur l’espace public...
(Anne-Laure Fournier)

Auto Plus s'est intéressé à la facturation des parkings au quart d'heure, rendu obligatoire. "Attention, arnaque en vue !"
Avec la loi Hamon promulguée en 2014, qui oblige les exploitants de parkings publics à ramener la tarification au quart d’heure depuis le 1er juillet 2015, on se disait que les automobilistes avaient tout à gagner. L’injuste et onéreuse règle du "toute heure entamée est due" semblait enfin toucher à sa fin, mais ça, c’était sans compter sur l’ingéniosité des exploitants...

Un peu partout en France, certains parkings ont en effet déjà adopté cette nouvelle facturation et les tarifs relevés par Auto Plus nous ont réservés de sacrées mauvaises surprises... Si on pensait que le tarif horaire allait être "logiquement" divisé par quatre (25 centimes les 15 minutes au lieu d’un euro l’heure), notre enquête démontre qu’en réalité les prix explosent, avec jusqu’à 55% de hausse !! Et ce n'est pas dans les parkings parisiens que l'inflation est la plus sévère. Les villes de Lille ou de Poitiers sont aussi clairement montrées du doigt. Retrouvez l’intégralité de cette enquête dans le numéro 1381 d’Auto Plus.

"La voiture rapporte à l’Etat français plus de 40 Milliards d’€uros par an !!"

 

- Voir aussi :

BRUS$€LS BUSINESS-LOBBIES  

PILLEURS D'ÉTAT : LES ABUS DE NOS ÉLUS

DES LOBBIES AU CŒUR DE LA RÉPUBLIQUE

INDIGNEZ-VOUS ! - STÉPHANE HESSEL

L'arnaque des radars routiers   14,17 mn. 

L’arnaque du prix de l’essence   6,13 mn.

Citoyens, levez-vous !   3,44 mn.

Prenez conscience de notre société ! Levez-vous !   4,20 mn.

Regardez ça !! Les "Abus" de nos élus !  (Plusieurs vidéos) 

The live we lie : Le mensonge que nous vivons   8,45 mn. 

Comprendre L'Empire - Notre Monde !  59,20 mn.

Infos-Société   >> Infos-Société

Infos - France et International  INFOS - FRANCE ET INTERNATIONAL 2015  et  2016

Cash Investigation Elise Lucet  CASH Investigation   

Capitalisme la série  CAPITALISME Les six épisodes  

AUTOROUTES ET STATIONNEMENTS : RACKET ET GRANDS PROFITS

Publié dans Société - Humanité

Commenter cet article