L'HISTOIRE DE L'ÉLECTRICITÉ : L'étincelle

Publié le par Galaxien

L'histoire de l'électricité, L'étincelle, est un documentaire (0h58) qui explique, par l'intermédiaire du physicien Jim Al-Khalili, comment des pionniers ont percé les secrets de l'électricité grâce à leurs découvertes et conçu des instruments permettant de la produire, et de la stocker, en un voyage allant du XVIIIe siècle jusqu'au début du XIXe.  Premier épisode sur trois.

 

Dans ce premier épisode, Jim Al-Khalili, physicien et professeur à l'Université du Surrey, raconte les découvertes de physiciens comme Isaac Newton, Francis Hawkesbury, Pieta Van Musschenbroek, Benjamin Franklin, George Louis Leclerc, Thomas-Francois Dalibard, Henry Cavendish, Luigi Aloisio Galvani et Alessandro Volta, tout en voyageant au XVIIIe siècle et au début du XIXe, en Angleterre puis en Pays-Bas, aux Etats-Unis, en France et en Italie.
Il retrace l'invention du générateur d'électricité statique, du paratonnerre, de la pile voltaïque, et revient sur la découverte de la possibilité d'utiliser commercialement l'électricité avec la première lampe à arc de Humphry Davy.

L'électricité et le magnétisme sont deux phénomènes physiques connus depuis des milliers d'années. L'électricité est une science récente d'après nous, mais, des grecs de l'Antiquité qui, en frottant l'ambre, s'émerveillaient déjà de ses propriétés électrostatiques.
Depuis, des chercheurs comme Pierre et Marie Curie étudiant la radioactivité, aux découvertes heureuses en expériences dramatiques portés par des hommes et des femmes qui ont tout sacrifié à la compréhension des phénomènes électriques, plus de vingt-cinq siècles ont défilé avant que l'on perçoive, peut-être, l'essence de cette force naturelle.
L'électricité n'a pas été inventée, c'est un phénomène présent dans la nature que les hommes ont peu à peu découvert et maîtrisé.

Étudiée dès la fin du XVIe siècle, avec l’essor de la science, des savants de différents pays ont cherché à comprendre des phénomènes qu’ils avaient observés. Galvani et Volta en Italie, l’Abbé Nollet puis Arago et Ampère en France, Benjamin Franklin aux Etats-Unis, d’autres encore en Allemagne, au Danemark, etc., échangent le résultat de leurs expériences et contribuent à la construction d’un savoir technique et scientifique sur l’électricité.
Des expositions internationales sont consacrées à ce phénomène qui devient peu à peu omniprésent dans la vie quotidienne, avec l’éclairage électrique, puis les transports, les appareils électro-ménagers, les loisirs…

L’électricité est tellement présente dans notre vie quotidienne que nous avons souvent tendance à la considérer comme une nécessité d’ordre naturel, au même titre que l’eau courante. Que les sources de sa production menacent de se tarir et c’est toute la société moderne qui vacille. Cependant, au regard de l’Histoire, l’utilisation des phénomènes électriques est pourtant relativement récente.
Cette énergie, au sens de l’ensemble des phénomènes électriques observables, est longtemps restée, pour le grand public, un objet de curiosité et d’amusement, avant que les progrès accomplis au cours du siècle dernier ne démontrent son utilité pratique. La prodigieuse pénétration qu’elle a opérée depuis dans toutes les branches de l’activité humaine, notamment par le biais de l’électronique, n’est pas étrangère à l’efficience que nos contemporains attribuent à la science.

Au fil d'un récit imagé, celui d'une succession de phénomènes généralement discrets qui, sous le regard d'observateurs avertis débouchèrent sur des applications spectaculaires, nous croiserons des dizaines de savants, d'inventeurs et de chercheurs dont les noms nous sont déjà familiers : d'Ampère à Watt et de Thalès de Milet à Pierre et Marie Curie, ce sont aussi Volta et Hertz, Ohm et Joule, Franklin et Bell, Galvani et Siemens, Nikola Tesla, ou Edison et Marconi qui, entre autres, viennent peupler cette aventure.
On y découvrira l'ambre conduire au paratonnerre, les contractions d'une cuisse de grenouille déboucher sur la pile électrique, l'action d'un courant sur une boussole annoncer le téléphone, les ondes hertziennes et les moteurs électriques, ou encore la lumière emplissant un tube à vide produire le rayonnement cathodique, sans oublier les rayons X et la radioactivité, qui sont aussi de la partie.

Jim Al-Khalili, professeur de physique nucléaire, raconte donc en trois épisodes la passionnante histoire de la découverte et de la maîtrise de l'électricité, qui a alors pu être utilisée pour faire fonctionner les machines, communiquer d'un continent à l'autre et éclairer les habitations, par les inventions comme le télégraphe, le premier câble transatlantique, la lampe à incandescence et le courant alternatif.
Avec enthousiasme, il reproduit in situ les expériences invraisemblables des précurseurs tels que Francis Hawksbee et Henry Cavendish, à une époque où l'on ne savait pas grand chose et où l'on tentait tout, avec l'idée que cette énergie naturelle était d'origine divine.
Le débat théorique entre le médecin croyant Galvani, persuadé de l'existence d'une électricité animale, et Volta, le physicien rationnel inventeur de la première pile dite voltaïque, sonnera la fin de ce siècle d'expérimentations.

- Les trois épisodes :

L'étincelle

L'âge des inventions  

L'âge des révolutions 

>> Je dédicace particulièrement ces documentaires à Icia.

 

- Voir aussi :

LA BATAILLE DE L'ÉLECTRICITÉ  

ÉNERGIE LIBRE ET SCIENCE  

NIKOLA TESLA, les archives oubliées

LA FABULEUSE HISTOIRE DE LA SCIENCE : Qu'est-ce que l'énergie ?

L'INVENTION DE L'ORDINATEUR   

 

Publié dans Science

Commenter cet article