TRANSHUMANISME : FIN PROGRAMMÉE DE NOTRE HUMANITÉ ?

Publié le par Galaxien

Transhumanisme, la fin programmée de notre Humanité, est un documentaire (0h47) sur la science et ses dérives et ce mouvement né aux USA qui ne veut pas simplement nous améliorer grâce aux progrès techniques, mais qui veut un changement d’espèce, déshumaniser l'humanité, pouvoir contrôler et dominer les personnes et le monde. Des scénarios plausibles font état de l’extinction de toute vie intelligente sur Terre et d’un futur post-humain.

 

Voilà le monde qu'ils nous préparent ! Ce n'est plus de la science-fiction... Une espèce "nouvelle" arrive sur Terre, moitié Homme, moitié Robot !
Ray Kurzweil, le pape du transhumanisme, ingénieur informaticien, futurologue, chef de projet chez Google, annonce que l’homme qui arrive "sur le marché" sera de moins en moins biologique car bourré de composants électroniques. Les intéressés affirment que "nous serons comme des Dieux", capables de connaître les pensées de n’importe quelle personne située dans n’importe quel endroit du monde. Les transhumanistes veulent "améliorer" l’homme, l'augmenter grâce à la technologie et, pourquoi pas, le rendre immortel (?)… Ils sont devenus fous à lier !

Le transhumanisme est une approche interdisciplinaire, qui nous amène à comprendre et à évaluer les avenues qui nous permettrons de surmonter nos limites biologiques par les progrès technologiques. Les transhumanistes cherchent à développer les possibilités techniques afin que les gens vivent plus longtemps et en santé tout en augmentant leurs capacités intellectuelles, physiques et émotionnelles, mais ça, c'est ce qu'ils disent...
Les nouvelles technologies soulèvent des questions de fond importantes tant scientifiques, sociales, qu’éthiques. L’Association Transhumaniste Mondiale a été fondée en 1998 afin d’encourager la discussion, la recherche, et augmenter la visibilité de la pensée transhumaniste auprès du public pour mieux l'endormir...

Les technologies modernes telles que l’ingénierie génétique, la technologie de l’information, la médecine pharmaceutique ainsi que l’anticipation des capacités futures dont la nanotechnologie, l’intelligence artificielle, le téléchargement des données du cerveau dans un ordinateur ou uploading, la félicité perpétuelle par modification chimique, et la colonisation de l’espace, font partie de la sphère d’intérêt des transhumanistes.
Les risques autant que les avantages potentiels sont analysés dans le but ultime de développer des stratégies de travail et des politiques pouvant permettre aux sociétés et aux individus de faire face au futur qui arrive.

Les enjeux ne peuvent pas être plus hauts. Des scénarios plausibles font aussi bien état de l’extinction de toute vie intelligente que de l’avènement d’un futur post-humain "merveilleux et radieux..."
(Nick Bostrom : iatranshumanisme.com)

Terme barbare pour les uns, perspective d'avenir séduisante pour les autres, le transhumanisme est un mouvement international composite né aux USA durant les années 1980. Sa base est la suivante : L'amélioration physique et mentale de l'être humain.
L'idée de l'homme immortel ou surpuissant n'est pas nouvelle. La littérature et les mythes fournissent de célèbres héros, surhommes ou personnages cruels dotés de pouvoirs hors du commun.
Nous pouvons nous pencher sur le mythe du titan Prométhée, qui a osé dérober le Feu sacré de l'Olympe symbolisant la connaissance. En le donnant aux hommes, il leur a permis de s'élever de leur condition. Quel mal à s'instruire, me direz-vous ? En réalité, ce mythe est bien entendu métaphorique, il dénonce l'orgueil humain. Ce dernier peut en effet rêver de toute-puissance et s'affranchir de sa condition. Ce mythe n'est pas sans rappeler celui de Lucifer et sert à faire prendre conscience aux hommes des dérives de l'hybris, soit la démesure et l'orgueil.

Le progrès technique moderne, fulgurants depuis deux siècles avec les nouvelles branches scientifiques, permet désormais d'affirmer que rêver d'un homme "augmenté" et immortel n'est plus une utopie à réserver dans le domaine de la science-fiction.
Les différentes prothèses se sont grandement améliorées récemment. Les nanotechnologies présentent des applications scientifiques et industrielles encore insoupçonnables, et le progrès dans la connaissance génétique s'est accru. Imaginez : Vraisemblablement, il sera un jour possible de copier la mémoire humaine dans un ordinateur et de "l'uploader" dans un nouveau corps. La problématique de l'immortalité humaine peut dès lors être résolue...

Rappelons toutefois le mythe de Prométhée et soyons désormais sceptiques quant à ces évolutions de taille, qui pourraient bouleverser l'avenir de l'humanité, voire faire sortir l'homme de cette condition pour entrer dans quelque chose d'autre, d'inhumain.
Il n'est alors plus ridicule de parler de cyborg, voire de posthumain, si l'amalgame homme-machine s'améliore dans un futur pas si lointain.

Pourquoi donc limiter notre enthousiasme ? Outre le fait que ces perspectives rappellent des dystopies totalitaires nées avec les meilleures intentions, on peut légitimement se douter que tous n'auront pas accès aux fameuses améliorations technologiques. Ceux qui auront les moyens pourront s'améliorer physiquement, intellectuellement, mais aussi devenir immortels.
Imaginez une humanité à deux vitesses : Les uns sont sous-développés et font les plus basses besognes, nous/vous, les autres super/supra-humains administreront.
Rien de nouveau, me direz-vous... L'Humanité n'aura jamais connu de tels moyens de domination et d'exploitation, qui rappellent le système de castes du célèbre "Meilleur des Mondes" d'Huxley, dont le frère Julian était un chantre de l'eugénisme.

Dans un monde où repérer un individu est aisé, comme avec la puce sous-cutanée de traçabilité humaine RFID, si de graves abus économiques, sociaux et politiques adviennent, comment une partie de la population restée "naturelle" ou abrutie pourrait se révolter ? Ils feraient face à des êtres supérieurs et apprentis sorciers impérieux, non enclins à vouloir changer l'ordre des choses et renoncer à leurs privilèges... Cela fait partie du Nouvel Ordre Mondial...

L'hybris de l'être humain pourrait bientôt atteindre son paroxysme, grâce à l'évolution rapide des nouvelles technologies.
Si jadis nombreux furent ceux qui craignaient les Dieux, nombreux sont ceux qui devraient désormais craindre les petits groupes mal intentionnés qui veulent se prendre pour des Dieux !
(humanitededemain)

Ne laissons pas faire faire n'importe quoi à la science dominée par l'oligarchie ni par les hautes élites mondiales pour leurs seuls profits en laissant détruire totalement l'humanité biologique, nous, les êtres humains, si nous voulons rester naturels et indépendants et non soumis en esclavage, et laisser une chance à notre descendance de rester également des "humains".
Sinon, ce sera la fin des femmes, des hommes, des enfants, et de la vie végétale et animale qui suivront ce procédé de domination de trans-humanisation, trans-végétalisation, et trans-animalisation... Dans ce cas, la planète Terre mourra, à cause d'une poignée d'hommes avide de pouvoir et de domination !

 

- Voir aussi :

ROBOTS SAPIENS, LES HOMMES DU FUTUR

LA RÉVOLUTION DE L'INTELLIGENCE : IA - Visions du futur 

UN HOMME PRESQUE PARFAIT : Nanotechnologie - Génétique

LES SURHOMMES DU FUTUR - Nanoscience et bionique

NANOTECHNOLOGIES - LA REVOLUTION INVISIBLE : L'homme amélioré ?

L'HOMME BIONIQUE ET LA BIOMÉTRIE

LA NANOTECHNOLOGIE - Entre science et dangers

NANOMONDE ET MAXITROUILLE 

NANOTECHNOLOGIES - LA REVOLUTION INVISIBLE : Le meilleur des mondes

LA QUÊTE DE L'IMMORTALITE

GOOGLE : LA MACHINE A PENSER

1984 - GEORGE ORWELL

LA PUCE ÉLECTRONIQUE : RFID

CONTRÔLE DES HUMAINS : Demain, tous fichés et pucés

RFID : HUMANITÉ CONTRÔLÉE ?

L'ESCLAVAGE DU XXIème SIECLE : De la servitude moderne

L'EMPIRE INVISIBLE : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

QU'EST-CE QUE LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ?

L'OLIGARCHIE ET LE SIONISME

Infos-Société   >> Infos-Société

 

TRANSHUMANISME : FIN PROGRAMMÉE DE NOTRE HUMANITÉ ?

Publié dans Science

Commenter cet article