QUAND LES ACTIONNAIRES S'EN PRENNENT A VOS EMPLOIS - CASH INVESTIGATION

Publié le par Galaxien

Quand les actionnaires s'en prennent à vos emplois, est un documentaire (2h05) de l'émission Cash Investigation présenté par Elise Lucet, une enquête édifiante bien documentée qui en dit long sur le monde des actionnaires, dont la rémunération record atteint deux cents milliards d'euros en France, et des entreprises qui augmentent leurs dividendes aux prix de désastres sociaux, licenciements, pressions sur les salariés, fermetures d'usines...

 

Les actionnaires ne connaissent pas la crise et gagnent toujours plus d'argent. Leur rémunération explose. En 2013, elle a atteint le montant historique de deux cents milliards d'euros en France, "200.000.000.000€" ! Par contre, pour vous, toujours moins de droits, d'emplois, de retraite, de pouvoir d'achat, de liberté, la liste est trop longue...
Pour arriver à de telles sommes, les grandes entreprises françaises ont recours à des stratégies et des méthodes difficilement avouables. Plans sociaux, licenciements, pressions sur les salariés, certaines grandes entreprises sont prêtes à tout pour dégager toujours plus d'argent au profit de leurs actionnaires. Ce sont parfois ces mêmes entreprises qui bénéficient d'aides publiques massives venant de vos impôts.
Pendant un an, de Hénin-Beaumont à Toronto, en passant par Londres et Boston, Edouard Perrin a tenté de remonter les circuits financiers pour révéler qui s'enrichit derrière les plans sociaux et fermetures d'usines en France. Elise Lucet tente d’approcher les responsables afin d’obtenir des explications, mais la plupart d’entre-eux restent silencieux ou éludent les questions.

C'est la crise pour tout le monde, sauf pour les actionnaires ! Les 56 milliards d’euros de dividendes distribués en 2014 par les entreprises du CAC 40 font de la France l'un des pays les plus généreux en la matière. C'est une partie non négligeable des milliards de dollars de rémunérations des actionnaires dans le monde...
Les dirigeants des grands groupes privilégient désormais le versement de dividendes par rapport à l’investissement. Les premiers représentaient la moitié des seconds en 1980. Les dividendes pèsent aujourd’hui 2,5 fois les investissements. Une dérive dangereuse qui est dénoncée par Larry Fink, le PDG de BlackRock, l’un des plus gros fonds d’investissement du monde. Les patrons des géants du CAC 40 passeraient 25 % de leur temps à rassurer leurs actionnaires, cherchant les résultats à court terme pour les satisfaire. A long terme, cette conduite pourrait amener les entreprises à leur perte, selon Larry Fink lui-même.

Certains des fleurons économiques français sont donc prêts à tout pour dégager toujours plus de cash au profit de leurs actionnaires. L'argent du capitalisme financier passe d'un continent à l'autre d'un simple clic. Derrière les cours de Bourse sur les écrans d'ordinateur et la froideur des bilans de fin d'année, se cache souvent un drame fait de licenciements et parfois même de la mort d'un employé poussé au suicide par des objectifs impossibles à atteindre.
Une course aux dividendes, dont Édouard Perrin et les équipes de Cash Investigation ont suivi les circuits très opaques empruntés par les investisseurs mondiaux, toujours à l'affût de la bonne affaire, de la rentabilisation maximale, et où l'on voit comment une décision d’un fonds de pension à l'autre bout de la planète détruit de l'emploi en France.
Comme à son habitude, Élise Lucet surgit là où ceux qui ne veulent pas répondre au téléphone ou recevoir les journalistes ne l'attendent pas...

Pourquoi Sanofi, 2ème entreprise du CAC 40 enchaîne les fermetures d'usines et de laboratoires, alors qu'elle engrange les bénéfices, et paie son dirigeant 508 fois le smic par an ? Comment le patron des patrons, Pierre Gattaz, justifie-t-il la course aux dividendes ? À questions gênantes, réponses embarrassées ou péremptoires… La France serait-elle devenue le paradis des actionnaires ? Non, si l’on en croit Pierre Gattaz, le patron du Medef, interrogé par Elise Lucet. Pourtant, les faits sont têtus, la rémunération des actionnaires explose.
Cash Investigation révèle notamment les indemnités de départ de Chris Viehbacher, l’ex-patron du groupe pharmaceutique Sanofi. Elles se sont élevées à 5 millions d'euros, alors que l'entreprise a supprimé 4.000 postes en France sous sa direction.
C'est le travail de la banque Goldman Sachs, KKR ou Bain Capital, de très puissants fonds d'investissement américains. L’enquête montre très clairement comment certains de ces fonds s'abattent sur des entreprises, juste pour "siphonner" leur cash ou les "rationaliser", soit fermer des sites, pour les revendre ensuite à prix d'or.

Cash Investigation a également suivi jusqu'aux États-Unis les ex-salariés de Samsonite de Hénin-Beaumont dans le Nord-Pas-de-Calais, laissés sur le carreau après justement une opération de "rationalisation". Ils se battent aujourd'hui avec leur avocat pour faire reconnaître leurs droits. Et quand des enseignantes de l'Ontario à la retraite découvrent ce que leur fonds de pension a fait avec leur argent, leur émotion est sincère. Elles incarnent alors l'actionnaire anonyme au nom de qui ces dégâts humains ont été commis...
Vous vouliez savoir pourquoi il y a de plus en plus de chômage, pourquoi les entreprises ferment et les riches deviennent de plus en plus riche ? Maintenant vous le savez, c'est une des raisons.
(Francetvinfo)

 

- Cash Investigation :

Liste des documentaires

 

- Voir aussi :

GOLDMAN SACHS - La banque qui dirige le monde

GOLDMAN SACHS - Les Nouveaux Maîtres du Monde ?

NOIRE FINANCE : Le bal des vautours

L'ESCLAVAGE DU XXIème SIECLE : De la servitude moderne

INDIGNEZ-VOUS ! - STÉPHANE HESSEL

CAPITALISME Les six épisodes

TAFTA : LES ENJEUX DANGEREUX DU TRAITÉ TRANSATLANTIQUE

VIDEOS D'INFORMATIONS ET SCANDALES  

 

QUAND LES ACTIONNAIRES S'EN PRENNENT A VOS EMPLOIS - CASH INVESTIGATION

Publié dans Société - Humanité

Commenter cet article