ATTENTATS DU 11/09/2001 : LA RÉVÉLATION ?

Publié le par Galaxien

Loose Change, An American Coup, est un documentaire (1h38), le cinquième et dernier opus, en version française, de l'auteur Dylan Avery. Ce film replace les attentats du 11 septembre 2001 dans leur contexte historique et les compare à d’autres opérations sous faux-drapeaux, "ou False Flag", comme l’incendie du Reichtag en 1933 qui catapulta Hitler vers la dictature, ou encore l’incident du Golfe du Tonkin qui plongea les USA dans la guerre du Vietnam, montrant ainsi que les complots et les opérations de dissimulation ont structuré l’histoire récente des États-Unis, les amenant à une politique étrangère toujours plus impérialiste et guerrière...  Deuxième partie ci-dessous.

 

- Actualité d'avril 2016 - : Les 28 pages manquantes du rapport sur le 11/9 vont-elles permettre de rouvrir l’affaire ?
Les 15 pirates de l’air saoudiens du 11 septembre 2001 étaient des agents de la CIA travaillant pour les États-Unis, avec Israël derrière le rideau... Cet article de Veteranstoday, traduit par le site Résistance 71, colle parfaitement avec ce dernier documentaire de Loose Change "An American Coup". Entretien de Kevin Barrett sur Press TV le 14 avril 2016 :
"Quinze des pirates de l’air des attentats du 11 septembre 2001 étaient saoudiens, agents de la CIA et travaillaient pour le gouvernement des États-Unis qui cherchait à détruire le Moyen-Orient pour Israël et à doubler leur budget militaire", dit le Dr. Kevin Barrett, un académicien qui a étudié les évènements du 11 septembre depuis la fin 2003.

Le Dr. Barrett est un membre fondateur de l’association The Scientific Panel for the Investigation of 9/11, et a fait ces remarques dans un entretien téléphonique avec Press Tv mercredi 14 avril 2016 après qu’un bon nombre de législateurs aient appelé la Maison Blanche à déclassifier des documents qui jettent la lumière sur la complicité possible de l’Arabie Saoudite dans les attentats terroristes du 11 septembre 2001.
Les anciens membres du congrès disent que le document classifié de 28 pages prouve que des citoyens saoudiens étaient derrière les attaques du 11/9 et reçurent le soutien et l’assistance depuis Riad alors qu’ils étaient aux États-Unis.
“Il apparaît que le mouvement pour la divulgation des 28 pages manquantes a eu un certain succès ou du moins est au bord du succès. Nous avons entendu lundi d’une source au sein du gouvernement Obama que le président planifie de finaliser le processus de révision, présumant qu’il déclassifierait les pages avant la fin de sa présidence,” a dit le Dr. Barrett.

“Maintenant c’est mercredi, et Nancy Pelosi a appelé pour la divulgation de ces 28 pages. Il apparaît que cela pourrait bien se produire très bientôt. Ceci est une nouvelle des plus fascinante. Cela va sans aucun doute causer plus de problèmes dans les relations entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite, parce qu’il apparaît que les 28 pages focalisent principalement sur le soutien des cercles du pouvoir saoudiens pour quelques uns des soi-disant 19 pirates de l’air, qui furent en fait faussement accusés des crimes liés au 11 septembre 2001,” a t’il ajouté.

“La véritable affaire ici est de savoir si cela va finalement étaler au grand jour l’affaire complète de ces attentats ou si cela serait en fait une sorte de “limited hangout” ou une révélation contrôlée. Cela pourrait simplement être utilisé pour canaliser la colère populaire contre le gouvernement d’Arabie Saoudite, peut-être pour créer plus de distance entre les deux gouvernements et leur relation, mais ne rien changer vraiment”, a t’il déclaré.
“Ceci serait une tragédie, parce que nous avons grandement besoin de rouvrir toute cette affaire du 11 septembre. La relation actuelle entre les saoudiens et le 11/9 n’est certainement pas celle d’avoir cette famille royale régnante saoudienne complètement en contrôle des attaques du 11/9 et en charge du complot, ceci est ridicule. L’Arabie Saoudite est une marionnette des États-Unis.”

Les 15 saoudiens pirates de l’air n’étaient que des hommes de paille : “Nous savons que 15 des pirates étaient saoudiens, les supposés pirates, parce qu’ils n’étaient pas dans les avions, aucun des 19 pirates, ou quelque arabe que ce soit ne se trouvait dans les quatre avions détournés, ce d’après la liste des passagers et d’après toutes les preuves qu’il y aurait s’ils avaient été dans les avions, mais rien n’a été produit,” a dit Barrett.
“Donc, ces 15 hommes de paille saoudiens, qui furent cadrés pour encaisser le blâme des attentats, étaient en fait des agents de la CIA. Nous savons cela, j’ai eu ceci confirmé directement par une source de la CIA, que ces 15 saoudiens entrèrent et ré-entrèrent de manière répétitive sur des soi-disants visas de travail, mais il y a un numéro spécial de visas de travail qui ne sont donnés qu’aux agents de la CIA en récompense de leurs services pour l’agence de renseignement centrale et ces visas leur permet de venir aux États-Unis. Typiquement, ils sont payés pour leur travail pour la CIA en Arabie Saoudite, et on leur donne ce type spécial de visa qui est maquillé comme visa de travail mais qui est d’un type particulier,” a t’il déclaré.

“L’ensemble de ces 15 types possédaient ce genre de visa. Ceci montre qu’ils étaient tous en fait des agents de la CIA. Certains d’entre eux vivaient avec des personnels du FBI en Californie. Ces 15 personnes ne travaillaient pas contre le gouvernement des États-Unis mais pour lui et ils furent spécifiquement cadrés de manière à ce que l’Arabie Saoudite puisse être éventuellement blâmée pour les attaques du 11 septembre, qui furent en fait perpétrées par Israël et ses sbires américains,” a t’il fait remarquer.
“Le but était de s’assurer que l’Arabie Saoudite ne puisse pas sortir de l’orbite gravitationnelle américaine, comme le roi l’avait menacé en Août 2001. Similairement, le Pakistan fut aussi cadré. Le patron des services de renseignements pakistanais, l’ISI, fut trompé, ou on lui donna l’ordre, quoi qu’il en soit, d’envoyer de l’argent à Mohamed Atta, puis ceci fut révélé dans un canard indien. De la même manière, le Pakistan menaçait de quitter l’orbite américaine en 2001.”

“Bien évidemment, l’appareil impérialiste, dominé par les sionistes ici aux États-Unis, ne voulaient pas du tout d’un Pakistan nucléaire et d’une Arabie Saoudite riche en pétrole tous deux indépendants. Alors, il a utilisé le 11/9 pour les ramener dans l’orbite impérialiste, ce n’est qu’un des éléments,” a observé l’expert.

Quel fut le but du 11 septembre ? “Bien sûr le but du 11/9 fut de détruire sept pays en cinq ans comme en a déjà parlé l’ancien général Wesley Clark, pays qui étaient des ennemis ou des menaces perçues pour Israël. Toute cette vérité fera t’elle surface lors de la publication des 28 pages manquantes, ce qui pourrait mener à la réouverture de l’affaire des attentats ?” a dit le Dr. Barrett.
“Bien si cela rouvre le fait que le bâtiment 7, la plus évidente des démolitions contrôlées de New York, mais aussi les deux tours jumelles furent, toutes, des démolitions contrôlées... Il n’y a eu aucun pirate de l’air dans aucun de ces avions. Pas un seul nom arabe dans ces avions. Pas un gramme de preuve qu’aucun de ces gars ne fut dans les avions”, a t’il dit.

“Si ces faits ressortent et que nous apprenons que le 11 septembre fut une opération de couverture et d’enfumage menée par Israël et ses agents américains, ceci incluant les quasi-agents comme le sont les George W. Bush, Dick Cheney et Donald Rumsfeld etc, une opération qui fut agencée comme un nouveau Pearl Harbor, non seulement pour détruire le Moyen-Orient pour le “Grand Israël”, mais aussi pour permettre de plus que doubler le budget militaire et revigorer l’empire américains, via son complexe militaro-industriel et de la sécurité qui engrange le fric depuis lors..., et bien cela s’est terminé par tuer l’empire américain,” a t’il affirmé.
“Cela a certainement aidé Israël..., ils ont virtuellement détruit tous leurs voisins. Mais les États-Unis sont maintenant dans un triste état. Pour faire tourner la table, nous avons besoin de révéler au peuple qui a vraiment effondré les tours jumelles du WTC, et ce fut les sionistes,” a noté l’analyste.

“Une fois que nous saurons tout cela, nous serons peut-être dans une position de remanier radicalement la structure du pouvoir ici aux États-Unis, de reprendre cette structure corporatiste dominée par les sionistes, les banques, l’industrie de l’investissement et l’appareil médiatique, et ainsi de pouvoir rendre l’Amérique à son peuple, mettre fin à l’empire américain et nous presser dans une nouvelle ère de paix multi-polaire...,” a conclu le Dr. Barrett.
(Kevin Barrett le 14 avril 2016 via Résistance 71 - Film : ReOpen911)

- Deuxième partie du documentaire -  53,35 mn.

 

- Voir aussi :

ATTENTATS DU 11 SEPTEMBRE 2001 - Loose Change en Français

11 SEPTEMBRE 2001 : "LE NOUVEAU PEARL HARBOR"

11/9. SIBEL EDMONDS, une femme à abattre

L'OLIGARCHIE ET LE SIONISME

STORYTELLING : La machine à raconter des histoires

LA STRATÉGIE DU CHOC - Naomi Klein

LA FACE CACHÉE DE LA C.I.A

L'EMPIRE INVISIBLE : LE NOUVEL ORDRE MONDIAL

QU'EST-CE QUE LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ? 

GLADIO, L'ARMÉE SECRÈTE DE L'OTAN

PROPAGANDE DE GUERRE - PROPAGANDE DE PAIX

GUERRE, MENSONGES ET VIDÉO

BUSH ET OBAMA : L'ÈRE DU TERRORISME

MÉDIAS DE MASSE : DÉSINFORMATION ET MANIPULATION DU PEUPLE 

LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE : Journalisme, désinformation et asservissement

11 septembre 2001 : Enjeux stratégiques de la guerre contre le terrorisme   17,15 mn.

Les attentats du 11 septembre 2001 expliqués en 5 minutes    5,10 mn. 

12 parallèles entre le 11 septembre 2001 et Pearl Harbor   14,21 mn.

Toutes les guerres ont été provoquées par les banques   8,18 mn.

Liste choquante d'attaques sous fausse bannière  6,05 mn.

Sociétés secrètes et Livre Jaune   9,05 mn.

Le scénario de la 3ème Guerre Mondiale déjà écrit depuis 2009 !   10,31 mn.

Une autre histoire de l’Amérique   UNE AUTRE HISTOIRE DE L'AMÉRIQUE 

Nos chers amis américains   NOS CHERS AMIS AMÉRICAINS   

Infos-Société   >> Infos-Société

ATTENTATS DU 11/09/2001 : LA RÉVÉLATION ?

Commenter cet article

Thémis 01/07/2016 06:34

C''est une vaste fumisterie. Ce M. Kevin Barrett est un extrême droite et un négationiste. Je les flaire ces extrémistes de tout bord avec leurs discours bien huilés et alambiqués ! Eh, bien oui, il faut trouver un bouc émissaire; bien sûr pour tous les maux !